Browsing Category

Découverte Mode

Kenta Matsushige
CITYGUIDE, Découverte Mode, STYLE

10 bonnes raisons d’aller au Festival de la mode et de la photographie de Hyères cette année

L’an dernier, j’étais une toute jeune maman, impossible pour moi de me déplacer. Du 23 au 26 avril, le Festival International de la Mode et de la Photographie de Hyères lancera sa nouvelle édition. Voici mes 10 bonnes raisons d’y aller cette année :

1. Le Festival fête ses 30 ans. Un cap pour ce rendez-vous qui a le vent en poupe depuis 5 ans environ (auparavant, il n’intéressait guère que les blogueurs, la presse locale et les notables de la région). Un anniversaire sous le signe de la fête, de la mode et de l’image animé par des expositions dédiées et des rencontres professionnelles hyper excitantes (Instagram animé par Jessica Michault !). Pour info, ce festival a vu naître quelques « petits noms » de la mode : Viktor&Rolf, Gaspard Yurkievich, Felipe Oliveira Baptista, Anthony Vaccarello…
2. Jean-Pierre Blanc, son fondateur, directeur de la Villa Noailles, est un activiste de la mode. Un vrai Robin de Bois qui a su oeuvrer pour construire un Festival de mode sur le plan international, et soutenir la jeune création en lui apportant des moyens, un réseau et des partenaires afin de lui permettre d’émerger.
3. Un lieu magique comme espace d’expression : la Villa Noailles, conçue par Robert Mallet-Stevens à la demande de Marie-Laure et Charles de Noailles. L’occasion de réviser vos classiques de l’architecture contemporaine.
4. Comme tout rendez-vous de la profession, c’est l’occasion ou jamais de se montrer et de montrer sa garde-robe. En blouson signé Jour/né et chaussé de nos Superstar bubblegum (talons de 12 dans le sac, l’accès à la Villa Noailles se mérite !).
5. Un partenaire de taille : Chanel ! Un clin d’oeil impertinent au LVMH Prize ?

Image tirée de l’exposition de Cécile Bortoletti, consacré aux 30 ans du Festival
cecile_bortoletti_004
Le lauréat de l’an dernier, Kenta Matsushige, présentera sa nouvelle collection au festival
kenta_matsushige_003

6. Un jury de pointures qui invite au name dropping : Virginie Viard, Carine Roitfeld, Loïc Prigent, Olivier Zahm, La Princesse Caroline de Hanovre… Digne d’un front row !
7. Je vous parle de mode mais le festival c’est aussi un rendez-vous incontournable des professionnels de l’image, qui consacre une partie de son espace aux talents émergents de la photographie. Perso, je craque pour le travail sur le paysage urbain de la photographe anglais Pooly Tootal, qui me rappelle par instant les images de Stephen Shore.
8. On ne va pas se mentir : ce festival, c’est aussi l’occasion de faire un break. On vit au ralenti pendant 4 jours, on parle de mode, on lézarde sur la pelouse de la Villa Noailles, on dîne en terrasse le soir, on fait la fête en bord de mer… C’est un peu une dolce vita hyeroise.
9. Ce festival, c’est également l’occasion de découvrir les créateurs de la région. Parmi eux, je vous recommande chaudement de prendre un instant pour rencontrer mon amie Charlotte qui a fondé sa marque d’accessoires Maison Chacha.
10. Last but not the least, si comme moi, vous louez un véhicule pour l’occasion, je ne peux que vous recommander de vous échapper une 1/2 journée à St Tropez (destination chère à Karl !) ou à Porquerolles et découvrir la beauté de ces deux adresses hors saison.

Deux comptes Twitter à suivre pendant le Festival : @LoicPrigent @Oh_hyeres – Retrouvez moi également sur @Instagram et sur @Snapchat

(Image : la silhouette du gagnant du festival 2014 Kenta Maatsushige, photographiée par Anna Orlowska)

Gwyneth-Paltrow-Erdem-Iron-Man-3-Paris-Oasisbefruit
Découverte Mode

Erdem

Hier soir, j’accompagnais quelques blogueurs à l’avant première d’Iron Man 3 à l’invitation d’Oasis.

Au delà du caractère privilégié du contexte, ce qui est intéressant dans ce genre de rendez-vous, c’est le dress code des invités et des personnalités.
Des personnalités, il y en avait peu, Robert Downet Jr et Gwyneth Paltrow ayant raflé la mise.

Gwyneth Paltrow. J’avais découvert cette fille singulière dans un film d’auteur : Pile et Face. Je le croyais dilettante coté cinéma, je viens de découvrir sa filmographie et je me rends compte que je suis passée à coté, sans doute plus intéressée par sa vie d’auteure de livres culinaires et de femmes d’affaires avisée sur le digital avec son site / e-shop Goop.

Donc cette chère Gwyneth hier, faisait honneur à la Grande Bretagne et à la nouvelle génération de créateurs dont seule la Reine a le secret. Elle a choisi un total look du Turco Anglais Erdem Moralioglu dont le nom et les formidables imprimés n’ont pas encore su convaincre chez nous semble t-il, puisqu’on ne trouve ses créations que chez Colette et Maria Luisa… Erdem voue un véritable culte aux silhouettes à la Mad Men : voluptueuses, élégantes, extrêmement bien coupées. Un activiste de la féminité qu’il illustre par des imprimés floraux ultra flashy soutenus par de la soie, du satin, de la dentelle et du tulle.

J’avais repéré quelques silhouettes de sa collection pré fall et adoré son look book, mais je n’ai pas encore pu approcher son travail d’orfèvre. Il parait que Sarah Jessica Parker est également fan. Et vous, vous aimez ?

(Gwyneth Paltrow en ERDEM, Source RCFA)

Reine Rosalie_motsdemode_
BEAUTE, Beauté & Futilités, Découverte Mode

Reine Rosalie

Voila une éternité (à peu près un an) que Lisa me parle de son travail pour Reine Rosalie. Un vente presse annoncée, et j’ai ainsi pu découvrir cette jolie marque de bijoux fantaisie créée par Charlotte Ziegler, une ex-IFM passée par  Vanessa Bruno, Dries van Noten et Innamorato (Reine et Rosalie sont les prénoms de ses grands mères) et qu’elle développe en duo avec Lisa les doigts de fée. La dream team nous a accueillie en toute simplicité au show-room Reine Rosalie avec le sourire et un thé bien chaud.

Continue Reading

Découverte Mode, Invitations de modeuse

Et si vous partiez à New-York ?

En attendant que je vous raconte mon trop rapide séjour à New-York, la ville ou tout est possible et où je voudrais travailler un jour, voici un petit concours qui devrait vous plaire !

Si vous lisez régulièrement ce blog, vous savez que je ne suis pas une grande fan des concours. Mais l’idée de vous proposer de gagner un séjour à NY  m’a carrément séduite, tant j’ai été enthousiasmée par cette ville et son énergie.

Continue Reading

Ashish_justdoit_motsdemode
Actu mode, Découverte Mode

Ashish

Ashish_justdoit_motsdemode

Ashish Gupta est un créateur indien vivant à Londres a qui le kitch et le pop ne font pas peur.
Connu pour être le roi du sequin, Ashish est passé par la très réputée Saint Martin School avant de lancer sa marque avec laquelle il défile à Londres depuis 2004.
Il travaille comme un artisan, ses robes en sequins sont un véritable travail d’orfèvre et d’amour. Quasi de la couture modelé sur la modernité des silhouettes de la rue… Je suis absolument fan de cette manière d’aborder la mode, avec savoir-faire, qualité et humour ! Vous pouvez découvrir une sélection de son dernier défilé sur le blog de Swatch Mtv Playground ici.

Et sinon, je pars en Sicile en juin, du coté de Catane ! A moi le farniente, la dolce vita et le soleil ! Si vous avez quelques suggestions de lieux à découvrir ou des expériences à partager, je suis preneuse ! Bon week end !

Découverte Mode, Mode Printemps été 2011

En rouge et noir

Anniel rouge et noir
Anniel et Emile le coquin

Un peu hiver ce modèle, je le consens, mais à mes pieds dès cette semaine… Ne sont elles pas trop chouettes ?
Anniel est une marque que j’ai découverte sur le Who’s Next et chez Vanina Escoubet, puis plus récemment chez Citadium, sans trop savoir d’ou elle venait, et pourquoi il y avait un tel engouement pour ces petits chaussons initialement dédiées à la gymnastique et au sport.

Les jolis hasards de la vie (et deux trois emails avec) m’ont trainé jusqu’à la rue Montorgueil hier matin, ou je fus accueilli par Tiffany, Kristin et Benoit, et… par un mural entier d’Anniel ! Que dis je un véritable temple le show room commercial dédié à cette chaussure. Moi qui la croyais française, je découvre que cette marque de chaussons chaussures hyper confortables (d’ou l’engouement), qui mixe Repetto et Pointer, est entièrement pensée et fabriquée en Italie, dans la région de Trévise.
Autre surprise (brisant un nouvel a priori) la marque était née la même année que moi (oh le blind test !)… Bref, Anniel n’est pas toute jeune (sic!), et pourtant, elle n’agite les foules et les modeuses que depuis quatre saisons…

La raison ? Un agent français qui cartonne et s’implique dans la direction artistique et le choix des pieds/couleurs/matières et un bureau de presse qui s’active. Des modèles faciles à porter, ultra confortables, parfaitement dans l’air du temps, voire drôles par moment (gros crush sur les modèles leopard que vous connaissez certainement et dispo chez Vestiaire de Copines !)

Coté look, j’admets que leur profil cool peut donner l’allure pataude… Je préconiserais plutôt de les associer à un top ajusté et un bon slim poppy red… Matières à réflexion (qui référence la marque depuis 2009 !) a quelques suggestions sur le sujet et des modèles très sympas à vous proposer… Coté actualités, Anniel prévoit de lancer de nouveaux modèles pour l’hiver… Affaire à suivre !

Actu mode, Découverte Mode

Initials BB

BlondiesBack_PunkyB_IRM
Madeleine, Blondie’s Back x IRM Design. Image : Motsdemode

Vous le reconnaissez ? Rien à voir avec le travail de l’un des créateurs du Festival. Ce joli sac ultra flashy est le Blondie’s Back, l’oeuvre de Géraldine (Punky B) et de Marie (Mode Trotter).

Géraldine a profité de son séjour à hier pour annoncer la couleur : autant vous dire qu’il n’a laissée aucune de nous indifférente. Flashy, porté avec majesté et décontraction par sa propriétaire et créatrice, elle nous explique en quelques mots qu’elle a bossé sur cette nouvelle édition de l’amie Madeleine, avec Marion et Pierre-Alexis d’IRM design, une tout jeune duo parisien, ex Esmod Lyon, dont vous connaissez certainement les colliers ITO. Pierre-Alexis Hermet, l’un des deux duettistes, s’est notamment fait remarqué cette saison pour sa collection capsule de chaussures « bon chic bon sport » chez Bata, activement soutenue par… Géraldine ! Tout est dit, la boucle est bouclée, on enchaine …

Bien, donc si je vous parle de Madeleine, c’est qu’elle vient d’être mise en vente sur le blog de Géraldine et sur Mode Trotter.
Attention, édition limitée, 10 pièces seulement ont été réalisées dans ce modèle à rabat blanc (une autre version, au rabat noir, a également été réalisée en 10 ex)… Alors, alors, craquerez-vous pour cette beauté ?

Actu mode, Découverte Mode, En vacances à...

Helvetica

EmilieMeldem_5631
Collection d’Emilie Meldem, Hyères, 2011. Image : motsdemode

Emilie Meldem fut un coup de coeur visuel et graphique. Jamais une collection aussi peu portable ne m’avait touchée à ce point (moi the basics queen).
Peu portable et néanmoins empreinte de codes modesques familiers : le beige, la cape, le cuir naturel… Elle profite de la nouvelle édition de ce Festival pour faire preuve de son audace et se lancer dans l’excentricité (ce qui n’est pas tellement le fort de Suisses, il faut le reconnaitre). Elle réinterprète les codes de la Suisse et met en lumière ses paradoxes de modernité et de tradition bien ancrée.

Déja lauréate sur ses terres du Swiss Design Award, miss Meldem remporte ici un prix de principe (en effet, Marie nous rappelle que la mention spéciale du Jury n’est pas financièrement primé) qui nous l’esperons lui permettra de se lancer in the real life of fashion.
A un moment, les prix suffisent, cette activiste – par ailleurs auteur d’un chouette manifeste présentant son oeuvre pour Hyères – mériterait de passer à la prochaine étape : le business.

Actu mode, Découverte Mode, En vacances à...

Bloomy

Maryam_5737

Collection de Maryam Kordbacheh, Hyères 2011. Image : motsdemode

La créatrice Maryam Kordbacheh a concouru à Hyères avec une collection féminine et délicate. Lors de la présentation, j’apprends qu’elle a travaillé pour chaque silhouette avec un seul morceau de tissu. Son travail me rappelle Vanessa Bruno ou Paule Ka, un peu d’Anne Valérie Hash… Ce festival, c’est un superbe moyen d’entrer dans la lumière… Je lui souhaite de trouver une issue pour être commercialisée. Si son travail n’est pas nouveau, il est définitivement de qualité.

Actu mode, Découverte Mode

Blancheur et voluptés

motsdemode_célinemeteil
Collection de Céline Méteil, Hyères 2011. Image : motsdemode

Céline Meteil a remporté le Prix coup de coeur du public du Festival et le prix Première Vision (vous comprendrez rapidement les raisons qui lient son travail à ce salon de tissus). Sa collection ne m’a pas touchée, mais je comprends qu’elle ait pu remporter l’adhésion du public.
Constituée de robes blanches, cliniques, elle est lisible, agréable, bien construite et repose sur l’utilisation d’un seul matériau : le jaconas, une toile de coton légère, plutôt utilisée pour les essayages, et qu’elle a détourné en robes d’été très structurées. De mon point de vue, la collection manque un peu d’audace et d’un peu de piquant. Elle aurait pu jouer avec les couleurs, sans rien enlever à son travail de construction…

Actu mode, Découverte Mode, En vacances à...

White Swan

Mads Dinesen_motsdemode
Mads Dinesen, Hyères 2011. Image : motsdemode.

Le travail du créateur danois Mads Dinesen autour du noir et du blanc était tout simplement dingue. Il a voulu explorer les origines coloniales de son pays natal en décrivant à sa manière ce qui caractérise le désaveu autour de l’histoire de son pays… Lors du défilé des créateurs, il a pour ainsi dire créé la surprise et l’étonnement en masquant le visage de certains de ses mannequins de perruques de cheveux fins, ou de manière plus spectaculaire en utilisant un cygne blanc empaillé…