Browsing Tag

Colette

2014_02_Lifestyle_colettesiteinternet_0
LIFESTYLE, Musique

French kiss x Colette

Non, « Saint Valentin is not dead » (en français : la Saint-Valentin n’est pas morte, mais c’est moins joli).
Vous êtes passés comme moi par les phases « J’aime/j’aime pas » les fleurs, les chocolats, les bijoux, les diners aux chandelles, les week-ends, les baskets, la lingerie fine…

Pour passer une Saint-Valentin autrement qu’au restaurant du coin ou à la rigueur avec votre belle-famille ( ce qui n’est sans doute pas forcément désagréable, tout dépend de la belle famille, mais bon on en parlera un autre jour…), Colette balaie le concept des speed dating et des roses rouges et le remplace par une bonne soirée clubbing à la Gaité Lyrique avec une thématique French kiss x French touch qui envoie du nutella ! Rien de sirupeux, que du bon son !

Evidemment, comme toute soirée parisienne « ou il faut être », c’est complet, mais vous pouvez toujours vous consolez en vous offrant la playlist (aka compil’) digitale sur leur shop. Mention spéciale au son de Chloé : Dune, que j’aime d’amour (n°14 sur la tracklist).

Et bonne Saint Valentin !

Nixon Colette_motsdemode
Actu mode

Nixon x Colette

Dans la série des collabs qui fleurissent fleurissent, en voici une qui m’a fait craqué.
Je collectionne les montres… Je ne l’avais jamais vu comme ça, tant je focalise plutôt sur les sacs et les vernis (d’ailleurs il faut qu’on parle vernis par ici et vite…)

Continue Reading

MADAME A PARIS -1-85 @ Romain Guintard
Cityguide, Mode Automne Hiver 2012

Mademoiselle, puis je vous appeler Madame ?


Madame à Paris, image : Romain Guintard

Et si l’on consacrait une petite rubrique cityguide à mes belles adresses sur ce blog ???
Démarrons donc cette rubrique avec l’une de mes boutiques favorites, à trois pas de l’élégante rue Saint Honoré, parfois un poil trop… trop !

Madame à Paris
. J’avais repéré la boutique à son ouverture il y a près de deux ans, et j’y passe aussi régulièrement que je peux. Le responsable est adorable et j’avais craqué il y a près d’un an pour des bottines Mellow Yellow, que la marque diffuse quasi en exclu pour compléter son offre.
La marque est définitivement connotée « Mademoiselle » selon moi (et sans la polémique administrative !). Jolies coupes féminines, silhouettes rétro, cross over de matières (matez ce manteau en laine bouclette doublure satin fuschia), maille à petits noeuds, robes plissées… Pour parfaire le discours du style (autrefois dirigé par Laurence Doligé, maitresse de la mode dîte Madame, et désormais par Marie José Rubini, autre militante de la féminité sans excès), l’égérie de la saison n’est autre que Jeanne Damas, muse inspirante du style néo rétro parfaitement dans l’air du temps…

(D’autres photos sur ma page Facebook : http://www.facebook.com/motsdemode)

Madame à Paris
4 rue du 29 Juillet, 75001 Paris
M° : Tuileries

mybeautifuldressing motsdemode
Actu mode, Fashion week & Salons, Parcours fashion

My Beautiful Dressing, vis ma vie d’acheteuse front row…

Shopper les pièces de défilés juste après le show. C’est le concept de My Beautiful Dressing.

Vous passez une pré commande, vous versez un acompte, et la production est lancée. Ensuite vous patientez un peu (3 à 5 mois en moyenne pour un vêtement, entre 1 et 3 mois pour un accessoire)… Une fois la production terminée, la livraison est alors programmée. Vous réglez alors le solde de votre commande et hop, la pièce tant attendue débarque chez vous.

Ce que j’aime dans ce concept, c’est le principe de l’acheteuse front row (appelez moi Sarah) qui peut s’offrir les mêmes pièces qu’un multimarques au moment chaud, et donc sans attendre la waiting list où ton nom, bah il est entre le n°150 et le n° 212… Et puis j’aime aussi le versant créateur, celui qui accompagne et soutient la production en finançant en partie la fabrication avant même que la vente soit finalisée, offrant un sérieux coup de pouce à sa trésorerie.

Pour découvrir la sélection courante du site,  en ce moment, par exemple, on peut précommander des pièces des talentueux IRM Design et d’Aganovich, rendez vous dans la rubrique My First Choice… Difficile de ne pas céder à la tentation. Naturellement on peut aussi se pré inscrire pour les prochaines ventes, et là je ne jure plus de rien…

Découverte Mode, Fashion week & Salons

Colette x Swarovski

Colette Swaro_8038

Swarovski a renouvelé son invitation déjà lancée la saison dernière chez Colette. Un petit déjeuner aux bloggeurs mode était orchestré par Karla Otto en clôture de la fashion week parisienne. La saison dernière, nous avions pu rencontrer le créateur Joseph Altuzarra, dont la collab avec L’Atelier Swarovski sera d’ailleurs disponible chez Colette tout prochainement…

Rendez vous était pris, donc cette fois ci, pour la collection Automne-Hiver 2011.
Pour cette nouvelle saison, L’Atelier Swarovski a fait appel à une nouvelle sélection de designers, issus de l’univers du bijou pour certains (Rodrigo Otazu) ou … pas du tout (Arik Levy, Cate Adair).

Lors de la première présentation chez Colette, en octobre dernier, j’avais interrogé l’équipe Swarovski sur la capacité de leurs invités créatifs à proposer des bijoux fabricables. On ne traite pas un vêtement ou un sac à main de la même façon qu’un bijou. Ils m’avaient répondu à l’époque, que leur job, c’était surtout de trouver des solutions aux initiatives des designers. Cela pouvait prendre la forme d’un challenge à certains moments, mais ils étaient finalement tous emballés d’avoir su repousser leurs limites. En clair, ce qui leur plaisait chez ces créatifs, c’était leur oeil neuf, leur capacité à innover, et pas forcément leur volonté de créer un bijou fabricable…

Colette Swaro_7980

Parmi les collections présentées cette fois ci, ma préférence va au travail de Rodrigo Otazu. Ex fashion editor pour Vogue Australia, Otazu a posé ses valises aux Pays Bas, et a lancé sa propre collection de bijoux fantaisie. Pas de surprise donc avec Ozatu, qui maitrise le propos du bijou fantaise.
Naturellement, la naissance de cette collaboration avec Swarovski m’a d’abord laissé perplexe. Pourquoi faire appel à un créateur de bijoux ?

… Parce que c’est un artiste des backstages. Tout comme Cate Adair, styliste sur Desperate Housewives, Rodrigo Ozatu collabore avec le cinéma et la télévision (Gossip Girl, Sex and the City).
Etonnant point de départ pour une collaboration créative, mais après tout pourquoi pas ? Une thématique aussi originale que ciblée : si j’en crois quelques chiffres, on est de plus en plus fan de séries tv, et quand on sait que le jeune couturier Maxime Simoens habille B. et S, on comprend un peu mieux le pourquoi du comment…

Dans ce contexte, je regrette que ne soit pas née de cette initiative, une collab avec Janie Bryant, styliste de la série Mad Men, dont l’univers créatif aurait été des plus inspirants, vous ne croyez pas ?

Actu mode

Colette Music Box

colette-music-box motsdemode

Le passage par Colette est un peu un chemin incontournable pour les marques qui veulent labelliser leur produit « hype » ou lui donner une visibilité sur une nouvelle cible : parisienne, branchée, prescriptrice. La Redoute, Dyptique, Paco Rabanne…
Ricard opère une métamorphose de taille avec sa nouvelle bouteille : elle veut retrouver une nouvelle jeunesse, être bue par des jolis garçons et des jolies jeunes filles, investir le créneau du cool… Bref, redevenir « à la mode » !

Elle a donc posé son bar à la Colette Music Box, un nouveau rendez-vous mensuel au water bar du concept store, dont le principe est d’accueillir live et dj pour un pré apéro (18/19h)
La prochaine session aura lieu le 24 février, je vous la conseille si vous êtes amateur d’electro frenchie : Dj Mehdi, Busy P, Bombass, Pilooski et Alice Lewis, de 17h30 à 19h. Après les early dinners, les early drinks ?

Humeur de mode

Marina et les diamants

ffffound1_marinaandthediamonds_bigactive_motsdemode
Marina and the Diamonds. Image : big active.


Breaking News.

Je me suis offert mon 2eme Jérome Dreyfuss, un Twee gris. On lui dit welcome et longue vie à lui (et merci les ventes presse). Le créateur a lancé sa fan page officielle sur Facebook. Jérome s’intéresserait il au web 2.0 ? Apparemment, j’ai même découvert à cette occasion qu’un blog avait été lancé sur son site… Ca manque un peu de contenu, mais il a le mérite d’exister…

Shopping.
J’ai chopé une jolie cape chez Zara. Tendance copiée collée largement chez l’américain Phillip Lim. Ils sont fort Zara. Dès que tu arrives chez eux, tu oublies toute objectivité et sens commun de la dépense et de l’éthique mode. Et tu te retrouves en caisse sans même t’en rendre compte.

Revue de presse.
N’achetez pas les Pétroleuses. FRICOTE est le nouveau magazine pour gourmands bobo initié par l’équipe de Shoes-up. Chouette couverture, chouette intention, mais un peu décevant à l’intérieur. On voudrait des jolies images, une maquette plus recherchée, moins catalogue, plus arty. Ils peuvent le faire, j’en suis convaincue… Un peu comme le magazine DELICE tenta de le faire voici 5 ans. Mais en mieux.

A suivre.
Joseph Altuzarra, créateur prometteur (ou déja promis à un brillant avenir a signé une ligne de bijoux très réussie chez Swarovski). Leur collaboration est intéressante car elle pousse chacun d’eux à trouver des solutions innovantes, en matière de fabrication ou de matériaux utilisés. Et puis Altuzarra est d’abord un créateur de vêtement, et son approche du bijoux est évidemment, à mon sens, bien plus intéressante lorsqu’il est question d’inspiration ou de recherches et d’innovation. Il cerne le style avant de s’approprier le matériau. Il propose une collection et Swarovski travaille à la rendre fabricable. C’est un véritable challenge pour les deux.
La collection fut présentée chez Colette voici quelques semaines. Altuzarra et l’équipe de Swarovski ont réuni certains d’entre nous, bloggeurs et journalistes, pour une présentation exclusive. Je vous invite à découvrir le point de vue et les images de Christian sur son blog.

Bon week end. xxx

Culture mode

Hors pistes

Andrea Crews - 10 rue Frochot, Pigalle, Paris. Image : Hélène Giansily

Andrea Crews - 10 rue Frochot, Pigalle, Paris. Image : Hélène Giansily

Je pars quelques jours. Je posterai (vive les hôtels avec connexion wifi, youpiiiii). Je doute que là ou je serai, il y ait beaucoup de décryptages à faire, notamment question mode, mais sait-on jamais. Je pars avec deux trois personnes lookées, y aura peut être du potentiel modesque à dénicher entre deux vins chauds…

Vous connaissez Andrea Crews ? C’est le collectif de Maroussia Rebecq… Des activistes de la mode qui détournent, customisent, réinterprétent des vêtements et réalisent des performances toujours très chouettes autour de leurs collections (la dernière fois c’était à Beaubourg, dans le cadre d’une production intitulée Hors Pistes).
Andrea Crews fait partie des petites marques (ou devrais je dire des initiatives) qu’il faut soutenir et supporter pour qu’elles puissent poursuivre leurs projets dans de bonnes conditions et notamment apporter un peu d’air frais à la mode…

Si vous ne connaissez pas leur travail, je vous invite à découvrir leur shop, rue Frochot à Pigalle, qui va bientôt fermer ses portes pour cause de propriétaire sur le retour (ils squattaient, mais aujourd’hui, bien qu’ils souhaitent y rester dans les conditions légales, ils sont quand même mis à la porte…)

Pour celles et ceux qui seront à Val d’Isère le week-end du 9/10/11 avril, retrouvez le collectif ici.
Et pour les infos sur Maroussia et Andrea Crews, c’est sur le blog de Colette : .

Bon week end !!!

Fashion week & Salons, Humeur de mode

The Selby x Colette

Selby_Cover_Final_HR

La Fashion week est toujours le moment opportun pour inaugurer un nouveau lieu (Joseph), lancer une exposition (Yves Saint Laurent), manger des pizza (Pizza Jalouse Pink Flamingo), rencontrer Anna Wintour (défilé Roland Mouret), avoir mal aux pieds (maudites chaussures cheap!), se faire photographier par les japonais (Virginie Mouzat, Giovanna Battaglia, Leigh Lezark…), prendre le métro toutes les 45 minutes, shooter les mannequins backtages (Mombetperena), jouer avec ses cheveux (défilé Giles), se faire marcher sur les pieds à l’entrée de la soirée VIP de la semaine (Viktor&Rolf), se faire marcher sur les pieds à la soirée la moins sympa de la semaine (Barbara Bui), boire un coup avec Carine (Vogue Bar)…

Et puis aller chez Colette… Chez Colette, il y a toujours du monde, mais en période de Fashion Week, ça frôlerait presque le service d’ordre à l’entrée et le crêpage de chignon entre deux robes Miu Miu…
Paradoxe des paradoxes : on aime bien quand c’est le bordel chez Colette, ça galvanise. Et ça donne la température sur la fashion week parisienne.

Toute la semaine, Colette a donné carte blanche à Todd Selby – le photographe qui aime bien venir chez vous. Il a investi le concept store de la rue saint-honoré, et reçoit tous les jours dans la Vitrine Appartement. Demain, samedi, il vous recevra pour une consultation gratuite sur l’ intérieur de votre appart. Il suffit juste d’apporter quelques photos de chez vous, de votre bureau, de votre maison de campagne… Accessoirement, vous pourrez aussi y trouver son bouquin, en exclu puisqu’il ne sera commercialisé que le 1er avril…

Just me myself and I

Objet de désir…

 


Sac Yves Saint-Laurent by Stefano Pilato

Sac Yves Saint-Laurent by Stefano Pilati

En vente chez Colette.
 

 

Pas besoin de mots pour vous décrire ce que je ressens, je pense que vous êtes tout à fait en mesure de comprendre l’état de mon coeur qui bat, de ma cb en train de fondre, et de mon banquier au bord de la dépression nerveuse…
Juste un doux rêve que je caresse de loin… Quelqu’un pour cotiser ?

Actu mode

Petit Bateau on the mix(te)?

3405995763_cc41a2a20f

Si vous êtes au fait des dernières news de la fashion, et que vous êtes passées non loin du 213 rue Saint Honoré ces dernières semaines, vous avez sans doutes trainé vos guêtres rue du 29 Juillet dans la boutique  nouveau concept dee Petit Bateau.

Pourquoi faire allez vous me dire ? Les tee shirts désormais, c’est chez AA ou AV qu’on va les shopper, mais surement pas chez PB, trop has been.
Je pense que chez PB ils ont pensé pareils que vous et moi…

Résultat : quelques bons basiques revisités et une nouvelle ligne pour adultes plus tard, voici Petit Bateau Mixte, qui comme son nom l’indique s’adresse aux garçons et aux filles, devrais-je dire aux hommes et aux femmes, car il ne s’agit plus seulement de 0-16 ans, mais bien d’une collection réservée aux plus de 18 ans.

Petit Bateau n’a pas lésiné sur le projet : visuels produits en collaboration avec Citizen K et Bruno Ripoche, nouveau site internet dédié spécialement à ce nouvel univers, et une boutique parisienne sorte de « place to be » de la maison, proposant également les collections événémentielles telle que celle produite tout récemment avec les Kitsuné.

3405998349_1e977bfc1f3405996865_ce4bef2c0a

Coté style, c’est pas mal non plus.
En parcourant le look-book, on découvre les remix de dessus avec les dessous, quelques leggings et de petits tee shirts bien loose, un combishort pas trop Mariah C voire plutôt digne d’une Kate M., le tout dans des couleurs faciles à associer aux fondations de tout bon dressing qui se respecte (= basiques mais sûres !)
Au sujet de la qualité des cotons utilisés et finitions, toujours rien à déclarer, je suis plutot séduite !

En clair, Petit Bateau fait son come-back dans mes placards ! Et chez vous ?

Petit Bateau
9, rue du 29 Juillet 75001 Paris.


Article sponsorisé

Humeur de mode, Parcours fashion

News and other stuff

backtonoise1

Back To Noise, FW2009/2010

Un bail que je n’ai pas pris le temps de poster un billet.
Un nouveau job, un shooting photo avec un super photographe sur un week-end, un nouveau rythme, trois articles de trois douze pages à rédiger en deux jours et demi, une après midi avec Christian et Mathieu, une pause cupcakes avec la Fée, un carnage chez l’espagnol et le suédois, toujours pas trouvé de nouvelles chaussures, ni de penderie (et là, comment dirais-je… cela commence à devenir problématique), quatre jours au ski … en converse – ridicule, moi ??? noooooon –, déjeuners cette semaine sous forme de bureaux de presse, yesssss j’ai un starbucks sur le chemin du boulot, et une machine à laver… à la maison, vive la rue montorgueil, et les terrasses, j’ai remis des talons de 8 et j’ai mal aux pieds, j’ai découvert les vertus du massage à la villa thaï, je suis bien partie pour passer une semaine à New York cet été… et à Salon de provence aussi, j’ai découvert les soins Dyptique, une tuerie !, je suis allée faire un tour au Bon Marché, toujours aussi peu bon marché (ouarf ! bon ok je sors !!!), un nouveau concept store, Dalia & Rose a ouvert aujourd’hui rue du marché Saint-Honoré, profitez en pour aller découvrir l’expo de The Selby chez Colette, je viens de tomber amoureuse de la collection Back To Noise FW0910, allez aussi faire un tour rue d’Uzès (dans le 2è) pour découvrir la Set Galerie (au 7) et la boutique capsule Cacharel Liberty (au 21), Comme des Garçons a installé un pocket store trop mimi rue la Vieuville (dans le 18è), je n’aime plus le Printemps ni les Galeries Lafayette, mais ça va passer, j’ai trouvé des SL72 dans la nouvelle boutique Zoum du Faubourg St Antoine et des Vans à 25€, non, je ne suis pas encore une recessionista mais je me soigne…