Browsing Tag

Anne Valerie Hash

Actu mode, Découverte Mode, En vacances à...

Bloomy

Maryam_5737

Collection de Maryam Kordbacheh, Hyères 2011. Image : motsdemode

La créatrice Maryam Kordbacheh a concouru à Hyères avec une collection féminine et délicate. Lors de la présentation, j’apprends qu’elle a travaillé pour chaque silhouette avec un seul morceau de tissu. Son travail me rappelle Vanessa Bruno ou Paule Ka, un peu d’Anne Valérie Hash… Ce festival, c’est un superbe moyen d’entrer dans la lumière… Je lui souhaite de trouver une issue pour être commercialisée. Si son travail n’est pas nouveau, il est définitivement de qualité.

Actu mode, Fashion week & Salons

Vivement l’été…

NinaRicci-Stylecom-motsdemode
Nina Ricci Printemps été 2011. Image : Style.com

Je vous l’accorde : nous ne sommes jamais contentes. La mode est cyclique, notre humeur tout autant.
En définitif, et de façon unanime : il suffit d’assister aux défilés de la saison prochaine, à peine entrée dans la saison qui les précède, pour en rêver.

L’été prochain : le marine est le nouveau noir, les couleurs fluo tendance stabilo s’affirment haut et fort, la féminité est revendiquée. Et puis, j’ai surtout eu l’impression que les créateurs prenaient moins de risques, restaient sur leurs acquis, assuraient les coupes simples et les silhouettes durables (à l’exception de Dior sans doute, toujours aussi… particulier).

J’ai pour ma part été emballée par Anne-Valérie Hash, experte sur le mix féminin-masculin. L’été prochain, son colorama est absolument poudré : nude, rose, safran, et ponctué de couleurs sourdes, gris ou bleu. J’ai particulièrement adoré ses pantalons flous forme carotte, ses tops en mousseline et ses robes asymétriques… Tout est tellement portable qu’on ne peut que craquer.

Autre coup de coeur pour le créateur Peter Copping chez Nina Ricci. Vagues de couleurs pop, mix de jupes et de tops austères, de cols extravagants et de simples noeuds à l’épaule. Copping a eu l’air de bien s’amuser. Et nous, nous étions à la fête, ambiance néo princesses sur le podium, tantôt sévère, tantôt impertinente…

Côté accessoires, craquage total pour les bibis, les voilettes, les headbands et les feutres de Maison Michel. La collection collab avec Opening Ceremony est simplement une tuerie (disponible fin novembre, les enfants). Chez Maison Michel, on est un peu comme Alice au pays des merveilles…
Idem chez Delfina Delettrez dont la collection de joaillerie fut une découverte. Digne descendante des Fendi (et totalement lookée Fendi, faut il le préciser, miam miam les bottines de l’hiver…), Delfina s’est amusée avec les codes masculins, et réinterprète les cols, les manchettes de chemises et les revers de vestes. Non contente de ne faire que des bijoux, elle co produit avec Zanotti sa seconde collection de souliers basée sur les mêmes inspirations. Aussi désirables que portables.

On dirait bien que l’extravagance a laissé sa place aux valeurs sûres…

Fetiche silhouette

Le cas de la combi Liberty

Combinaison Liberty, Zara. Image : mo(ts)demode

Combinaison Liberty & Spartiates Zara. Image : mo(ts)demode

hahahaha everybody !!!

Vous ne me croirez jamais. Moi la pire ennemie du style éphémère, qui prône les pièces justes et qui durent, je viens de me pécho une combi en liberty, façon petite maison dans la prairie !!!!
Oui je sais c’est pathétique.
Bon, pour ma défense, c’était un achat non prémédité qui a un but certain et de valeur. Un Wedding  ( = un mariage donc, pour nos lecteurs francophones).

Faut il que je m’en explique ? J’entends que oui. Je m’y colle donc.
Samedi, direction le Pont Neuf avec mon amie C. en quête d’une manucure express au nail bar du Sephora. Jour de fête oblige (eh oui nous étions le 8 mai), point de manucure dispo, mais à deux pas un Zara (non il n’y a pas de cause à effet, juste un phénomène de frustration téléportation…).

Nous entrâmes dans l’antre du business de modasse espagnol, non sans une légère tension de la cb… Rapidement, l’occasion de dépenser un peu de blé fut toute trouvé, j’ai un mariage dans un mois. Je mets quoi ?
Je vous épargne les recherches infructueuses et j’en arrive donc aux sujets du jour : le blazer nude, aux tons rosés poudrés, et la combi Liberty. On y est.
Au risque de paraître naïve, je n’aurais pas pensé que les deux puissent s’accorder. Puis je me suis rappelée le dernier défilé Cacharel, Stella Mc Cartney, Chloé ou Anne Valérie Hash, et combien j’avais aimé leurs accords masculins féminins, les mains dans les poches (toi même tu sais) et l’allure fleurie hippy de certaines silhouettes (Ok je vous l’accorde c’est so 2009…) Mais que voulez vous, j’avais envie d’un mix de tout ça.

Alors le blazer rose poudré ok (je constate que tout le monde est d’accord autour de moi…). Mais de là à franchir le cap de la combi, et de surcroit en liberty, il me fallut tomber sur la pièce adéquate. Forme bustier, imprimés naifs, facile à reporter, légère comme un voile (ca y ‘est je suis à la caisse en train de payer).

L’avantage d’une telle pièce ? Je vous en trouverais même plusieurs.
Elle se porte avec une veste en jean, des spartiates, un cabas en paille, et hop direction le marché.
Elle se porte avec des converses, des lunettes aviator, un surfeur, et hop direction la Californie.
Elle se porte avec un maillot de bain, une belle capeline couleur crème et hop, direction la plage de votre calanque préférée.

Alors cette combi Liberty, vous vous la tentez ?

Blogging, Fashion week & Salons

Retour sur les tapis (oui il est bien question de mode ici…)

Pendant toute la fashion week, j’ai découvert un truc : si j’aime prendre des photos, c’est surtout le mouvement que j’aime suivre, l’ambiance, l’allure des filles, la frénésie des arrivées et des départs, le final de chaque show…

Du coup, je me suis amusée à filmer les dernières minutes de chaque défilé, parce qu’il donne un point de vue, pas très éclairé, mais une vue d’ensemble de la collection, et que c’est bien plus sympa de le découvrir comme ça, que d’attendre les photos du look book, non ? Et puis voila déja plusieurs mois que je bassine mon entourage avec mes projets de video pour le blog, alors je me suis jetée à l’eau !

J’ai beaucoup pensé aux lectrices et lecteurs de ce blog pour chacun de ces films. Je me suis demandé si cela pourrait vous intéresser de découvrir la mode, les défilés, mais aussi les marques autrement, avec un point de vue, toujours le mien, mais avec un peu de musique, du fun,  un petit scénario… Et puis surtout quand j’ai réalisé la chance que j’avais d’assister à tous ces shows, je me suis dit que j’avais envie de la partager sur ce blog, cette chance…

Ici, vous découvrirez trois des créateurs dont j’ai beaucoup aimé le travail :
Anne Valerie Hash, qui a pris le parti d’un jolie collection féminine aux accents boyish, et dont la légèreté des matières faisait presque oublier que l’on était en hiver ;
Felipe Oliveira Baptista, dont le travail ultra graphique mixé à des pointes de couleurs (du crème, du violet, du bleu) m’a totalement séduite et l’allure des filles sur leurs chaussures charleston tout autant
Roland Mouret, l’homme qui rend les femmes séduisantes comme Grace Kelly dans les films d’Hitchcock… De l’élégance à l’état pur.

J’aimerais bien avoir votre avis et vos critiques sur cette video, alors faites moi par de vos commentaires ! Ce que vous pensez du principe, des collections, de l’ambiance, des lieux…

Paris Fashion Week, Anne Valerie Hash, FO Baptista, Roland Mouret, March 2010 from mots de mode on Vimeo.

Paris Fashion Shows, March 2010
Anne Valerie Hash, Felipe Oliveira Baptista, Roland Mouret
www.motsdemode.com
Music credit : Florence and the machine

La vidéo est un peu longue à charger… Ne m’en veuillez pas je débute !!! Et je ne maitrise pas toutes les astuces pour exporter léger… Si vous voulez, vous pouvez la trouver ici (choisissez Petit parmi les trois formats c’est le mieux me semble t-il)

Bonne journée !

Fashion week & Salons

Gareth Here we come

Hello hello

un post très rapide avec quelques pics of the day.
La Fashion Week a démarré hier à Paris. Jolies filles dans les rues, front rows et standings, limousines parcourant les rues parisiennes, jolis looks, bref, une belle énergie qui a envahi la capitale pour la semaine.

Petit tour de l’air du temps de cette journée…

AnneValerieHash_motsdemode_mars10
De la transparence et de la légèreté qui fait penser à de l’été… Mais non c’est bien la collection Automne Hiver (Anne Valerie Hash)

AnneValerieHash_motsdemode-mars10-2
De la chevelure tressée bohème mais pas pocahontas…

Irina-lazareanu-annevaleriehash-motsdemode-mars10
De l’allure Boyish mains dans les poches (Irina chez Anne Valerie Hash)

felipeoliveirabaptista-motsdemode-mars10
De drôles de bottes qui réinventent l’esprit charleston (chez Felipe Oliveira Baptista)

Mombetperena-JamesBort-motsdemode-mars10
Des blogueurs élégants (Pascal de Mombetperena, et James Bort)

gareth-pugh-motsdemode-mars10
Du cuir et du gothique militaire (chez Gareth Pugh)

charles-ghislain-motsdemode-mars10
De jolis garçons androgynes (Charles Ghislain chez Gareth Pugh)

wedges-gareth-pugh-motsdemode-mars10
Des wedges, des wedges, des wedges…

Aujourd’hui je fais un break forcé, mais vendredi c’est reparti !!!
Bonne journée !

Actu mode, Parcours fashion

Anne Valerie Hash, toute nude chez Franck&Fils

AnneValerieHash_FranckFils_Mars10_Motsdemode

C’est un peu l’événement mode de la rue de Passy, il faut bien le dire (… il ne se passe pas grand chose dans le coin, à part quand Eres fait des soldes, rue Guichard…).

Franck&fils a invité la créatrice de Haute Couture, Anne Valérie Hash, à célébrer l’arrivée du printemps.

Au cours d’un petit déjeuner qui avait lieu mercredi dernier, Anne Valérie Hash, aux cotés de Cécile Bonnefond, directrice du magasin, a reçu en petit comité quelques journalistes (je fus la seule blogueuse, donc hyper hyper hyper fière, je peux vous le dire!) afin de nous présenter cette charmante collaboration d’entrée de saison.
C’est dans ces moments là, rares et passionnants, que je me rappelle combien j’aime la mode et l’énergie qu’elle me procure !

Née d’une initiative de Franck&Fils, cette collaboration revêt plusieurs aspects.

– On y découvre une exposition des plus belles pièces couture de la créatrice, (diplomée de la Chambre Syndicale de la Couture, elle a lancée sa maison en 2001, et fait partie des rares à défiler au moment de la Haute Couture)

– On en profite pour approcher de plus près ses collections de prêt-à-porter, et petite entorse à l’offre de Franck&Fils, on y trouve aussi de l’enfant (il n’y pas de mode enfant chez FF)

– On se régale avec les pièces de créateurs et la sélection de food et d’accessoires qu’elle a choisies au sein du magasin (du sac See by Chloé au thé Kusmi tea, en passant par les confitures, les souliers, tout est dans les tons de beige, de nude, de rose, de crème, ou d’abricot, rhooo lala comme c’est joliiiiii…)

– Et on bave carrément sur les pièces qu’Anne Valerie Hash a fait produire en exclusivité pour l’occasion avec quelques marques déjà présentes en magasin (et notamment des gants Fabre très très désirables, et un sac Anna Corrina en cuir nude… #OMG…).

AnneValerieHash_franckfils_mars10_motsdemode_2

AnneValerieGash_franckfils_mars10_motsdemode_3

AnneValerieHash_franckfils_mars10_motsdemode_4

AnneValerieHash_franckfils_mars10_motsdemode_5

AnneValerieHash_franckfils_mars10_motsdemode_6

(Bientôt j’apprendrai à faire des gabarits photoshop, et je vous mettrai des belles images toutes de la bonne dimension, je vous le promets… Là c’est un peu le wild, vous m’excuserez par avance…)

Mais non ce n’est pas loin. C’est juste derrière le Trocadéro et la Muette (quartier snob à nouveau hype depuis que Kate Moss s’y est installée avec son Jamie !) pour découvrir ce « grand magasin » de quartier – une pépite – petit frère du Bon Marché, qui il faut l’avouer a bien su se renouveler question mode (adieu les mamies, bonjours les brand addicts !).

L’espace Accessoires diffuse tout ce qu’il y a de plus représentatif de la tendance actuelle, (du Dreyfuss, du Chloé, du Rebecca Minkoff…). Côté prêt-à-porter, les sélections produits sont justes et au moins on est sûr de trouver sa taille, même si  le choix est limité (car il faut le dire aussi, ça se bouscule pas au portillon, donc du choix, on en a, même pendant les soldes…).

Voilà, alors qu’Anne Valérie défile dans quelques jours, elle a trouvé le temps de nous recevoir, de discuter, de nous expliquer combien elle aime ce quartier (celui de son enfance), qu’elle était elle-même surprise d’y revenir voici quelques années – car c’était loin d’être son voeu le plus cher, ça non – et puis qu’on lui a laissé carte blanche pour réaliser la sélection produits, qu’elle regrette d’avoir eu à se limiter, car elle aurait aimé proposer encore plus de jolies choses… Une remarque qui  résume bien  la personnalité de la styliste : envie de toujours plus, son instinct de perfection, son implication… C’est une femme étonnante, très maternelle. Très attentive au bien-être de ses invités, elle se lève et fait le tour de la table avec la corbeille de fruits (il faut que vous goutiez ces fraises, et ces fruits exotiques…).
Non, me dis-je, tu ne lui claqueras pas dans le dos avec une vieille blague Nardjisse, mais cela ne l’empêchera pas de se lever à mon départ, pour m’embrasser…

Une exposition un peu courte, c’est dommage, (jusqu’au 13 mars).
Si vous n’êtes pas du quartier, venez à l’heure du thé. Vous pourrez faire un break au café de la Grande Epicerie au dernier étage, un lieu un peu à l’abri de ce quartier un peu trop bourgeois un peu trop show-off à mon goût, et idéal pour un goûter entre filles…

Anne Valérie Hash & Friends
Franck et Fils
80 rue de Passy, 75016 Paris.
M° La Muette (9)

Fetiche silhouette

Ma fetiche silhouette : Anne Valérie Hash

Je déteste vraiment cette période entre l’été et l’automne où on n’est ni partie en vacances ni revenue, ni lookée plein été, ni lookée de la prochaine saison, où il n’y a à peu près plus rien dans les magasins, et où il fait encore trop chaud pour on est pas encore prête psychologiquement à porter de l’automne.

Pour autant, une bonne petite fétiche silhouette de rentrée me semble être la plus appropriée en cette saison. J’aime vraiment beaucoup cette combinaison plus inspirée de la veste de costume que de l’uniforme de pompiste. J’aime également son esprit féminin masculin, carrément tendance l’hiver prochain (comme les écoliers, je suis en pleine révision de mes leçons de mode de la rentrée prochaine) rehaussée par le rouge de ses pieds et le plastron à son cou. Et j’adorerais lui ajouter deux belles poches pour y plonger mes mains et arborer fièrement cette allure tellement « cool »…

Photo : Anne Valerie Hash Automne Hiver 200809, elle.fr