Browsing Tag

Blazer

Pinterest_169902457681
Conseil Mode, STYLE

10 basiques à avoir dans sa garde-robe

Alors, après ce retour fracassant (merci pour vos messages les copains), difficile de s’enthousiasmer sur les collections de la saison. Sans compter que je suis un peu allergique aux boutiques, depuis que je commande tout tout tout sur internet (merci la maternité).
Du coup, j’avais envie de partager avec vous ma sélection de 10 pièces incontournables à avoir dans son placard. Autour de ces pièces, on peut naturellement s’amuser avec les pièces fortes d’une saison (un tee-shirt jaune citron, un top en dentelle… ) ou les coups de coeur compliqués qu’on n’aurait pas imaginé shoppé ( un imprimé à grosses fleurs, une robe rose pastel).
Et surtout on trouve tous ces indispensables à tous les prix.

10. La Stan Smith : je sais elle vous énerve. Mais elle est déjà en train de passer de mode, remplacée à la hâte par sa consoeur la Superstar, déjà elle même sur le point de s’auto détruire… Donc seuls les vrais la portent désormais (et la portait avant toute cette histoire). Regardez Phoebe Philo.
9. Un jean bien coupé. Peu importe qu’il soit slim, boyfriend, taille haute, taille basse, et même flare. Du moment qu’il vous va. Le jean traverse les modes. Vous traversez les modes. Les saisons, les tendances, les styles. Et dans un jean qui vous va. Et faites le deuil de celui qui ne vous ira jamais. Moi, par exemple, avec mes hanches et ma passion pour les baskets, j’ai arrêté de croire qu’un jour je porterai le flare comme Elle Mc Pherson à sa grande époque, taille 36 et juchée sur des talons de 10. Du coup je me sens beaucoup mieux.
8. Un pull en cachemire. Aujourd’hui on en trouve un peu partout à tous les prix. Ce sera votre pull doudou qui réchauffera vos soirées pendant l’été, et que nous ne quitterez pas l’hiver. Vous pouvez le porter avec tout (tant que vous évitez le fuschia ou le bleu canard. Et après tout pourquoi pas) et sous toutes ses formes : gilets, col rond oversize, col en v près du corps. Warning : votre mec risque de vous le piquer.
7. N’importe quoi de léopard. Pour moi c’est un basique, pour vous peut être moins. Donc selon votre degré d’implication envers la mode, vous pouvez shopper une pochette qui accessoirisera votre robe noire ou votre combo veste de smoking x jean, une paire de bottines ou carrément un manteau. Le manteau choisissez le simple et court, pour contrebalancer l’imprimé. Avantage : votre mec ne vous le piquera pas.
6. Un blouson en cuir. Perso j’en ai 2. Un blouson très court et super usé, mais importable au boulot. Un perfecto qui lui est beaucoup plus présentable. Dans les deux, cas, je m’autorise à les porter avec une robe courte, une robe longue, un pull oversize et un slim, un tee-shirt loose et un boyfriend (le pantalon hein, pas le mec). Pas de règle avec le blouson en cuir. Si vous voulez jouer les bikeuses avec un pantalon et des talons de 10, faut y aller. Allez quoi !
5. Une paire d’escarpins en cuir. Il parait que la bonne hauteur (celle qui serait supportable) c’est 6-8 cm. Perso, c’est plutôt 4-5 cm. La couleur, ca dépend de vous. Je ne vais pas vous dire d’acheter du noir, c’est tellement ennuyeux. Si vous adorez le rouge et que vous assumez de porter des escarpins rouges, go for it ! Le tout c’est de se dire que c’est votre basique à vous, celui qui va s’accorder à toute votre garde-robe.  J’entends par là que si vous ne deviez ne choisir qu’une paire (à emporter en vacances par exemple) ce serait celle-ci. Pour moi c’est une paire d’escarpins léopard (cf. point n°7). En attendant de trouver le modèle parfait.
4. Un vernis rouge. Pour moi, c’est devenu un accessoire au même titre qu’une paire de chaussures ou un sac. Rouge parce que comme le reste, il se porte et s’emporte en voyage avec tout. Et il habille n’importe quelle fille en femme.
3. Une veste d’homme. Une veste de smoking. Ou un blazer. Le genre de veste que vous aimez porter pour impressionner la galerie. J’aime bien porter ce genre de veste pour les rendez-vous de boulot, elle me donne de l’assurance. Choisissez là dans une belle matière un peu lourde, avec une coupe droite et plutôt masculine pour appuyer l’allure boyish.
2. Une chemise blanche. Celle-ci, j’ai beaucoup de mal à la trouver ces temps-ci. Je cherche une popeline un peu lourde qui ne se froisse pas en deux minutes et qui se tient. La chemise blanche, vous la porterez avec un slim, une jupe en cuir ou en sequins, une salopette en cuir, en baskets ou en talons. Autant la chemise en jean peut détendre une silhouette, autant la chemise blanche la rehausse. Donc c’est une excellente alliée pour celles qui se tâtent à porter un jean déchiré au genou au bureau. Vous le tentez pour moi et on débriefe après ?
1. Une robe. Pas vraiment une surprise hein ?! Je vais pas vous faire le topo sur la petite robe noire. Comme pour son voisin l’escarpin, adoptez la couleur qui colle à votre garde robe. Et comme un mantra que vous répéterez à l’envie telle une chanson de Britney, choisissez celle qui vous va (« choose the one you are made for » pour celles qui comme moi parlent anglais sur instagram). Les robes, je les aime courtes, avec des poches et droites pour gommer mes hanches, en toile de coton ou en polyester (super facile à entretenir du coup) confortables, faciles à porter et à accessoiriser (ceinture, pochette, bijou…)

Crédit Image : Stylizimoblog
Pour plus d’inspirations, retrouver mon board d’inspirations sur Pinterest

Fetiche silhouette

Le cas de la combi Liberty

Combinaison Liberty, Zara. Image : mo(ts)demode

Combinaison Liberty & Spartiates Zara. Image : mo(ts)demode

hahahaha everybody !!!

Vous ne me croirez jamais. Moi la pire ennemie du style éphémère, qui prône les pièces justes et qui durent, je viens de me pécho une combi en liberty, façon petite maison dans la prairie !!!!
Oui je sais c’est pathétique.
Bon, pour ma défense, c’était un achat non prémédité qui a un but certain et de valeur. Un Wedding  ( = un mariage donc, pour nos lecteurs francophones).

Faut il que je m’en explique ? J’entends que oui. Je m’y colle donc.
Samedi, direction le Pont Neuf avec mon amie C. en quête d’une manucure express au nail bar du Sephora. Jour de fête oblige (eh oui nous étions le 8 mai), point de manucure dispo, mais à deux pas un Zara (non il n’y a pas de cause à effet, juste un phénomène de frustration téléportation…).

Nous entrâmes dans l’antre du business de modasse espagnol, non sans une légère tension de la cb… Rapidement, l’occasion de dépenser un peu de blé fut toute trouvé, j’ai un mariage dans un mois. Je mets quoi ?
Je vous épargne les recherches infructueuses et j’en arrive donc aux sujets du jour : le blazer nude, aux tons rosés poudrés, et la combi Liberty. On y est.
Au risque de paraître naïve, je n’aurais pas pensé que les deux puissent s’accorder. Puis je me suis rappelée le dernier défilé Cacharel, Stella Mc Cartney, Chloé ou Anne Valérie Hash, et combien j’avais aimé leurs accords masculins féminins, les mains dans les poches (toi même tu sais) et l’allure fleurie hippy de certaines silhouettes (Ok je vous l’accorde c’est so 2009…) Mais que voulez vous, j’avais envie d’un mix de tout ça.

Alors le blazer rose poudré ok (je constate que tout le monde est d’accord autour de moi…). Mais de là à franchir le cap de la combi, et de surcroit en liberty, il me fallut tomber sur la pièce adéquate. Forme bustier, imprimés naifs, facile à reporter, légère comme un voile (ca y ‘est je suis à la caisse en train de payer).

L’avantage d’une telle pièce ? Je vous en trouverais même plusieurs.
Elle se porte avec une veste en jean, des spartiates, un cabas en paille, et hop direction le marché.
Elle se porte avec des converses, des lunettes aviator, un surfeur, et hop direction la Californie.
Elle se porte avec un maillot de bain, une belle capeline couleur crème et hop, direction la plage de votre calanque préférée.

Alors cette combi Liberty, vous vous la tentez ?

Humeur de mode, Just me myself and I

Mon Asos et moi

Dingue cette année le nombre d’achats que j’ai pu faire sur internet… Virtuellement je veux dire. Parce que pousser le cran de renseigner ma cb à la dernière page de mon panier, une fois sur deux, ça me mets dans tous mes états (peur de rêver de mon banquier, trop moche, et de mon compte, re trop moche)

Du coup, je visite, je benchmarke, je sélectionne : hop une paire de compensées Givenchy, hop une pochette Balenciaga, hop une paire de bottes chez les Composantes, hop une chemise chez Surface 2 Air… Mais 9 fois sur 10, je deviens suis obligée d’être raisonnable et j’annule tout. Mon banquier, c’est un peu comme une épée de Damoclès au dessus de ma tête, surtout en ce moment…

Alors forcément, quand Asos pointe son nez dans mes emails persos, et me soudoie avec un triptyque colorimétrique de la mort, je sens toutes mes bonnes résolutions 2010 s’effondrer et, moi encore plus belle à découvert que jamais avec :
– une nouvelle robe rouge (indispensable, on n’a jamais assez de robe rouge)
– une jupe violette (ce que je préfère ce sont les volants)
– un manteau croisé bleu électrique (il tue)

Asos

Mon mec m’a dit : tu choisis (ouais mon mec c’est un peu le Père Noël en ce moment) ! Alors vous me conseillez quoi ?

Just me myself and I, Mode Printemps Eté 09

Blazée

Cet après-midi, je suis entrée pour la première dixième fois dans une boutique The Kooples, et je suis ressortie frustrée sans rien acheter.
Mais entre temps je suis tombée sur ça :

view1
Blazer Ecusson bleu marine, The Kooples

Comment dire ? L’objet de désir ci dessus me hante depuis…. Mais pourquoi n’ai je pas craqué me direz-vous ?

340€. Oouuups.

Le prix de cette jolie pièce de mon futur dressing (livré samedi prochain, enfin). Bagatelle ou déraisonnable ?

Le vendeur alors que j’étais en caisse (pas pour moi malheureusement je vous rassure) m’a subtilement glissé un
– « La veste ne vous a pas plu ? ».
– « Bah si justement, et c’est là c’est tout le problème !!! ».

Alors… blazée ou pas blazée ? Verdict avant la fin du mois.

Fetiche silhouette, Mode été 2008

Ma fetiche silhouette

La présentatrice meteo a dit que cette semaine, en principe : on aura droit à quelques belles éclaircies… Quant à la perturbation de mercredi, ce sera la dernière… Jeudi, un ciel de plus en plus ensoleillé… Et le week end prochain, il fera très beau et les températures seront à la hausse.

Cela laisse enfin présager de la fleur, de la légèreté, des vêtements d’été, et la mise au placard de nos manteaux d’hiver.

Cette semaine, j’ai eu envie de piocher ma silhouette fétiche au sein du vestiaire Printemps-été de Phillip Lim.
J’admire vraiment le travail de ce créateur, qui parvient à faire rimer élégance, chic, sobriété, modernité avec un style et une allure bien à lui. Et quand on pense qu’il a lancé sa première collection il y a à peine quatre ans, on se dit qu’il a de beaux jours devant lui, et nous, l’espoir secret qu’un jour prochain pas si lointain, on pourra craquer pour l’une de ses pièces (merci les soldes au Printemps ?!!)

J’ai eu beaucoup de peine à choisir, car toute sa collection est très très désirable. Seulement quand j’ai cliqué sur celle-ci, mon coeur s’est carrément emballé.

3.1. Phillip Lim, Printemps-Eté 2008, Vogue.fr


Je l’adore : le blazer redessiné, le pantalon un brin trop court, la ceinture comme il faut, l’escarpin dadame, le tout les mains dans les poches…

Sublime ! Bon début de semaine mes princesses !