Browsing Tag

robe noire

Pinterest_169902457681
Conseil Mode, STYLE

10 basiques à avoir dans sa garde-robe

Alors, après ce retour fracassant (merci pour vos messages les copains), difficile de s’enthousiasmer sur les collections de la saison. Sans compter que je suis un peu allergique aux boutiques, depuis que je commande tout tout tout sur internet (merci la maternité).
Du coup, j’avais envie de partager avec vous ma sélection de 10 pièces incontournables à avoir dans son placard. Autour de ces pièces, on peut naturellement s’amuser avec les pièces fortes d’une saison (un tee-shirt jaune citron, un top en dentelle… ) ou les coups de coeur compliqués qu’on n’aurait pas imaginé shoppé ( un imprimé à grosses fleurs, une robe rose pastel).
Et surtout on trouve tous ces indispensables à tous les prix.

10. La Stan Smith : je sais elle vous énerve. Mais elle est déjà en train de passer de mode, remplacée à la hâte par sa consoeur la Superstar, déjà elle même sur le point de s’auto détruire… Donc seuls les vrais la portent désormais (et la portait avant toute cette histoire). Regardez Phoebe Philo.
9. Un jean bien coupé. Peu importe qu’il soit slim, boyfriend, taille haute, taille basse, et même flare. Du moment qu’il vous va. Le jean traverse les modes. Vous traversez les modes. Les saisons, les tendances, les styles. Et dans un jean qui vous va. Et faites le deuil de celui qui ne vous ira jamais. Moi, par exemple, avec mes hanches et ma passion pour les baskets, j’ai arrêté de croire qu’un jour je porterai le flare comme Elle Mc Pherson à sa grande époque, taille 36 et juchée sur des talons de 10. Du coup je me sens beaucoup mieux.
8. Un pull en cachemire. Aujourd’hui on en trouve un peu partout à tous les prix. Ce sera votre pull doudou qui réchauffera vos soirées pendant l’été, et que nous ne quitterez pas l’hiver. Vous pouvez le porter avec tout (tant que vous évitez le fuschia ou le bleu canard. Et après tout pourquoi pas) et sous toutes ses formes : gilets, col rond oversize, col en v près du corps. Warning : votre mec risque de vous le piquer.
7. N’importe quoi de léopard. Pour moi c’est un basique, pour vous peut être moins. Donc selon votre degré d’implication envers la mode, vous pouvez shopper une pochette qui accessoirisera votre robe noire ou votre combo veste de smoking x jean, une paire de bottines ou carrément un manteau. Le manteau choisissez le simple et court, pour contrebalancer l’imprimé. Avantage : votre mec ne vous le piquera pas.
6. Un blouson en cuir. Perso j’en ai 2. Un blouson très court et super usé, mais importable au boulot. Un perfecto qui lui est beaucoup plus présentable. Dans les deux, cas, je m’autorise à les porter avec une robe courte, une robe longue, un pull oversize et un slim, un tee-shirt loose et un boyfriend (le pantalon hein, pas le mec). Pas de règle avec le blouson en cuir. Si vous voulez jouer les bikeuses avec un pantalon et des talons de 10, faut y aller. Allez quoi !
5. Une paire d’escarpins en cuir. Il parait que la bonne hauteur (celle qui serait supportable) c’est 6-8 cm. Perso, c’est plutôt 4-5 cm. La couleur, ca dépend de vous. Je ne vais pas vous dire d’acheter du noir, c’est tellement ennuyeux. Si vous adorez le rouge et que vous assumez de porter des escarpins rouges, go for it ! Le tout c’est de se dire que c’est votre basique à vous, celui qui va s’accorder à toute votre garde-robe.  J’entends par là que si vous ne deviez ne choisir qu’une paire (à emporter en vacances par exemple) ce serait celle-ci. Pour moi c’est une paire d’escarpins léopard (cf. point n°7). En attendant de trouver le modèle parfait.
4. Un vernis rouge. Pour moi, c’est devenu un accessoire au même titre qu’une paire de chaussures ou un sac. Rouge parce que comme le reste, il se porte et s’emporte en voyage avec tout. Et il habille n’importe quelle fille en femme.
3. Une veste d’homme. Une veste de smoking. Ou un blazer. Le genre de veste que vous aimez porter pour impressionner la galerie. J’aime bien porter ce genre de veste pour les rendez-vous de boulot, elle me donne de l’assurance. Choisissez là dans une belle matière un peu lourde, avec une coupe droite et plutôt masculine pour appuyer l’allure boyish.
2. Une chemise blanche. Celle-ci, j’ai beaucoup de mal à la trouver ces temps-ci. Je cherche une popeline un peu lourde qui ne se froisse pas en deux minutes et qui se tient. La chemise blanche, vous la porterez avec un slim, une jupe en cuir ou en sequins, une salopette en cuir, en baskets ou en talons. Autant la chemise en jean peut détendre une silhouette, autant la chemise blanche la rehausse. Donc c’est une excellente alliée pour celles qui se tâtent à porter un jean déchiré au genou au bureau. Vous le tentez pour moi et on débriefe après ?
1. Une robe. Pas vraiment une surprise hein ?! Je vais pas vous faire le topo sur la petite robe noire. Comme pour son voisin l’escarpin, adoptez la couleur qui colle à votre garde robe. Et comme un mantra que vous répéterez à l’envie telle une chanson de Britney, choisissez celle qui vous va (« choose the one you are made for » pour celles qui comme moi parlent anglais sur instagram). Les robes, je les aime courtes, avec des poches et droites pour gommer mes hanches, en toile de coton ou en polyester (super facile à entretenir du coup) confortables, faciles à porter et à accessoiriser (ceinture, pochette, bijou…)

Crédit Image : Stylizimoblog
Pour plus d’inspirations, retrouver mon board d’inspirations sur Pinterest

Actu mode

Les "Black dress" de Viktor & Rolf


Les Black Dress de Viktor&Rolf. Courtesy : Elle.fr

Le duo de créateurs Viktor&Rolf est toujours où on ne l’attend pas.

Bien prudents par rapport à leur développement et soucieux de leur image, sages et pourtant audacieux, espiègles et créatifs, innovants et néanmoins rétro, Viktor & Rolf ont toujours des milliards d’idées à la seconde (en tout cas, on dirait que…).
Comptant désormais parmi leurs fans la plus excentrique des personnalités du moment, Lady  « Poker face » Gaga,  ils viennent de lancer une collection capsule (ndlr : ephémère, one shot, événementielle) de robes… noires. Ca tombe bien le noir est à la mode.

En fait il l’a toujours été. Toujours. Notez le pour la prochaine fois où vous entendrez « Black is back ». En fait le noir c’est back and forth and back… Je perds le fil là revenons à nos moutons…


Elles s’appellent Black dream, Black rose, Black hole, Black dahlia et Black beauty.
Même si ces cinq interprétations de la robe noire sont une évidence, elles sont le parfait reflet du talent du duo néérlandais : un brin rétro, élégantes et féminines.

Dès le printemps prochain et à chaque saison 5 robes exceptionnelles (ndlr : série limitée très limitée) mais prêtes à porter (les prix varient entre 700 et 1300€) seront commercialisées en boutiques multimarques (Colette à Paris notamment) et en grands magasins…

Serait ce le signe d’un retour à la rareté de l’éphémère et du désirable ? Quelle belle idée…
Mais finalement, n’était ce pas cela la mode avant la fast fashion…?

Blogging, Just me myself and I

Concours !!! pa pa pa pa pa paaaaa…

Ca y’est les rayons du soleil sont en train de laisser place au froid glacial… Il est temps de chausser nos secondes peaux mesdemoiselles !

C’est donc de collants dont nous discuterons aujourd’hui, car Dim (ça y est vous venez de comprendre pour le pa pa pa pa pa paaaaaaa…) m’a proposé de tester les derniers Dim Body Touch et de vous en faire gagner 10 paires.

J’avais donc décidé de m’amuser un peu en mettant mes collants au défi d’une journée d’hystérique parisienne avec au programme : rendez-vous client, shopping, bottes, re-shopping, et combishort !

IMG_1757

6h du mat.
Réveil en fanfare. Il fait froid, ça tombe bien, j’ai décidé de tester ma paire de Dim Body Touch. Elle me regarde effrayée : je ne suis pas du matin et pourtant… Mes collants viennent de piger que la journée qu’ils vont passer ne sera pas de tout repos… C’est peu dire !

7h34. J’enfile mes collants comme à mon habitude : sans y mettre la  délicatesse qui s’impose. Précautionneuse ne fait pas partie de mes  trois premières qualités sur mon cv de modasse. J’aurais plutôt  tendance à tirer dessus comme une malade. Tiens, ils surmontent le choc…  Et la ceinture ne marque pas ma taille comme la plupart de ceux qui dorment  dans mes tiroirs… J’attends de voir.

8h30. Je quitte la maison et je file sur mon vélo. Mes collants commencent à  comprendre leur malheur : c’est partiiiii !

9h. Une pause latte écrémé s’impose avant mon rendez-vous. J’hésite – pas  longtemps – à choisir les fauteuils molletonnés en laine qui piquent… Pas de  peluches ni de gratouilles… Bizarre, bizarre pour un 20 deniers. Là, je  commence à m’interroger sévère.

IMG_1776

9h45. Je me mets au boulot et j’en profite pour tester le confort et la résistance de mes nouveaux amis. Un peu speed, je cours partout, on rejoue « The September issue » dans l’open space… Contre toute attente, ils tiennent le choc (réunionite aigue, lancé de portable, essayages de robes taille 34 – je fais du 38 – montée des marches, 5ème café de la matinée…). Et là j’avoue c’est l’épat’ du côté des collègues : ils ont carrément du mal a y croire… Ils sont toujours nickels (pas mes collègues, mes collants…).

IMG_1800
IMG_1804
Oui il m’arrive souvent de grimper sur mon bureau pour les brainstormings…


13h30. Comme je vis dangereusement,
je reprends mon vélo direction le Marais pour une séance shopping. Mon engin à deux roues est tout miteux mais mon collant s’en sort grave. Pas une égratignure. Respect.

14h. Face to face avec un opaque 100d à une terrasse de café… Mes Dim Body Touch tirent la tronche, mais dès que les rayons du soleil apparaissent, ils retrouvent le moral ! Ma peau respire, celle de ma camarade en revanche…

IMG_1849
Après le pilates, le shoppilates…

15h. Je tente une virée dans deux boutiques avant de retourner au bureau. Je multiplie les essayages dans l’une et l’autre. Je les retire et les remets. Et les retire. Et les remets. Ca vire à la séance d’aérobic. Ils sont définitivement à la hauteur. Je commence à les apprécier… Au point, une fois revenue, de ne plus y penser, enfermée en salle de réunion jusqu’à 19h passés…

19h30. Enfin libérée. Je rentre. Et mes collants ? Impecs. Du coup, le lendemain, le dress-code c’était petite robe noire et gladiator aux pieds.

Alors à votre tour d’en profiter : vous cliquez ici. Les 10 premières lectrices qui s’inscriront sur le site avec le password motsdemode recevront une paire de Dim Body Touch chez elles.  Comme ça vous me direz ce que vous en pensez…

Bises mes jolies !

Remerciements : la boutique Kolector et la boutique Set In Black, à Paris.

Article sponsorisé