Browsing Tag

Hyeres

Actu mode, Découverte Mode

Initials BB

BlondiesBack_PunkyB_IRM
Madeleine, Blondie’s Back x IRM Design. Image : Motsdemode

Vous le reconnaissez ? Rien à voir avec le travail de l’un des créateurs du Festival. Ce joli sac ultra flashy est le Blondie’s Back, l’oeuvre de Géraldine (Punky B) et de Marie (Mode Trotter).

Géraldine a profité de son séjour à hier pour annoncer la couleur : autant vous dire qu’il n’a laissée aucune de nous indifférente. Flashy, porté avec majesté et décontraction par sa propriétaire et créatrice, elle nous explique en quelques mots qu’elle a bossé sur cette nouvelle édition de l’amie Madeleine, avec Marion et Pierre-Alexis d’IRM design, une tout jeune duo parisien, ex Esmod Lyon, dont vous connaissez certainement les colliers ITO. Pierre-Alexis Hermet, l’un des deux duettistes, s’est notamment fait remarqué cette saison pour sa collection capsule de chaussures « bon chic bon sport » chez Bata, activement soutenue par… Géraldine ! Tout est dit, la boucle est bouclée, on enchaine …

Bien, donc si je vous parle de Madeleine, c’est qu’elle vient d’être mise en vente sur le blog de Géraldine et sur Mode Trotter.
Attention, édition limitée, 10 pièces seulement ont été réalisées dans ce modèle à rabat blanc (une autre version, au rabat noir, a également été réalisée en 10 ex)… Alors, alors, craquerez-vous pour cette beauté ?

Actu mode, Découverte Mode, En vacances à...

Helvetica

EmilieMeldem_5631
Collection d’Emilie Meldem, Hyères, 2011. Image : motsdemode

Emilie Meldem fut un coup de coeur visuel et graphique. Jamais une collection aussi peu portable ne m’avait touchée à ce point (moi the basics queen).
Peu portable et néanmoins empreinte de codes modesques familiers : le beige, la cape, le cuir naturel… Elle profite de la nouvelle édition de ce Festival pour faire preuve de son audace et se lancer dans l’excentricité (ce qui n’est pas tellement le fort de Suisses, il faut le reconnaitre). Elle réinterprète les codes de la Suisse et met en lumière ses paradoxes de modernité et de tradition bien ancrée.

Déja lauréate sur ses terres du Swiss Design Award, miss Meldem remporte ici un prix de principe (en effet, Marie nous rappelle que la mention spéciale du Jury n’est pas financièrement primé) qui nous l’esperons lui permettra de se lancer in the real life of fashion.
A un moment, les prix suffisent, cette activiste – par ailleurs auteur d’un chouette manifeste présentant son oeuvre pour Hyères – mériterait de passer à la prochaine étape : le business.

Actu mode, Découverte Mode, En vacances à...

Bloomy

Maryam_5737

Collection de Maryam Kordbacheh, Hyères 2011. Image : motsdemode

La créatrice Maryam Kordbacheh a concouru à Hyères avec une collection féminine et délicate. Lors de la présentation, j’apprends qu’elle a travaillé pour chaque silhouette avec un seul morceau de tissu. Son travail me rappelle Vanessa Bruno ou Paule Ka, un peu d’Anne Valérie Hash… Ce festival, c’est un superbe moyen d’entrer dans la lumière… Je lui souhaite de trouver une issue pour être commercialisée. Si son travail n’est pas nouveau, il est définitivement de qualité.

Actu mode, Découverte Mode

Blancheur et voluptés

motsdemode_célinemeteil
Collection de Céline Méteil, Hyères 2011. Image : motsdemode

Céline Meteil a remporté le Prix coup de coeur du public du Festival et le prix Première Vision (vous comprendrez rapidement les raisons qui lient son travail à ce salon de tissus). Sa collection ne m’a pas touchée, mais je comprends qu’elle ait pu remporter l’adhésion du public.
Constituée de robes blanches, cliniques, elle est lisible, agréable, bien construite et repose sur l’utilisation d’un seul matériau : le jaconas, une toile de coton légère, plutôt utilisée pour les essayages, et qu’elle a détourné en robes d’été très structurées. De mon point de vue, la collection manque un peu d’audace et d’un peu de piquant. Elle aurait pu jouer avec les couleurs, sans rien enlever à son travail de construction…

Actu mode, Découverte Mode, En vacances à...

White Swan

Mads Dinesen_motsdemode
Mads Dinesen, Hyères 2011. Image : motsdemode.

Le travail du créateur danois Mads Dinesen autour du noir et du blanc était tout simplement dingue. Il a voulu explorer les origines coloniales de son pays natal en décrivant à sa manière ce qui caractérise le désaveu autour de l’histoire de son pays… Lors du défilé des créateurs, il a pour ainsi dire créé la surprise et l’étonnement en masquant le visage de certains de ses mannequins de perruques de cheveux fins, ou de manière plus spectaculaire en utilisant un cygne blanc empaillé…

Culture mode, En vacances à...

Erwin

Blumenfeld Hyeres

Blumenfeld fut un précurseur question photographie de mode. Il a pour ainsi dire été le batisseur de l’image de mode suivi rapidement par d’autres génies plus connus voire reconnus, tels Bourdin ou Avedon. Il a trouvé et créé des concepts d’image qui n’existaient pas… Nous étions dans les années 40 et 50… Un génie dont le travail est encore mal connu du grand public.
Une véritable découverte pour moi.

Actu mode, Découverte Mode, En vacances à...

Première impression

Lea Peyckre
Silhouette de la créatrice Lea Peycre @ Hyères 2011. Image : motsdemode

Les premières impressions sont souvent les bonnes, y compris lorsqu’il est question de mode…
Rapport à mes coups de coeur présentés rapidement ici sur cette nouvelle édition du Festival. Les avoir découvert ‘IRL’ me l’a confirmé…
Petit break avant l’ouverture officielle…
A plus tard !

Culture mode, En vacances à...

Hyères encore

jang_ina_2-motsdemode
Ina Jang, Onigiri, 2009

Pour faire suite à mon précédent post, Hyères, ce n’est pas qu’un festival de mode, c’est également un formidable lieu de découvertes photographiques qui distingue des talents émergents.

Parmi les valeurs montantes sélectionnées cette année, également au nombre de 10, comme pour la mode, j’ai repéré les travaux minimalistes de Ina Jang, jeune photographe new-yorkaise d’origine coréenne et les autoportraits d’Anouk Kruithof, hollandaise résidant à Berlin.
Comme pour la mode, la photographie a réuni un jury de haut vol : Tom Watt, de Art Review, Faye Dowling de Dazed & Confused ou Marc Feustel, d’Eyecurious, un blog plutôt tourné vers la photographie japonais, mais pas que… Une riche découverte !

Si les prix en jeu coté mode sont conséquents et chiffrables (2 prix d’une valeur de 25 000 euros pour les deux stylistes lauréats), le prix de la photographie n’en est pas moins excitant, puisqu’il s’agit d’une année de scolarité à la School of Visual Arts de New-York (une école réputée pour ses illustrateurs et ses cartoonists), qui pour l’anecdote people, a accueilli dans ses murs le comédien – fraichement distingué par son statut d’égérie du parfum Hugo – Jared Leto.

Et maintenant, direction la Villa Noailles, afin de découvrir cette nouvelle édition ! xxx

Actu mode, En vacances à...

Hyères we come

lea_peckre1 - yann Gross

Lea Peckre – Image : Yann Gross

Comme l’an dernier, c’est un train entier de modeux et modasses et autres professionnels de la mode qui se dirigera vers Hyères, capitale de la mode pendant 4 jours, le temps de lancer la nouvelle édition du Festival de la mode et de la photographie.
Cette année, 10 nouveaux finalistes se cotoieront dans les murs de la Villa Noailles… J’ai déja en tête quelques favoris : les françaises Lea Peckre et et Céline Méteil, et la néerlandaise Maryam Korbacheh. J’ai hâte de pouvoir approcher leurs créations…
Cette année, le jury est une équipe d’exception (chaque année qui passe me donne l’impression d’une certaine surenchère, le jury prenant du galon session après session). Présidé par Raf Simons, il sera notamment composé de Christopher Kane, Proenza Schouler, Cathy Horyn, Carla Sozzani, Floriane de Saint Pierre ou encore Michel Gaubert…

Voila, à très vite pour la suite – et notamment pour la photographie, en concours également aux cotés de la mode – d’ici là, voici quelques infos pratiques… Vous pouvez nous suivre sur twitter et nous préparons également un tumblr et peut être d’autres surprises…

Cette année, le festival s’est également doté d’un twitter, à suivre ici et d’un teaser… Enjoy !

Découverte Mode, Mode Automne Hiver 2010

Metropolis modesque

LOOK1.jpg
Anthony Vaccarello, Automne Hiver 2010/2011. Image : Julia Champeau.

J’ai découvert un créateur qui me donne envie de relever les manches et d’enchainer un vide dressing (on n’a pas des vies faciles…) histoire de pouvoir m’autoriser un craquage saison automne-hiver 2010/2011 en bonne et due forme.
Ce créateur c’est Anthony Vaccarello.

Promis à un brillant avenir depuis qu’il a gagné le Festival de Hyères en 2006, et fait ses classes chez Fendi à la fourrure, ce belge d’origine italienne est un peu devenu comme une caution modesque. « Comment tu ne connais pas Anthony Vaccarello ? Mais où diable vivais-tu ces cinq dernières années ? ». Pas du côté de la rue du Mont-Thabor en tout cas…

Toujours est-il que ce garçon dont le doux nom rappellerait presque un officier en moto issue d’une série de notre enfance, prend du galon. Ses collections sont non seulement encensées par la presse, mais elles sont vendues en boutique, mesdames et messieurs. Eh oui, ce sont des choses qui arrivent. C’est rare. Mais pas impossible.

Après une collection d’été célébrant le maillot de bain une pièces, cet hiver, Anthony s »inspire du film Metropolis de Fritz Lang, et révèle son amour pour l’art déco. Forcément ça ne donne pas une collection hyper funky, mais il n’empêche, ça le fait. Grave.
Anthony a conçu une collection de 8 robes noires mixant velours, jersey mat et voile. Curieusement, chaque robe est à la fois austère, avec cette silhouette structurée quasi futuriste, et très sexy, vu la nature du décolleté (et là, Lou n’est pas l’ambassadrice idéale qui vous permettra d’en juger).  Elles seraient bêtes et méchantes ces robes, s’il ne les avait pas accessoirisées de bijoux, certes froids sur la peau, et d’une hyper simplicité, mais apportant ce petit caractère rock qui donne à chaque pièce toute sa modernité.

En résumé, s’il y’a bien un truc qu’on peut lui souhaiter à Anthony, c’est d’être un peu plus que le it-fashion d’une saison. Qui va pouvoir assurer la relève sinon ?

Actu mode, Culture mode

Hyeres we are

Yiqing Yin - Image : mo(ts)demode

Yiqing Yin - Image : mo(ts)demode

Hyeres est une expérience visuelle unique. Non seulement du point de vue de la mode et des images qui y sont exposées, mais également de toute la scéno qui prend vie  (exposition photo, video, performance visuelle, création éphémère…) au coeur de la Villa Noailles, un lieu d’exception perché sur les hauteurs de Hyères qui par ailleurs ( …à Hyères ) est joli mais sans plus je dois dire (à l’exception de l’oranger croisé à deux pas de la station de taxi, spécial dédicace à Christian).

En tout cas, j’ai eu un véritable coup de coeur (déja pressenti à Paris) pour le travail de Yiqing Yin (diplômée des Arts Deco et Grand Prix de la Création de la Ville de Paris en 2009), et découvert celui d’Alexandra Verchuren (une jeune diplômée de la Royal Academy of Fine Arts d’Anvers) tout aussi intéressant quoique plus étonnant…

A très vite avec plus d’images. Dimanche, dernier jour et défilé final suivi de la remise des prix…

Actu mode, Fashion week & Salons

Festival

Topshop

Topshop

Ce que j’aime avec l’arrivée des beaux jours, c’est l’entrée dans le vestiaire version robes légères, débardeurs loose, boyfriend short et imprimés…

Ce que j’aime également c’est la succession de week end en amoureux et avec les potes qui s’annoncent, les pique-niques du dimanche au vert, les apéro en bord de Seine, les ballades en scooter, les envies de couleur en mode : le corail, le vert, le bleu, et puis aussi les mini jupes, remettre la main sur mon trilby et mes spartiates, troquer mon cuir contre ma veste en jean, accessoiriser à mort tout ce que je porte (un truc que je ne fais que l’été, l’hiver pour une raison inconnue, je joue la sobriété…) avec des maxi bijoux et des foulards…

J’ai hâte de descendre à Hyères pour le Festival de mode. Dans ce genre de contexte, j’ai un peu l’impression d’aller sur un énorme terrain de jeu où la culture mode vient aussi bien de l’exposition, des créateurs exposés que des visiteurs eux-mêmes…

Nous en reparlerons… D’ici là, c’est reprise intensive de shopping et mise au diapason de mon dressing pour l’été.
A bas les collants, les bottes et les couches de pulls, et que vive l’été !