Browsing Tag

Kate Moss

Actu mode, Marketing et Storytelling

Mary Katrantzou x Topshop

Mary Katrantzou x Topshop, Vogue UK

Bonne nouvelle parmi tant de belles nouvelles créatrives et de capsules en cette fin d’année (je pense surtout à l’annonce de la collab Anthony Vaccarello pour la Redoute).
Après Kate Moss, Topshop fait appel à Mary Katrantzou (qui par ailleurs vient de collaborer avec Longchamp), talentueuse créatrice grecque repérée à la London Fashion Week et qui a fait de l’imprimé graphique son porte drapeau. Jolie collaboration, indeed. Topshop élit une talentueuse ex élève de la Saint Martins School et fait valoir le savoir faire britannique. De son côté, Mary Katrantzou devient accessible à toutes et booste sa notoriété et son business (j’imagine que son contrat va lui rapporter de quoi financer ses prochaines collections). Hâte de voir et de toucher cette collection aux tons « funky jungle » pour me faire un avis !

Humeur de mode

Demain sera plus beau

Je ne vous ai pas oublié… Mais en ce moment, c’est un peu compliqué…

Cela dit, il ne faut pas que ca nous empeche de parler de mode et de choses subtiles et futiles, hein ?!!
Alors justement je viens d’apprendre que la nouvelle campagne du maroquinier Longchamp était incarnée par Kate Moss (toujours) et le beau Gaspard Ulliel, qui a un je ne sais quoi qui me plait beaucoup. La série de photos du couple Mert Alias et Marcus Pigot réalisée au Café de Flore me rappelle les vieux films de Jeanne Moreau… J’aime assez, comme quoi, il n’y a que les imbéciles qui ne changent pas d’avis sur Kate…

J’ai appris également, à ma grande surprise, que Princesse Tam Tam, qui pour moi est loin d’être au coeur de la fashioniaiserie, a fait appel à Terry Richardson pour sa campagne Automne hiver 08. Autant dire que à ce point, c’est carrément un grand écart de danseuse étoile que la marque de lingerie nous offre.

Et sinon, dans les news beaucoup plus basiques, parlons dressing !!!
Les deuxièmes démarques ont démarré ce matin, et au Printemps Nation, y a encore du Athé à -50% !

Voila, je reviens très vite, vous me manquez !
Bises.

Portrait de mode

Quand le make-up devient hype

Vlada Roslyakova “Plein Hair” , VOGUE France.
Photographe : David Mushegain, Style : Julia von Boehm, Make up by Aaron de Mey.

Source :The Great Diorette @ TFS


…Ou comment un pro du maquillage qui aime la mode peut vous faire basculer dans l’univers de la hype fashion.

Un postulat chez les marques de luxe et de créateurs : un couple D.A / marque qui fonctionne est le symbole d’une réussite, d’une personnalité, d’une signature, d’une image… La valse des créateurs de mode à la façon du mercato footbalistique ou télévisuel en est la preuve : les directeurs artistiques sont aujourd’hui de véritables valeurs ajoutées qui s’échangent, se valorisent, se vendent, s’achètent… Autrement dit : pas de D.A, pas de C.A !
Et plus ils aiment les médias, meilleures sont les retombées presse !
A l’instar d’un John G. qui a fait de ses clôtures de défilés très personnelles, un axe de médiatisation, ou Marc J., qui a commencé par la fin avant de lancer le show et ainsi défrayé la chronique. Ou encore d’un Ricardo T. ou d’un Nicolas G. qui ont su réveiller de belles endormies, et copiner avec les rédactrices et les icônes modesque…

Jusqu’ici, je ne vous apprends rien.

En revanche, les D.A beauté, s’ils sont convoités, ne m’ont jamais semblés autant médiatisés que les créateurs de mode. Sans doute, parce qu’ils sont moins impliqués dans les influences, les phénomènes et la vie sociale modesque.
Entre conseil pour une bouche dress to kiss et tendances de la collection AH08 par…, on demande surtout à un D.A qu’il s’en tienne à son job de maquilleur et de créateur de palettes… Point.

J’ai donc été plutôt surprise par le choix de la maison Lancôme.
Pour sortir un peu des carcans de la beauté marketée, ils ont privilégié une personnalité atypique, qui certes ressemble plus à Iggy Pop qu’à une icône, mais qui va sans doute apporter une autre dimension et une autre vision à la marque, et à priori également à la fonction de Directeur Artistique sur le créneau du maquillage. Aaron de Mey.

Ce néo zélandais, 35 ans, blond aux cheveux filasses, au look slimanien, curieux de tout, passionné par l’art et la peinture, et last but not the least amis de quelques égéries modesques (Daria, Kate, Courtney, Chloé, etc…) est un petit génie des backstages et des séries mode. Ses looks maquillage sont réputés pour leur audace, leur style décalé et ultra féminin. Tisci, Testino et Sorrenti ne jureraient plus que par lui…

Le privilège des marques de luxe, c’est de pouvoir prendre des risques là où l’on ne les attend pas, car elles en ont les moyens. Surtout quand elles s’appellent L’Oréal.
Le tournant que prend ici Lancôme est intéressant : cette marque qualifiée de statutaire, classique et lisse, fait appel à un déjanté du maquillage, un peu borderline, excentrique et impertinent. C’était sans doute un peu nécessaire indispensable après le flop du recrutement de Gucci Westman, partie depuis chez Revlon.

Aaron démarre fort sa collaboration avec Lancôme et lance dès septembre un collector évènementiel qui va certainement permettre à la marque d’affirmer son identité plus élitiste et plus pointue sur sa gamme de maquillage (à l’image d’un MAC ou d’un Chanel) : un rouge à lèvres et un gloss noir pailleté (cela peut paraitre étonnant mais le mix des deux sur les lèvres est plutôt réussi), deux exclusivités logées dans un simple coffret noir siglé Aaron de Mey et édité en 1000 exemplaires.
Chic, sobre, simple, attractif, exclusif.

Aaron de Mey. A suivre, donc…

Fetiche silhouette

My fetiche silhouette(s) : Irina Lazareanu

Cette semaine, comment ne pas loucher sur les collections d’hiver. La météo a décidé de faire des caprices, le soleil est moins que jamais au rendez-vous, les vacances encore loin, le porte monnaie déja à sec… Positivons donc, avec quelques silhouettes piochées sur le net, cela compensera un brin le bad mood de la semaine.

Cette fois-ci, pas une ni deux, mais TROIS fétiche silhouettes (eh oui, vente presse oblige, on déstocke tout, on fait un prix de gros + un big teasing sur l’hiver prochain).

En fait, toutes ces fetiche silhouettes communient avec celle qui les porte : Irina.
Irina, la it-girl du moment. Sorte de must-be, must have, must friends du moment.
Si tu veux être hype, mets toi sur son chemin, parle lui deux secondes, et tu feras peut-être la couv de Jalouse (ne vous méprenez pas, j’adore Jalouse) ou des pages people de Figaro Madame (ne vous méprenez pas là non plus, j’admire le Figaro Madame). Tu sortiras au Baron Baron ou au Paris Paris ou à L’Hotel Amour Amour ou au Palais de Tok Tok… Tu deviendras sa meilleure amie, puis elle te présentera son nouveau boy friend, tu te le taperas un soir d’inauguration où tu auras trop bu, du coup tu deviendras pote avec Kate (Moss) qui aura eu sa revanche… Mais qu’est ce que j’raconte ????!!!!

J’en reviens à notre sujet du jour… Pardon pour cette actu gossip sans intérêt. Irina et les catwalks.

Irina porte bien tout ce qu’elle porte. C’est un peu énervant mais c’est comme ça.
C’est aussi pour cela qu’elle fait ce qu’elle fait, et que moi je bosse dans un bureau derrière un ordi…
Si bien qu’il ne m’a pas fallu longtemps (allez, à peu près 2s…) pour craquer sur ces trois silhouettes avec un gros coup de coeur pour la silhouette Sonia Rykiel de l’hiver prochain.

Et vous, laquelle vous préférez ?


3.1 Phillip Lim SS08, Alexander Wang FW0809, Sonia Rykiel FW0809

Actu mode, Humeur de mode

Craneuse

Kate m’énerve, ça on le savait déja
Mais là, sur cette pub, elle m’agace encore plus. Quelle craneuse ! Bouh !

Hors contexte, je viens d’apprendre que Anne Depetrini venait d’accoucher d’une deuxième fille avec Ramzy (eh oui à défaut de mode, dans le ELLE on apprend ce genre d’anecdotes fort utiles…).

Autre chose : je cherche une rédactrice de mode ou une personal stylist, pour un « vis ma vie ». En clair, j’aimerais passer une journée avec elle pour mieux connaitre son job et vous raconter ici même en quoi le job consiste. Des idées ou des contacts à me proposer ?

Actu mode

Vous reprendrez bien un peu d'art ce week-end ?

KateMoss Front / GalerieActe2 Attention Mesdames Messieurs, dans un instant, ça va commencer… Parmi les évènements artistiques du mois d’avril, et si vous appréciez comme moi l’art contemporain et la photographie, saisissez votre blackberry !Ca y est ? Alors dès demain, je vous invite à vous rendre au Grand Palais, pour y retrouver l’essentiel des galeries d’art et de photographies (près de 115 au total), un véritable panorama de la création contemporaine.

Cette nouvelle édition est consacrée aux grands mouvements artistiques des 20è et 21è siècle, parmi lesquels le Pop art, un mouvement rendu très populaire via les créations d’Andy Warhol et Keith Haring.
Faites moi vous plaisir et marquez un temps d’arrêt à la Galerie Acte 2 (celle là même qui expose Rankin -Monsieur Dazed & Confused – actuellement, voir la section Agenda de Mode).

Boulot boulot cette semaine, j’espère avoir le plaisir de m’y rendre dimanche et vous faire un petit compte rendu en images.
Infos pratiques :
Artparis vous accueille du 3 au 6 avril 2008, de 11h à 21h et le 7 avril 2008, de 11h à 18h
Grand-Palais : entrée avenue Winston Churchill, 75008 Paris
M° : Champs-Elysées-Clémenceau- Bus : 28-72-83

Kate Moss Front, Albert Watson – Galerie Acte 2