Browsing Tag

Parfum

2014_03_beauté_07
BEAUTE, Beauté & Futilités, Marketing et Storytelling

Rendez-vous Place Vendôme

Il y a quelques mois, j’avais eu le plaisir d’assister au lancement de la nouvelle fragrance de la maison Boucheron. A l’époque, ma vie était en friche, mon blog était en friche, j’étais en friche… Impossible alors de vous debriefer. But it’s never too late, so let’s go forward and let me tell you what this is about (oui je parle aussi en anglais depuis que je sais que Spike Jonze débarque à Hyères pour le Festival de la Mode et de la Photographie, on en reparlera…)

Si vous connaissez Boucheron comme moi, vous savez que pendant des années, la marque s’est appuyée sur les codes de la joaillerie pour développer sa collection de parfums. De flacons bijoux en jus capiteux, il m’était difficile d’adhérer à l’esprit Boucheron, tant il investit des terrains ultra féminins quasi shalimaresques, donc pour moi importables.

2014_03_beauté_12__boucheron_motsdemode_

2014_03_beauté_09
Là ce sont les mains et l’Iphone d’Olivier Crest, le nez du parfum, que vous pouvez découvrir, parmi les illustrations sous verre du parfum qu’il a créé.

Avec Place Vendôme, première révolution, la marque relance une fragrance 10 ans après Trouble et près de 20 ans après Jaïpur. Ensuite, cette nouvelle fragrance quitte le territoire des parfums dadame pour s’aventurer vers la jeune femme, la cliente Boucheron de demain (en tout cas, c’est que je décrypte hein !). Sans aucun doute, la marque poursuit son rajeunissement et dynamise son image (décryptage #2). La preuve en image illustrée par l’hommage à sa collection Quatre que la maison avait confiée il y a déjà un an à un petit nombre de blogueuses réputées. Alix, Elodie ou Shini ont ainsi créé du contenu exclusif disponible sur le site web de la maison (Chère Maison Boucheron, il faudrait sans doute veiller à actualiser votre site web d’ailleurs…)

2014_03_boucheron_quatre_eleonore-bridge_motsdemode

Le jus est floral et boisé. Il mixe la rose, le miel, la fleur d’oranger et le bois de cèdre. Le tout est clairement féminin, poudré mais bizarrement… aérien ! Quant au flacon, il joue la carte de l’épure. On y retrouve bien évidemment les codes chers à la maison (l’or, le bijou) mais il est d’une absolue modernité sur sa ligne, avec ses facettes qui reprennent les pavés parisiens que l’on peut retrouver au pied de la maison Boucheron, place Vendôme (tadaaaaaa !). Une ostentation sur la réserve en quelque sorte !

J’aime beaucoup la démarche de la marque, désireuse de moderniser son image sans trahir ses codes. On comprend ainsi que sa démarche n’est pas que marketing, mais qu’elle est bien dans la poursuite du storytelling de sa brand strategy, en transposant son histoire, ses valeurs et ses codes à une nouvelle image vers laquelle la marque a entrepris de s’engager.

pleats please issey miyake parfum 2012 crédit nardjisse benmebarek motsdemode
BEAUTE, Beauté & Futilités, Invitations de modeuse, Marketing et Storytelling

Une fragrance sans faux plis : Pleats Please


Performance artistique lors du lancement presse du parfum « Pleats Please » aux Arts Décoratifs de Paris.

Les parfums Issey Miyaké lancent une nouvelle fragrance féminine en septembre prochain. Son nom ? « Pleats Please ». Une étonnante et agréable signature parfumée qui célèbrera les 20 ans (il semble que cela soit un hasard..) du fameux plissé désormais icône de mode intemporelle cher à Issey.

Continue Reading

Actu mode

Love, Chloé

Chloe-DP-Parfum

Bon, on nous a bien bassiné avec les eaux fraîches et les parfums d’été cette saison, toutes les marques peu ou prou y sont allées de leur fragrance éphémère, de leur déclinaison légère, de leur version light, j’en passe et des meilleurs.

Assez curieusement, moi c’est pile le moment où mon parfum d’hiver (plus fort, plus capiteux, plus entêtant…) me manque. Par respect pour mes pairs (mes amis, mon mec, ma famille, mes collègues) j’évite de le porter sous peine de flanquer un mal de crâne carabiné à mon entourage. Ce parfum c’est For Her de Narciso. Je sais ce que vous allez me dire. Mais ma vieille, ton parfum là, c’est celui de toutes les filles à franges de Paris et d’ailleurs !!!! Bah ouais, je sais j’ai un problème avec le parfum. J’aime les blockbusters. Les massifs, ceux qu’on sent à tous les coins de rue au moment de leur lancement.
Si ces temps ci, je suis revenue à mon bon vieux White Musk que je portais déjà en 3ème (véridique !), je ne peux m’empêcher d’être piquée d’une point de nostalgie quand je pense à MON Narciso.

Blockbuster je vous dis. D’ailleurs, j’ai eu entre les mains le dossier de presse du dernier parfum Chloé (l’égérie c’est Raquel Zimmermann, ça va ils se sont pas trop fatigués, ils ont surinvesti sur son brushong à la Farraw Fawcett, elle qui fait déja leur premier parfum, leur défilé…). Autant le parfum n’est pas une révélation pour moi (j’aime définitivement leur précédente fragrance rosée et musquée, Love sent plutôt la poudre de riz…), autant les codes et l’univers de celui ci m’ont carrément séduite. Le dossier de presse est sur les tons camels – caramels (aka New Black 2011, couleur reine chez Chloé cet hiver) et reflète l’ esprit boudoir et old school 70’s en parfaite harmonie avec le dernier défilé de la maison : portrait encadré de Raquel, typo vintage, logo gravé or sur les feuilles couleur crème, livret d’images en noir et blanc… A noter le film et les photos shootés par Roman Coppola (fils et frère de…) réputé pour ses clips (The Strokes, Daft Punk, Arctic Monkeys, Phoenix, Sébastien Tellier…)

J’ai trouvé une video sur youtube qui vous fera découvrir la fragrance à l’occasion de son lancement, chez Apicius, il y a quelques semaines. Admirez la Merco (l’aaaaaaamour du risque…) !

Actu mode, Découverte Mode

Berlin Berlin

IMG_Berlin_2

Aaaaah comme j’ai envie de vous reparler de Berlin…
Mais pour cela, je profiterai de mon prochain séjour là bas (le week end prochain déjà ! ) pour shooter quelques images plus chouettes que celles actuellement en ma possession. Oh oui.

En attendant, j’ai retrouvé Mary Mary, une addict du vintage que j’avais rencontré il y a 3 ans au Printemps. Mary vend du vintage sur sa boutique en ligne, et tient également un chouette blog full of inspirations…

Je suis gâtée ce mois-ci. J’ai aussi rencontré Jay, que pour une fois j’ai connue dans la vraie vie – elle était là tout près de moi – avant même de capter qu’elle avait un blog (il faut dire qu’elle le cache bien, ah les undercovers de la blogo…). J »aime beaucoup son univers graphique et ses inspirations modesques. Un peu de fraicheur en sorte… Spéciale dédicace, donc.

Big up au magazine Dealer de Luxe, qui fête ses 10 ans. Un anniversaire fêté avec quelques fashionistas autour d’un Cointreaupolitain, quelque part au bout du monde (de l’autre coté de la Seine…). Pour être honnête l’événement manquait un peu de punch et d’ambiance, mais il fut joliment couronné d’un diner impromptu et ô combien sympathique.

Next step : une fois n’est pas coutûme, dans mon prochain post, je causerai parfums. Ça changera un peu de nos futilités de dress code (quoique…)

Actu mode

Detox

Trop long à vous expliquer là maintenant… Je suis partie faire une petite detox dans les montagnes suisses.

Passer du bitume et des rues parisiennes envahies de fashionistas, rédactrices over dressed, files d’attentes dans le froid et coupe de champagne à la montagne, au silence, à la neige et à l’allemand, bon autant vous dire que ca crée une vraie rupture…

En attendant, je vous propose de vous faire découvrir le film d’animation créé pour le nouveau parfum Guerlain, l’Aqua Allegoria Flora Nymphéa, qui vient tout juste d’être lancé. Le parfum nous a été présenté voici quelques jours dans les sublimes locaux de la boutique Guerlain des Champs Elysées. Je reviendrai d’ici peu pour vous montrer quelques images que j’ai prises. J’ai du coup très envie de tester les soins du Spa qui se trouve à l’étage… Pour une prochaine session détox !

Enjoy et bon week end !

Actu mode

Classique x Le Mâle

<object classid= »clsid:d27cdb6e-ae6d-11cf-96b8-444553540000″ id= »gaultier_teasing » width= »200″ height= »260″><param name= »movie » value= »http://www.balistikart.fr/_c2009/_jpgaultier/gaultier_teasing200c.swf »></param><param name= »allowFullScreen » value= »true »></param><param name= »allowscriptaccess » value= »always »></param><embed src= »http://www.balistikart.fr/_c2009/_jpgaultier/gaultier_teasing200c.swf » type= »application/x-shockwave-flash » allowscriptaccess= »always » allowfullscreen= »true » width= »200″ height= »260″></embed></object>

classic_presselemale_presse

Vous connaissez certainement ces deux parfums : Le Mâle et Classique. Ce sont deux des fragrances icônes de Jean-Paul Gaultier.

Juste avant Noël (c’est un moment clé pour l’univers du parfum), deux nouveaux visuels publicitaires débarquent dans la presse. Ils me plaisent beaucoup… Reprenant tous les codes chers à la marque (tatouage, marinière, glamour, rétro…) en les adaptant à l’air du temps.

J’admire depuis longtemps la stratégie de cette marque, toujours à l ‘avant-garde, qu’il s’agisse du flaconnage, de son marketing opérationnel ou de son image – sans oublier naturellement le jus – et très respectueuse des codes du prêt-à-porter et de l’imaginaire de Gaultier. Une stratégie payante puisque pour prendre l’exemple du Mâle, lancé en 1995, il était encore numéro 1 des ventes en 2008…

Pour incarner chacune des fragrances, la marque a choisi Michelle Buswell (Marylin Agency, l’agence de Kate Moss et de Dolorès Doll) et Robert Perovich (Next) qu’on a pu découvrir sur les campagnes Dolce&Gabbana, Very Irresistible de Givenchy ou  Jil Sander Man – une homme qui aime le parfum, à moins que ce ne soient les marques de parfums qui l’aime… on les comprend – )

Et côté spot pub, la marque a confié sa nouvelle créa à un spécialiste : Mondino. A découvrir en décembre sur le petit écran et dès le 21 octobre sur le site de la maison.