Browsing Tag

boyish

Pinterest_169902457681
Conseil Mode, STYLE

10 basiques à avoir dans sa garde-robe

Alors, après ce retour fracassant (merci pour vos messages les copains), difficile de s’enthousiasmer sur les collections de la saison. Sans compter que je suis un peu allergique aux boutiques, depuis que je commande tout tout tout sur internet (merci la maternité).
Du coup, j’avais envie de partager avec vous ma sélection de 10 pièces incontournables à avoir dans son placard. Autour de ces pièces, on peut naturellement s’amuser avec les pièces fortes d’une saison (un tee-shirt jaune citron, un top en dentelle… ) ou les coups de coeur compliqués qu’on n’aurait pas imaginé shoppé ( un imprimé à grosses fleurs, une robe rose pastel).
Et surtout on trouve tous ces indispensables à tous les prix.

10. La Stan Smith : je sais elle vous énerve. Mais elle est déjà en train de passer de mode, remplacée à la hâte par sa consoeur la Superstar, déjà elle même sur le point de s’auto détruire… Donc seuls les vrais la portent désormais (et la portait avant toute cette histoire). Regardez Phoebe Philo.
9. Un jean bien coupé. Peu importe qu’il soit slim, boyfriend, taille haute, taille basse, et même flare. Du moment qu’il vous va. Le jean traverse les modes. Vous traversez les modes. Les saisons, les tendances, les styles. Et dans un jean qui vous va. Et faites le deuil de celui qui ne vous ira jamais. Moi, par exemple, avec mes hanches et ma passion pour les baskets, j’ai arrêté de croire qu’un jour je porterai le flare comme Elle Mc Pherson à sa grande époque, taille 36 et juchée sur des talons de 10. Du coup je me sens beaucoup mieux.
8. Un pull en cachemire. Aujourd’hui on en trouve un peu partout à tous les prix. Ce sera votre pull doudou qui réchauffera vos soirées pendant l’été, et que nous ne quitterez pas l’hiver. Vous pouvez le porter avec tout (tant que vous évitez le fuschia ou le bleu canard. Et après tout pourquoi pas) et sous toutes ses formes : gilets, col rond oversize, col en v près du corps. Warning : votre mec risque de vous le piquer.
7. N’importe quoi de léopard. Pour moi c’est un basique, pour vous peut être moins. Donc selon votre degré d’implication envers la mode, vous pouvez shopper une pochette qui accessoirisera votre robe noire ou votre combo veste de smoking x jean, une paire de bottines ou carrément un manteau. Le manteau choisissez le simple et court, pour contrebalancer l’imprimé. Avantage : votre mec ne vous le piquera pas.
6. Un blouson en cuir. Perso j’en ai 2. Un blouson très court et super usé, mais importable au boulot. Un perfecto qui lui est beaucoup plus présentable. Dans les deux, cas, je m’autorise à les porter avec une robe courte, une robe longue, un pull oversize et un slim, un tee-shirt loose et un boyfriend (le pantalon hein, pas le mec). Pas de règle avec le blouson en cuir. Si vous voulez jouer les bikeuses avec un pantalon et des talons de 10, faut y aller. Allez quoi !
5. Une paire d’escarpins en cuir. Il parait que la bonne hauteur (celle qui serait supportable) c’est 6-8 cm. Perso, c’est plutôt 4-5 cm. La couleur, ca dépend de vous. Je ne vais pas vous dire d’acheter du noir, c’est tellement ennuyeux. Si vous adorez le rouge et que vous assumez de porter des escarpins rouges, go for it ! Le tout c’est de se dire que c’est votre basique à vous, celui qui va s’accorder à toute votre garde-robe.  J’entends par là que si vous ne deviez ne choisir qu’une paire (à emporter en vacances par exemple) ce serait celle-ci. Pour moi c’est une paire d’escarpins léopard (cf. point n°7). En attendant de trouver le modèle parfait.
4. Un vernis rouge. Pour moi, c’est devenu un accessoire au même titre qu’une paire de chaussures ou un sac. Rouge parce que comme le reste, il se porte et s’emporte en voyage avec tout. Et il habille n’importe quelle fille en femme.
3. Une veste d’homme. Une veste de smoking. Ou un blazer. Le genre de veste que vous aimez porter pour impressionner la galerie. J’aime bien porter ce genre de veste pour les rendez-vous de boulot, elle me donne de l’assurance. Choisissez là dans une belle matière un peu lourde, avec une coupe droite et plutôt masculine pour appuyer l’allure boyish.
2. Une chemise blanche. Celle-ci, j’ai beaucoup de mal à la trouver ces temps-ci. Je cherche une popeline un peu lourde qui ne se froisse pas en deux minutes et qui se tient. La chemise blanche, vous la porterez avec un slim, une jupe en cuir ou en sequins, une salopette en cuir, en baskets ou en talons. Autant la chemise en jean peut détendre une silhouette, autant la chemise blanche la rehausse. Donc c’est une excellente alliée pour celles qui se tâtent à porter un jean déchiré au genou au bureau. Vous le tentez pour moi et on débriefe après ?
1. Une robe. Pas vraiment une surprise hein ?! Je vais pas vous faire le topo sur la petite robe noire. Comme pour son voisin l’escarpin, adoptez la couleur qui colle à votre garde robe. Et comme un mantra que vous répéterez à l’envie telle une chanson de Britney, choisissez celle qui vous va (« choose the one you are made for » pour celles qui comme moi parlent anglais sur instagram). Les robes, je les aime courtes, avec des poches et droites pour gommer mes hanches, en toile de coton ou en polyester (super facile à entretenir du coup) confortables, faciles à porter et à accessoiriser (ceinture, pochette, bijou…)

Crédit Image : Stylizimoblog
Pour plus d’inspirations, retrouver mon board d’inspirations sur Pinterest

Humeur de mode

Give me an M

Quand j’ai commencé ce blog il y a près d’un an et demi, je n’aurais jamais pensé que cela puisse devenir autre chose qu’une passion. Mon blog est une passion, au même titre que j’aime la mode, la décrypter, la porter, l’admirer…

Grâce à motsde…mode, j’ai fait connaissance avec tout un tas de personnes dont le travail force mon admiration. Des personnes, proches ou non de cette sphère des blogs, et dont le talent, les qualités ou l’humilité m’ont émus.

Aujourd’hui, je suis très heureuse de la réussite de chacun(e). A sa façon, un blogueur n’est plus un anonyme. Il est presque devenu un « people » accessible que l’on peut croiser au détour de sa rue. Pourtant il n’est rien de plus qu’un passionné.

Mais pourquoi je vous raconte tout ça ? Ah oui…

Cet après-midi, j’ai revu l’un de ces « people », quelqu’un que j’admire beaucoup pour la qualité de son travail. On a discuté de son job, de lui, de son projet, des blogs. Grâce à lui, je me suis rappelée qu’être un blogueur n’est pas un métier, ni une fin en soi. C’est un chemin qui nous rapproche juste de ce que nous sommes vraiment : artiste, journaliste, créateur, communicant, auteur, illustrateur, photographe, producteur, styliste, collectionneur, décorateur, esthète…
Et qui m’a permis de révéler ce que j’avais vraiment envie de faire : parler de mode, connaître votre point de vue sur les créateurs que j’affectionne, vous faire découvrir les artistes que j’admire, vous parler des petits nouveaux, partager mes coups de coeur et mes déceptions, discuter icônes, styles, it-bags, chiffons, couleur, définir le bleached, le marantesque et le boyish…
Bref.

En fait, j’avais juste envie de vous souhaiter une très belle année, « remplie de mode, de rythme et de vie » ! Qu’elle vous apporte tout celà et encore plus !
A très vite !

EDIT : à propos de « culture mode », l’IFM organise un cycle de Conférences publiques qui démarre mercredi 21 janvier prochain avec Didier Grumbach, Président de la Fédération Française de la Couture du PAP des Couturiers & Créateurs de Mode , qui traitera du thème : « Deux siècles de mode à travers l’histoire des créateurs et des marques ».
N’hésitez pas à vous inscrire à  confifm@ifm-paris.com (Chaque mois. Tarif : 5€, durée : 2h)

img_1415