Browsing Tag

Felipe Oliveira Baptista

Satu_Maaratanen_Hyeres 2013_mots_de_mode_nardjisse_ben_mebarek
CITYGUIDE, Culture mode, En vacances à..., STYLE

Hyères #2 : Hyères 2013

J’en ai mis du temps à revenir vers vous au sujet de mon séjour à Hyères, mais le temps justement m’a manqué.
J’avais très envie de débriefer de Hyères avec vous… Hyères ? Oui le Festival de la mode et la photographie créé par Jean Pierre Blanc, et qui se tient chaque année au printemps, quand il fait beau et que les couleurs jaillissent dans les rues.

Continue Reading

Screen brain Felipe Oliveira Baptista_9269
Culture mode, Fashion week & Salons

Hyères #1 : A screen to the brain

En marge des présentations de collections, le festival international de la mode et de la photographie de Hyères, ce sont aussi les expositions.

Félipe Oliveira Baptista, directeur artistique de Lacoste depuis près de deux ans, et président du jury cette année, a investi l’une des salles de la villa noailles pour y présenter « A Screen to the brain« , une installation très techno faite de multiples écrans de toutes tailles  et exposant tout son formidable travail – obsessionnel semble t-il – d’archivage d’images, de dessins, de vidéos et de photos… Ou comment l’espace d’un instant voyager à l’intérieur du cerveau de ce créateur de génie. Magique !

deRaucourt_Marion_Souders
Actu mode

Hyères oh Hyères

La nouvelle édition du Festival de la Mode et de la Photographie de Hyères démarre demain.

Chaque année, c’est une véritable excitation. Et bien que j’ai manqué la dernière édition, j’ai l’impression de partir en pèlerinage rituel modesque !

Trèves de plaisanterie. Cette année, comme les fois précédentes, le jury est d’une grande qualité : Felipe Oliveira Baptista en président du jury,  Paula Reed (Directrice de la mode d’Harvey Nichols), Delphine Roche (Numéro), Floriane de Saint Pierre (Chasseuse de têtes) et belle surprise : Imran Amed, le créateur de Business of Fashion > le digital est dans la place !
Les finalistes sont de tous horizons. La France quant à elle est « représentée » par Marion de Raucourt qui présentera une collection femme…

Pour me suivre pendant le festival, rendez vous sur mon compte twitter @motsdemode et sur le compte @oh_hyeres. Eh oui, Hyères, c’est déjà demain…


(Silhouette de Marion de Raucourt, finaliste Hyères 2013)

 

Actu mode, Fashion week & Salons

Dear New York,

Un petit coucou rapide de New York où les défilés ont commencé depuis jeudi.

Ce matin, direction le show Lacoste et la nouvelle saison de Félipe Oliveira Baptista…
Hâte de vous en dire plus.

Blogging, Fashion week & Salons

Retour sur les tapis (oui il est bien question de mode ici…)

Pendant toute la fashion week, j’ai découvert un truc : si j’aime prendre des photos, c’est surtout le mouvement que j’aime suivre, l’ambiance, l’allure des filles, la frénésie des arrivées et des départs, le final de chaque show…

Du coup, je me suis amusée à filmer les dernières minutes de chaque défilé, parce qu’il donne un point de vue, pas très éclairé, mais une vue d’ensemble de la collection, et que c’est bien plus sympa de le découvrir comme ça, que d’attendre les photos du look book, non ? Et puis voila déja plusieurs mois que je bassine mon entourage avec mes projets de video pour le blog, alors je me suis jetée à l’eau !

J’ai beaucoup pensé aux lectrices et lecteurs de ce blog pour chacun de ces films. Je me suis demandé si cela pourrait vous intéresser de découvrir la mode, les défilés, mais aussi les marques autrement, avec un point de vue, toujours le mien, mais avec un peu de musique, du fun,  un petit scénario… Et puis surtout quand j’ai réalisé la chance que j’avais d’assister à tous ces shows, je me suis dit que j’avais envie de la partager sur ce blog, cette chance…

Ici, vous découvrirez trois des créateurs dont j’ai beaucoup aimé le travail :
Anne Valerie Hash, qui a pris le parti d’un jolie collection féminine aux accents boyish, et dont la légèreté des matières faisait presque oublier que l’on était en hiver ;
Felipe Oliveira Baptista, dont le travail ultra graphique mixé à des pointes de couleurs (du crème, du violet, du bleu) m’a totalement séduite et l’allure des filles sur leurs chaussures charleston tout autant
Roland Mouret, l’homme qui rend les femmes séduisantes comme Grace Kelly dans les films d’Hitchcock… De l’élégance à l’état pur.

J’aimerais bien avoir votre avis et vos critiques sur cette video, alors faites moi par de vos commentaires ! Ce que vous pensez du principe, des collections, de l’ambiance, des lieux…

Paris Fashion Week, Anne Valerie Hash, FO Baptista, Roland Mouret, March 2010 from mots de mode on Vimeo.

Paris Fashion Shows, March 2010
Anne Valerie Hash, Felipe Oliveira Baptista, Roland Mouret
www.motsdemode.com
Music credit : Florence and the machine

La vidéo est un peu longue à charger… Ne m’en veuillez pas je débute !!! Et je ne maitrise pas toutes les astuces pour exporter léger… Si vous voulez, vous pouvez la trouver ici (choisissez Petit parmi les trois formats c’est le mieux me semble t-il)

Bonne journée !

Fashion week & Salons

Gareth Here we come

Hello hello

un post très rapide avec quelques pics of the day.
La Fashion Week a démarré hier à Paris. Jolies filles dans les rues, front rows et standings, limousines parcourant les rues parisiennes, jolis looks, bref, une belle énergie qui a envahi la capitale pour la semaine.

Petit tour de l’air du temps de cette journée…

AnneValerieHash_motsdemode_mars10
De la transparence et de la légèreté qui fait penser à de l’été… Mais non c’est bien la collection Automne Hiver (Anne Valerie Hash)

AnneValerieHash_motsdemode-mars10-2
De la chevelure tressée bohème mais pas pocahontas…

Irina-lazareanu-annevaleriehash-motsdemode-mars10
De l’allure Boyish mains dans les poches (Irina chez Anne Valerie Hash)

felipeoliveirabaptista-motsdemode-mars10
De drôles de bottes qui réinventent l’esprit charleston (chez Felipe Oliveira Baptista)

Mombetperena-JamesBort-motsdemode-mars10
Des blogueurs élégants (Pascal de Mombetperena, et James Bort)

gareth-pugh-motsdemode-mars10
Du cuir et du gothique militaire (chez Gareth Pugh)

charles-ghislain-motsdemode-mars10
De jolis garçons androgynes (Charles Ghislain chez Gareth Pugh)

wedges-gareth-pugh-motsdemode-mars10
Des wedges, des wedges, des wedges…

Aujourd’hui je fais un break forcé, mais vendredi c’est reparti !!!
Bonne journée !

Actu mode

AW77


Photo : Gregoire Alexandre

Ce qui est intéressant avec la mode, c’est quand elle invite à pousser plus loin la démarche créative.
J’ai visité vendredi la péniche Nike, du coté du Pont de Sully.

J’aime bien Nike. C’est mon hip-hop side qui émerge. J’aime bien mixer quelques pièces un peu sporty avec des pièces un peu plus chic ou créateur.
Très jeune, j’ai commencé à collectionner les baskets de la marque : Jordan, Air Force, Dunk, Huarache, Cortez… Elles sont là dans mon placard. Certaines sont soigneusement planquées dans leur boites, d’autres voient le jour plus régulièrement, de façon très ponctuelle mais sur la durée : comme je suis un peu monomaniaque, quand j’aime un vêtement ou un accessoire, je suis capable de le porter de façon continue pendant plusieurs semaines.
Pas plus tard qu’il y a quinze jours, j’ai été prise d’envie d’une nouvelle paire de baskets, comme on a envie d’une paire de chaussures de luxe. J’avais envie de décontraction, c’est un peu ma période mains dans les poches…

Toujours est il que sur le « 1924 », on trouve toute une série d’icônes de la marque qui ont été réinterprétées par quelques influenceurs : Sefyu, Pedro winter et So-Me, Jonas&François, Andrea Crews, et puis last but not the least, Felipe Oliveira Baptista.

J’ai toujours été surprise et intriguée par le travail de Baptista. Notamment pendant la haute couture Printemps-été 2007, où les mannequins avaient défilés sur les podiums coiffées de tête de chevaux.

Ici, avec Nike, Baptista réinterprète le hoodie, l’un des vêtements que je préfère. Sous le nom de code AW77 (eh oui, le hoodie a déjà trente ans !), il le détourne en robe, sarouel, jupe. Les capuches masquent les épaules, les couleurs vives sont mixées entre elles et apportent un esprit très 80 – donc très actuelle – à ces looks. Ce que je trouve intéressant dans ce projet, c’est que le créateur a détourné le vêtement de sa fonction de départ. Vous allez me dire, ce n’est pas nouveau. Mais donner un esprit couture à un sweat à capuches, c’est drôle, non ?
Malheureusement, vous ne pourrez pas approcher ces pièces, qui sont exposées uniquement en images.
Le couturier ne souhaitait pas forcément que l’on puisse apercevoir les détails et les finitions, qui, comme dans la haute couture, ne sont pas toujours abouties.
Ceci étant, on se rattrape en parcourant le book d’inspiration – offert pour tout achat d’un hoodie – édité par Nike et qui illustre tout le processus de création de Baptista, depuis ses début en 1997, jusqu’à la création des 10 silhouettes. Et on aura le plaisir de rencontrer le créateur qui viendra sur le 1924 présenter son travail le 10 septembre à 18h .

Profitez également de votre visite pour découvrir la vidéo exclusive sur le Windrunner des petits frenchies Jonas& François, le docu The AM90 sound de Shawn Mortensen sur Sefyu, la Air Force Busy P customisée par So-Me et les paniers de basket plein d’humour d’Andrea Crews.
Bon dimanche !

Nike « 1924 »
Du 8 août au 20 septembre 2008
Horaires d’ouverture : tous les jours, de 12h à 20h
Entrée face au 10 bis quai Henri IV, 75004 Paris
M° Sully Morland ou Quai de la Rapée
www.nikesportswear.com

Actu mode, Culture mode, Découverte Mode

Nico Mag


Victoria, Erwin Olaf, 2007.

Nico Mag, un magazine branchouille mode et art bilingue, a fêté son deuxième numéro à la Galerie Magda Danyz, jeudi dernier.

Le terme de branchouille est un peu moqueur. En réalité, Nico est un vrai bon magazine mode et culture au contenu fort intéressant.
La rédaction a lancé ce numéro deux avec un très bon mix de séries mode (un tantinet trop pornochic tout de même…) et de belles images. Point de vue illustration, vous aimerez certainement faire plus ample connaissance avec le travail de Hiroshi Tanabe (qui a réalisé la couverture de ce numero deux).
Et coté interviews, j’ai fait trois belles découvertes : d’abord le styliste Felipe Oliveira Baptista, dont je connaissais un peu les collections, mais sans plus… Et puis deux jeunes marques belges : Sandrina Fasoli et Cathy Pill. La créativité de leur travail a renforcé mon désir de passer par Anvers au mois de juin…
Le papier du magazine a également retenu toute mon attention : d’aspect recyclé, il allège son coté magalogue maxi format. Il me fait surtout penser à un beau catalogue de galerie ou d’enchères que l’on aurait envie de conserver.

En parlant de la Galerie Magda Danysz, je vous invite à aller faire un tour à l’expo du photographe néerlandais Erwin Olaf qu coure jusqu’au 17 mai. J’aime l’univers sombre des années 60 et la mise en scène qui donne l’impression que les silhouettes sont en suspend. Vous aimerez Erwin Olaf si vous aimez déja le travail de Stephen Shore et de Philip Lorca di Corcia.

Erwin Olaf, Grief
du 5 avril au 17 mai
Galerie Magda Danysz. 78, rue Amelot, 75011 Paris. Tél. : 01 45 83 38 51
http://www.magda-gallery.com

La galerie est ouverte du mardi au vendredi de 11h à 19h et le samedi de 14h à 19h.