Browsing Category

Just me myself and I

workinprogress_motsdemode
Blogging, Just me myself and I, Straight to the Point, STYLE

Quelques nouvelles

Bon j’ai vraiment laissé ce blog en friche depuis plusieurs mois. C’est mal… Et sans explication en plus !

Mais je ne capitule pas. Non pour tout dire, j’ai eu une vie bien remplie ces derniers mois coté perso comme côté pro : de nouveaux projets, d’autres qui se concrétisent, et un peu de manque d’inspiration je dois dire, dans un environnement qui bouge beaucoup et dans lequel parfois j’ai du mal à me retrouver (ne postant ni mes looks ni mes chaussures, ne partageant pas mes états d’âme, n’étant pas une grande manuelle adepte du DIY…) . Bref, j’en suis arrivée à faire grève… Mais l’envie est revenue, le temps disponible aussi.
J’en ai donc profité pour confier le bébé à Arthur avec lequel je mouline une nouvelle version du blog. On est presque prêt, les derniers ajustements sont en cours de réalisation, j’espère que je pourrai dévoiler cette nouvelle et énième version d’ici quelques jours. Et partager ainsi plus de sujets et d’envies : le style et la mode, toujours, mais également la beauté, la culture, mes adresses…
En attendant, je vous invite à partager mes inspirations sur mon compte Pinterest, c’est un formidable outil ce truc, j’y passerais des journées entières à proscrastiner…

Julien palast pinterest motsdemode
BEAUTE, Beauté & Futilités, Just me myself and I

La beauté, la routine et moi

Celles qui me connaissent IRL savent que je ne suis pas une championne de l’autopromo… J’ai un peu hésité à partager cette interview avec vous, et puis en même temps, je suis d’humeur à parler beauté avec vous aujourd’hui, même si je dois avouer que je plus à l’aise en vous parlant de Alexander Wang pour Balenciaga que de réflexes beauté…

J’ai donc partagé mes tips beauté avec les joliestas ce mois-ci. Vous pouvez retrouvez l’interview ci dessous (cliquez sur l’image).

Je ne sais pas si c’est une question d’âge ou si je suis devenue coquette, mais j’avoue céder à la passion du soin et je suis de plus en plus attentive à ce que je mets sur ma peau, à la façon dont je la nettoie, dont je l’hydrate et dont je l’entretiens… Je vouais un culte aux marques chères, et je me suis rendue compte que la crème visage qui me convient le mieux est une Nivéa à 5 euros. Des économies qui me permettent quelques petits plaisirs comme ce Sérum Jeunesse Abeille Royale de Guerlain par exemple… Comme vous, je me cultive et je m’enrichis sur le blog d’Emily Weiss ou de Timai et je viens de céder à la couleur et au vernis que je porte quasi tous les jours désormais depuis que je collabore avec Boris et Lilian que j’ai accompagnés sur le lancement de Nailmatic

Comme c’est un peu Noël ces temps-ci, je fais gagner ma Joliebox de décembre (elle est constitué de 5 produits), à laquelle j’ajouterai deux autres surprises !
Pour participer, rien de plus simple : confiez moi votre secret de beauté ou votre tips perso, celui qui vous fait vous sentir belle ou bien dans votre peau. Cela peut être un peu de rouge aux lèvres ou bien une séance de Body Attack ou encore un massage thai ou un baiser de votre amoureux, c’est vous qui me direz…
Vous avez jusqu’à lundi midi pour participer, je sélectionnerai la gagnante dans la foulée.

Je vous invite également à découvrir le travail génial de Julien Palast, dont l’image illustre ce post…

Belle journée xxx

(Image : Julien Palast)

mon manager papier tigre instagram motsdemode
Just me myself and I

Mon Manager


Le Manager de Papier Tigre, image : motsdemode

Ce n’est pas celui que vous croyez. Lui ne deale pas vos villes de concerts, et ne négocie pas vos tarifs. Celui la est bien plus beau…

La rentrée est toujours remplie de bonnes intentions : capitaliser sur les vacances, ne plus stresser, dormir tôt, faire du sport, manger mieux, voir ses copines plus souvent, partir en week-end tout le temps, travailler avec des clients sympas sur des projets cools, vivre d’amour et d’eau fraîche…
Quand on est à son compte comme moi, ce qui est capital, c’est de savoir s’organiser pour ne pas se laisser envahir. Donc noter, formaliser, se rappeler, planifier…
Alors je cumule les todo lists, les post its, mon agenda sur mon iphone synchronisé à mon ordi, un agenda papier, j’ai aussi un carnet de notes dans mon sac, un autre sur mon bureau (au cas ou je laisse l’autre chez moi)… Bref, trop c’est trop, c’est un peu schizo parce que je suis très attachée au papier et à mon iPhone et j’oublie parfois où j’ai noté quoi… Sans compter ma passion (qui frise l’obsession) pour la papeterie, qui me fait collectionner les cahiers vierges et les enveloppes roses et qui me joue parfois des tours.

… Jusqu’au jour ou… mes charmants colocs de bureau Papier Tigre m’ont montré toutes leurs nouveautés de rentrée. Et Le Manager.
Maintenant j’ai de jolies todolist, le programme de ma semaine sous les yeux, des petits pense-bêtes pas idiots du tout que je distribue à qui veut (que je scotche au masking tape), et même des  petites bande repères que je glisse dans les pages des magazines…
Et vous, comment vous vous organisez pour travailler ? Plutôt iPhone et applis  ou plutôt agenda et notebooks ?

Just me myself and I, Portrait de mode, PORTRAITS, Straight to the Point

2012, résolutions féminines

Exit 2011, 2012 is coming !
Je me réjouis de laisser derrière moi l’année passée et d’ouvrir mes yeux et mes oreilles sur 2012. Dans mes bonnes résolutions : refaire confiance au vestiaire Zara, embrasser ma féminité, faire le vide dans mon placard et ma salle de bain et installer définitivement mon style perso en mixant les basiques avec mes craquages ponctuels en y ajoutant une dose de maturité. En clair : conforter le « less is more » entamé en 2011 en faisant de meilleurs choix, plus qualis et plus durables sans dépenser plus. Ce qui signifie craquer moins mais mieux :-) Je vieillis… Continue Reading

Just me myself and I

Le pouvoir du papier

Carnet Calepino

Ce matin, j’assistais à une conférence très orientée digitale.
A l’entrée, si vous n’aviez pas de quoi noter, on vous offrait un joli bloc note à lignes et un crayon en papier couleur kraft. Le tout siglé.
Une fois dans l’assistance, j’ai fait un mini benchmark sur la prise de note : blackberry, iPhone, iPad, cahier, bloc note… Nous avions chacun notre méthode, nos outils.

J’ai beau adoré le web et être hyper accro à mon iPhone et à mon MacBook, je suis une vraie addict du papier. Au point de collectionner les carnets. Je suis tellement freak que je les collectionne mais revendique presque de ne pas y toucher. Ils sont là dans ma bibliothèque. Le week end dernier, j’étais en train de faire un peu de rangement, et me suis aperçue que j’avais tout un carton de fournitures (jolies enveloppes et carnets vierges) auquel je n’avais pas touché depuis que j’avais emménagé dans mon appartement. Un peu comme on découvre de nouveaux vêtements à l’occasion d’une spéléo du placard.

J’ai remarqué qu’il y avait de nouveau une jolie offre qui était en train de se construire du coté de la papeterie, et notamment la papeterie française. Un peu comme si, comme pour moi, même si on affectionne le digital, on revendique un retour au vrai papier, aux mots qui restent, à l’écriture manuscrite, aux cartes de voeux qu’on peut poser sur son bureau ou piquer au mur… J’aime tout particulièrement les jolies cartes poétiques de Papier Tigre, les bloc notes fait main de La Compagnie du Kraft, les carnets vintage de Calepino… J’ai toujours un petit, et même plusieurs, carnets dans mon sac pour noter mes pensées, mes idées, mes rendez vous, mes projets…

Et vous, vous aimez le papier ?

Just me myself and I, Portrait de mode, PORTRAITS

La minute autopromo

Une fois n’est pas coutûme, un peu d’autopromo… Me voici sélectionnée, grâce à mon agence, Red Stilettos et mon blog, parmi les 15 talents franco maghrébins de la mode et du luxe, entre Bouchra Jarrar, Hedi Slimane et Ramdane Touhami. Je ne boude pas mon plaisir ! Bon week end !

BEAUTE, Beauté & Futilités, Culture mode, Just me myself and I

Ou il est question de design et de papillons

Prologue. Mon premier job, je l’ai occupé dans une agence de design spécialisée dans l’accessoire pour les marques de luxe et de beauté. L’agence dessinait (et dessine toujours d’ailleurs) les petits cadeaux que les marques de parfums offrent dans les coffrets de Noël ou de Fête des mères. Vaporisateur, miroir de poche, poudrier, des objets qui devenaient des collectors. Rapidement, on avait intéressé les directions de création qui nous contactaient pour designer flacons de parfums et autres objets de convoitises…
Ok je vous vois plisser des yeux… Là vous vous dites, mais de quoi elle parle la demoiselle ? Et c’est quoi le rapport avec le titre du sujet ?
J’y viens.

Cette expérience m’a apporté beaucoup. D’abord sur le principe du 1er CDI, tout un symbole. Humainement ensuite, puisque mon premier boss est encore aujourd’hui un ami.
Et puis il m’a permis de développer « un oeil ». Une autre façon de regarder un flacon de parfum, d’aborder l’univers du luxe, de la beauté et même de l’art en général. D’abord avec un oeil d’esthète, celui qui apporte la touche d’excellence et de beau à une vision marketing. Puis avec un oeil de designer, celui – plus industriel et réaliste – qui vous fait vous poser toutes les questions autour de la genèse d’un projet : mais comment cette création a t-elle pu être réalisée, fabriquée, imaginée ? Jusqu’à « mais comment va t on donner vie ou rendre concret cet objet a priori si joli sur le papier » ?

En découvrant Madly, le dernier parfum de Kenzo, j’ai immédiatement basculé 10 ans en arrière, sur les pas de mon premier job (et j’ai pris un méchant coup de vieux, mais ça c’est un autre sujet)…
Pour cette nouvelle signature, Kenzo a fait appel à Ron Arad. Comment le designer – également architecte – a t-il travaillé pour donné naissance à Madly ? Comment a t il décider de réinventer le mouvement d’une aile de papillon pour réaliser ce flacon – véritable objet de design – à la fois empreint de féminité et de modernité ? Comment se fait il qu’il soit si singulier, compte tenu du nombre de lancements de parfums chaque année (on frôle les 300 lancements par an parait-il)…
Il y a quelques jours, je tiens enfin cet ovni entre mes mains… Sans avoir senti la fragrance, je suis déjà séduite par le flacon. Une forme de coup de coeur qui me rappelle la sensation que l’on éprouve à l’instar d’une paire de souliers trop petite mais néanmoins désirable, ou pour un bijou que l’on ne porterait pas mais que l’on voudrait posséder, juste pour la beauté de l’objet…
Je vous laisse découvrir les images de la campagne de publicité sur le site de Madly Kenzo, extrêmement bien renseigné: vous y découvrirez le story board de la publicité, le making off, mais également l’histoire du parfum et de son designer…

Actu mode, Blogging, Just me myself and I

3 Suisses, une blonde et moi

 

Avoir un blog, c’est être nourri par de belles rencontres (et ce dernier mois, j’ai été servie !) et par des collaborations que l’on n’aurait pas imaginé pouvoir expérimenter…

En juin dernier, notre Muriel favorite, nous contacte Marie et moi pour nous faire une « proposition » : rencontrer Marie Astrid, directrice du style et Benoit, directeur artistique des 3 Suisses, à Paris pour faire connaissance… et plus si affinités. Affinités il y a eu, puisque début juillet, Marie et moi prenions le train direction Lille et la ville de Croix pour une journée de stylisme avec les équipes des 3 Suisses ! Notre mission ? Réaliser 4 silhouettes chacune piochées parmi toute l’offre du catalogue Automne Hiver 2011 2012.
Inutile de vous dire que nous nous sommes retrouvées dans la posture de 2 fillettes dans un grand magasin de jouets, avec pour simple objectif de nous faire plaisir et d’imaginer des looks qui nous ressemblent. Une expérience d’autant plus riche que les 3 Suisses nous ont laissé carte blanche pour tous nos looks, et nous ont même proposé de finaliser avec Julie, styliste sur la mode femme, les silhouettes qu’elle avait préparée.

Notre sélection est en ligne depuis hier sur le site des 3 Suisses. J’espère qu’elle vous plaira !