Browsing Category

Cityguide

2014_08_cityguide_lamaisonrouge
Cityguide, CITYGUIDE

3 trucs à faire à Paris cet été

Le mois d’août à Paris, c’est vraiment le pied. La circulation s’est calmée, les parisiens ont déserté, les rues se vident…
J’aime profiter de cette période pour me réapproprier ma ville. Evidemment depuis quelques mois, c’est assez particulier, j’ai fait à peu près 100 fois le tour de mon quartier, donc j’en profite pour changer d’air … et traverser la Seine !
Toujours est il que le mois d’aout, c’est aussi le moment pour redevenir un touriste dans sa ville… J’avais envie de partager avec vous 3 trucs à faire ce mois-ci à Paris.


Une expo ?

La maison rouge est l’un de mes lieux favoris.
Tout l’été, vous pourrez retrouver l’exposition « Le Mur » qui s’illustre par les oeuvres personnelles d’Antoine de Galbert, le propriétaire de la fondation. Enfin uniquement celles qui s’accrochent au mur. La fondation d’art contemporain fête ses 10 ans, l’occasion pour son fondateur d’exposer une part de son intimité (et pour avoir eu la chance de le rencontrer une fois, je peux vous dire que l’homme est on ne peut plus discret). Petit détail sympa : l’équipe a souhaité en faire une exposition interactive. Donc smartphones et tablettes sont les bienvenues, vous proposant ainsi de découvrir du contenu complémentaire à l’expo. Petit conseil : profitez de la présence de Rose Bakery Culture, pour bruncher avant ou après l’expo, leur latte et leurs muffins sont excellents, et le service beaucoup plus sympa que dans le Haut Marais.

la maison rouge, 10 boulevard de la Bastille, 75012 Paris.
Ouverture du mercredi au dimanche, de 11h à 19h, nocturne le jeudi jusqu’à 21h.


Une sieste ?

Oui l’été c’est sans doute l’occasion ou jamais de chiller sous les arbres.
L’institut suédois vous invite à emprunter un livre (d’un auteur scandinave, pas le dernier Amélie Nothomb hein) et un transat et à vous installer tranquillement sur la pelouse au calme pour profiter de son jardin d’été. Vous pouvez vous offrir un café et des biscuits (bien meilleurs que ceux que vous pourrez trouver chez le fabricant de meubles suédois) et faire un break au milieu de l’agitation touristique propre au quartier !

L’institut suédois, 11 rue payenne (l’accès se fait par le 10 rue Elzévir), 75003 Paris.
Ouverture de 13h à 19h sauf le lundi.


Un diner ?

On en a parlé 10 000 fois, mais c’est quand même la période idéale pour en profiter. Le Perchoir est THE roof top, situé sur les hauteurs d’Oberkampf, vers Ménilmontant. Il vous invite à l’évasion. On peut y boire un verre ou diner à l’étage en dessous (attention réservation OBLIGATOIRE). La vue est dingue et l’ambiance plutôt décontractée. Bon plan : allez y en journée, c’est souvent plus calme, et moins branché.

Le Perchoir, 14 rue Crespin du Gast, 75011 Paris
Ouverture : le Bar, à partir de 16h tous les jours ; restaurant ouvert du mardi au samedi, sur réservation au + 33 (0)1 48 06 18 48

2014_04_cityguide_stockholm_02
Cityguide, CITYGUIDE, En vacances à...

L’été scandinave

Cet été, pour la première fois, je n’irai pas en Méditerranée. Véritable accro au soleil, j’aime partir au bord de la mer, à la plage, sur une île, bref, j’aime revenir bronzée, avoir bonne mine, ça donne tout de suite la pêche !

Non cet été, nous avons décidé de louer une maison en Suède.

2014_04_cityguide_Goteborg_01

2014_04_cityguide_goteborg_04

2014_04_cityguide_stockholm_03

Au départ, je n’étais pas très emballée par l’idée, puis j’ai fait quelques recherches, et je me suis dit « et pourquoi pas ? ». J’ai découvert Stockholm au cours d’un week-end il y a près de 3 ans, et j’ai tellement adoré cette ville et l’état d’esprit des scandinaves, que je suis intriguée par la saison d’été…

Avantage #1 : la Suède pratique des tarifs accessibles l’été. En moyenne 170€ le billet d’avion aller/retour. Et les prix des locations saisonnières n’ont rien avoir avec la Cote Basque, la Provence ou l’Espagne.

Avantage #2 : Nous serons près de Goteborg la première semaine, et du côté de Stockholm la seconde semaine, deux villes qui combleront mes envies de shopping si le combo silence + vue sur le lac me rend trop dingue !

2014_04_cityguide_goteborg_05

2014_04_cityguide_goteland_06

Avantage #3 : la Suède c’est la patrie du bon gout en matière de design et de déco intérieure. J’espère revenir les bras chargés de coussins, vaisselle et autres accessoires pour ma maison et la chambre de ma fille.

Et vous la Suède, vous connaissez ? Vous avez des adresses à me conseiller ?

Toutes les images et leurs crédits sont sur mon compte Pinterest

2014_04_kidandcoe_4_original
Cityguide, CITYGUIDE, En vacances à...

Vacances pour familles contemporaines

Milk a lancé la tendance. Avant (avant quoi ? avant internet, avant l’iPhone, avant les rééditions de chaises Eames, avant les collections capsules, avant la mode du burger…), on ne parlait jamais de « familles contemporaines » ou de « familles modernes ». Parfois au 20heures, on parlait des bobos, des nouveaux consommateurs artys branchés, d’une nouvelle génération de familles militant pour le beau, le bon, le cool.
Désormais, les contenus destinés à cette nouvelle catégorie se multiplient : les magazines (Milk, Doolittle, Marie Claire Maison), les émissions de télévisions (les Tribus de Constance, sur Maison+), la déco, la mode (Bonton, Zef, Smallable…), les fêtes d’anniversaire (MyLittleDay). Bref, la famille contemporaine est bel et bien devenue un business.

Nouvelle initiative qui a su retenir mon attention par la qualité de son offre et son image : KID & COE.

Kid & Coe, c’est le Airbnb des familles contemporaines. Un site new-yorkais de jolies locations saisonnières (on est très très loin d’Abritel…). Maisons et appartements smarts et cools, design intérieur soigné, destinations citadines ou bucoliques, images dignes d’un magazine de déco…
L’accès au site est hyper simple et intuitif, on s’inscrit comme hôte ou comme invité. On choisit parmi les destinations existantes (Paris, la Toscane, la Californie, la Scandinavie, l’Amérique Latine…), on sélectionne l’adresse selon notre budget et ses gouts, on checke les dispos et on se met en relation avec les propriétaires ! Airbnb je vous dis !

La qualité majeure : on choisit selon ses propres affinités, et par la même occasion on bénéficie des tips et des échanges avec les propriétaires. Les images sont évidemment très « vendeuses » et accessoirement de véritables sources d’inspiration  en matière de décoration pour sa propre maison !
Inconvénient : les prix sont globalement assez élevés. Certaines adresses sont vraiment très smarts, mais mon sentiment c’est que certains surévaluent leur prix de location s’adressant ainsi à une cible ultra sélective.

2014_04_kidandcoe_1_original 2014_04_kidandcoe_2_original 2014_04_kidandcoe_3_original

Parmi mes coups de coeur : the Wouwermanstraat Residence à Amsterdam (tout droit sorti d’un board Pinterest !), The Kamehmeha Residence à Hawaii et The Grant Street Residence à Brighton.

Petit conseil : le site est encore en version beta, donc un peu d’indulgence sur les points d’amélioration et notamment sur le temps des téléchargements des images pour chaque profil de maisons.

(image home : The Faubourg Residence, Paris, Kid & Coe)

2014_03_Lifestyle_Motsdemode_Minilabo15
Cityguide, LIFESTYLE

Happy 10 Mini labo !

Le trio créatif Mini labo célèbre 10 ans de création autour d’un pop-up store à deux pas du Canal Saint-Martin, réunissant leurs propres créations (de la déco, des accessoires, des cadeaux…) et celles de marques invitées : Vanina Escoubet, Atomic Soda, Clotaire, Titlee, Mazet confiseur… Au total, 10 marques sont réunies pour l’événement.
Dans mon inventaire, j’ai repéré pour vous : les chaussures pour enfants Clotaire signées Violaine Belle-Croix et Elsa Vernet, la jolie robe fleurie de Vanina Escoubet, les ateliers origami d’Adeline Klam les samedi 8 et 15 mars, et les jolies chaises d’écolier des Gambettes aux couleurs flashy…

Véritable carte blanche à l’imprimé, la signature de Mini labo, le pop-up store accueille également un café Kluger x Mini labo où vous pourrez déguster tartes salées, tartes sucrées, brunchs et café gourmand #mioum

2014_03_Lifestyle_Motsdemode_Minilabo01 2014_03_Lifestyle_Motsdemode_Minilabo03 2014_03_Lifestyle_Motsdemode_Minilabo04

Pop-up store Mini labo, jusqu’au 16 mars 2013
Espace Beaurepaire
28 rue Beaurepaire, 75010 Paris
Ouverture de 10h30 à 19h30
Plus d’infos sur le blog Mini labo

2014_02_Standard_hotel_nyc_motsdemode
Cityguide, CITYGUIDE, En vacances à...

New-York i love you

Une semaine à New-York entre Noël et le Nouvel An. Une semaine de rêve pour notre voyage de noces.
J’aime beaucoup cette ville, à la fois totalement inaccessible tant elle est vaste, et hyper friendly avec ses multiples quartiers et ses ambiances si différentes d’un bout à l’autre.

J’ai séjourné au Standard Hotel, dans le Meatpacking district. Le Standard, c’est à la fois bobo, branché, familial, un peu snob, design, déjanté, paisible… Les chambres ont vue sur l’Hudson River et la High line et sont réputées pour leur principe de voir et être vu (en gros vous pouvez vous faire mater de l’extérieur). Client ou pas, on peut y boire une bière, faire du patin à glaces, diner au restaurant, s’offrir une coupe de champagne au dernier étage en découvrant Manhattan…

Hormis un petit incident la nuit du 31 (un petit malin a laissé couler son bain et inondé 12 étages à lui tout seul), je peux vous assurer que j’y ai vécu l’une des meilleures expériences hotelières dans une capitale : personnel un peu snob par moment mais vraiment à votre écoute, petit déjeuner de rêve, chambre canon équipée d’une douche et d’une baignoire XXL, l’une des plus belles vues sur la ville, et une localisation assez parfaite si vous voulez bouger dans le Village, monter sur Midtown ou Central Park ou traverser le fleuve pour aller à Brooklyn…

J’en profite pour partager avec vous ma Google Map de New-York avec ma sélection d’adresses à découvrir ou redécouvrir : restaurants, boutiques, bars, musées…
N’hésitez pas à la partager !

Standard Hotel High line
848 Washington Street, New-York

MERCI Vahram Muratyan-juin 2013 motsdemode
Cityguide, CITYGUIDE, LIFESTYLE

Merci Paris

Hier soir, fashion week masculine oblige, un petit bout de la hype internationale se réunissait chez Merci pour fêter la nouvelle scénographie estivale du concept store bobo, édifiée par Vahram Muratyan, directeur artistique talentueux et auteur du best seller Paris vs NYC. Une construction ludique, un festival de couleurs, un storytelling poétique autour du bisou et de la signalisation. Je vous invite à aller découvrir cette ravissante mise en scène jusqu’au 25 août et pour donner l’eau à la bouche, lisez l’interview de Vahram sur le site de Merci. C’est par ici. Merci qui ?

MERCI
111 boulevard Beaumarchais, 75003 Paris
Horaires d’ouverture : du lundi au samedi, de 10h à 19h

andotherstories
Actu mode, Cityguide, Marketing et Storytelling

& Other Stories

C’était un peu l’un des événements parallèles de cette dernière Fashion Week : la présentation de la nouvelle marque & Other Stories. Tandis qu’H&M joue avec les codes du luxe et de la mode en défilant à deux pas des Invalides devant Emmanuelle Alt et Betty, le groupe suédois lance au même moment sa nouvelle marque haut de gamme, & Other Stories, à Paris…

Un véritable lancement au format blockbuster puisque la marque est lancée à la fois sur le web et au sein d’un réseau  retail constitué de 7 boutiques dans les principales villes d’Europe. Une force de frappe que seuls des H&M, des Zara ou des groupes de luxe peuvent se payer à l’heure actuelle. A la manière d’une première de la classe, & Other Stories traite avec les réseaux sociaux multipliant sa présence « là ou il faut être » online : facebook, twitter, youtube, tumblr. Et bientôt Instagram et Pinterest pour la mention « Excellent  » sur le bulletin ?

Côté style, la marque me fait penser à COS – sans l’austérité et avec une dose de féminité colorée – et au Bon Marché, pour son épuré et son élégance. & Other Stories est en effet une nouvelle génération de multimarques (serait ce le retour de ce modèle de retail qui s’essoufflait face aux grandes enseignes ?) mixant marque propre et marques invitées, singulières comme Clare Vivier ou plus mainstream comme Nike. On est dans l’uniforme créateur à prix abordables. Et dans un univers de marques complet, mixant mode et beauté, puisque l’on pourra y trouver toute une ligne de soins et de make-up sur le même principe de sélection, l’enseigne ayant sélectionné quelques marques pointues qu’elle propose aux cotés de sa propre marque de beauté.  Selon moi, & Other Stories c’est un peu un nouvel élève qui débarque en cours d’année et qui tente un 20/20 à sa première dissertation : excitant et énervant.

& OTHER STORIES, 277 rue Saint-Honoré, Paris 1er et sur le web.

Cityguide, En vacances à...

Un week end à Marseille

Marseille, capitale de la culture pour 2013. Voilà qui méritait un aller/retour le temps d’un week-end… 18° au soleil hier, le retour dans la brume parisienne est un peu minant. Voici mes 3 adresses préférées à découvrir les yeux fermés, histoire d’ensoleiller un peu votre journée, semaine, mois (rayer la mention inutile).

Mama Shelter : comme à Paris, celui de Marseille est situé dans le quartier populaire qui monte. Si je vous recommande d’y boire un verre, d’y diner ou d’y bruncher le dimanche (les produits sont bons – pain perdu, crêpes suzettes, oeufs brouillés, salade de fruits frais – et la formule « à volonté », j’éviterais d’y dormir. Les chambres sont chères et sans vue particulière puisqu’on est en plein coeur de la ville. Pour la nuit, je vous inciterais plutôt à aller au Péron (un peu bruyant car sur la corniche) ou à la Résidence, pas donné mais déco design et vue sur le vieux port « priceless ». Ou au Vieux Panier, un charmant hotel à l’esprit street art recommandé par Ugly Mely. 64 rue de la Loubière, Marseille 6ème

La Caravelle : mon plus beau souvenir du week end. Un décor désuet, un restaurant en étage, quelques tables au soleil, une carte courte, des produits frais, un service super sympa, et des prix hyper raisonnables compte tenu de tout ce que je viens de vous énoncer. Un vrai coup de coeur !  34 Quai du port, Marseille 2ème.

Sessun : s’il ne fallait n’en choisir qu’une parmi toutes, ce serait Sessun. Pour la marque de fabrique, le style et la créatrice Emma François, marseillaise, et toujours fidèle à sa ville de coeur. La boutique, parquet miel et murs blancs, est moins accueillante que la boutique parisienne de la rue de charonne. Bon point pour elle (moins pour le porte monnaie), elle est située dans le quartier parfait pour faire du shopping : Zara, COS, Carhartt. Et la collection Printemps été 2013 est particulièrement réussie… 6 rue Sainte, Marseille 7ème.

(image Sessun, Printemps été 2013)

2 rue de la paix vacheron constantin pauline ambrogi - motsdemode
Cityguide, Marketing et Storytelling, Portrait de mode, PORTRAITS

2 rue de la paix

Je connais bien la rue de la paix… J’y ai travaillé un moment. Elle emmène les touristes et les parisiens de l’Opéra à la Place Vendôme, du brouhaha des bagnoles à la froideur des grands joailliers…

Vacheron Constantin aurait pu choisir la place Vendôme pour installer son premier flagship. Mais rêve t-on pour une marque aussi « low profile » et discrète de côtoyer les plus puissants ?

L’adresse n’est pas anodine. Elle a pour voisine Alfred Dunhill, Breitling, IWC, Cartier, tous horlogers. Mais la rue de la paix n’est pas l’avenue montaigne, on ne craint pas d’y pousser la porte, juste pour le plaisir de la découverte de ces pièces que l’on ne pourra sans doute jamais acquérir.
« Nous lançons notre site internet ce mois-ci et ouvrons notre flagship en janvier », nous explique Jean Yves Di Martino, boss de la filiale France. « Il était temps pour nous d’avoir notre propre boutique pour dépoussiérer notre image et accueillir nos clients et tous les propriétaires de Vacheron Constantin ».
Une Vacheron Constantin, se transmet, s’offre, se collectionne. Pour illustrer toutes les valeurs de la marque, Jean Yves Di Martino et Mélina Mansion, responsable marketing de la maison, ont demandé au photographe Thierry des Ouches de réaliser 5 portraits. 5 propriétaires incarnant chacun l’une de ces valeurs : la recherche de l’excellence, l’ouverture sur le monde, la créativité, la transmission, la passion… Un brand content habile et élégant parfaitement dans l’air du temps : celui de l’égérie next door… Pas mal pour une maison si singulière !

2 rue de la paix, 75002 Paris (ouverture janvier 2013)

Image de prévisualisation YouTube

(Pauline Ambrogi, Universitaire et Ecrivaine)

MADAME A PARIS -1-85 @ Romain Guintard
Cityguide, Mode Automne Hiver 2012

Mademoiselle, puis je vous appeler Madame ?


Madame à Paris, image : Romain Guintard

Et si l’on consacrait une petite rubrique cityguide à mes belles adresses sur ce blog ???
Démarrons donc cette rubrique avec l’une de mes boutiques favorites, à trois pas de l’élégante rue Saint Honoré, parfois un poil trop… trop !

Madame à Paris
. J’avais repéré la boutique à son ouverture il y a près de deux ans, et j’y passe aussi régulièrement que je peux. Le responsable est adorable et j’avais craqué il y a près d’un an pour des bottines Mellow Yellow, que la marque diffuse quasi en exclu pour compléter son offre.
La marque est définitivement connotée « Mademoiselle » selon moi (et sans la polémique administrative !). Jolies coupes féminines, silhouettes rétro, cross over de matières (matez ce manteau en laine bouclette doublure satin fuschia), maille à petits noeuds, robes plissées… Pour parfaire le discours du style (autrefois dirigé par Laurence Doligé, maitresse de la mode dîte Madame, et désormais par Marie José Rubini, autre militante de la féminité sans excès), l’égérie de la saison n’est autre que Jeanne Damas, muse inspirante du style néo rétro parfaitement dans l’air du temps…

(D’autres photos sur ma page Facebook : http://www.facebook.com/motsdemode)

Madame à Paris
4 rue du 29 Juillet, 75001 Paris
M° : Tuileries