Browsing Category

CITYGUIDE

nardjisse_gildas_211
CITYGUIDE, Trending

3 adresses à découvrir en juin

Finie la galère des journées pluvieuses et grises, on va enfin pouvoir lézarder en terrasse. C’est comme ça que j’aime Paris : ensoleillée et pleine d’énergie. Les journées à rallonge, rentrer du boulot à pied, confier ma fille à une baby-sitter et filer diner dehors…
C’est donc le moment ou jamais de vous dégainer 3 de mes adresses coup de coeur pour diner ou prendre un apéro option terrasse.

Le Square Trousseau
Pourquoi ? Sa terrasse donne sur la rue, mais elle est face au square. Le vis à vis est agréable et la rue peu fréquentée par les voitures le soir. J’aime bien l’ambiance brasserie de quartier un peu familial un peu people
On mange quoi ? Le burger. super fat mais tellement bon. Ou le thon mi-cuit si on prépare la saison du maillot. En dessert : pavlova de rigueur.
Ou ? 1 rue Antoine Vollon, 75012 Paris (M° Ledru Rollin)

Le Café Soprano
Pourquoi ? Sa terrasse colorée sous les arbres. C’est un peu la guerre en été, mais j’aime bien la poésie du lieu (voila que je me mets à aimer les forêts). Sans compter que le restaurant est plutôt poussette friendly. En revanche, faut pas se mentir, il ne faut surtout pas être pressé.
On mange quoi ? Une pizza. Elles sont toutes excellentes, notamment celle à la crème de truffe.
Ou ? 2 rue Dupetit thouars, 75003 Paris

La Guinguette du Martin Pêcheur
Pourquoi ? Les guinguettes, c’est toujours un peu kitsch. J’ai beaucoup d’affection pour celle-ci, c’est là que j’ai organisé mon déjeuner de mariage. A choisir à l’occasion d’un dimanche ensoleillé en mode detox parisienne. Le lieu est verdoyant, super charmant, et kids friendly (un petit carré de verdure à coté de la salle de restaurant est à leur disposition pour prendre l’air…). Ensuite, vous pouvez opter pour une ballade sur les bords de marne, déconnexion garantie !
On mange quoi ? La carte est assez classique, on y mange « brasserie » : foie de veau, andouillette, moules frites, etc…
Ou ? 41 Quai Victor Hugo, 94500 Champigny. (Si vous venez en voiture, sachez que le quai est piéton le dimanche, donc il faut vous garer un peu plus loin)

Retrouvez toutes mes adresses sur mon compte Pinterest, rubrique cityguide

Kenta Matsushige
CITYGUIDE, Découverte Mode, STYLE

10 bonnes raisons d’aller au Festival de la mode et de la photographie de Hyères cette année

L’an dernier, j’étais une toute jeune maman, impossible pour moi de me déplacer. Du 23 au 26 avril, le Festival International de la Mode et de la Photographie de Hyères lancera sa nouvelle édition. Voici mes 10 bonnes raisons d’y aller cette année :

1. Le Festival fête ses 30 ans. Un cap pour ce rendez-vous qui a le vent en poupe depuis 5 ans environ (auparavant, il n’intéressait guère que les blogueurs, la presse locale et les notables de la région). Un anniversaire sous le signe de la fête, de la mode et de l’image animé par des expositions dédiées et des rencontres professionnelles hyper excitantes (Instagram animé par Jessica Michault !). Pour info, ce festival a vu naître quelques « petits noms » de la mode : Viktor&Rolf, Gaspard Yurkievich, Felipe Oliveira Baptista, Anthony Vaccarello…
2. Jean-Pierre Blanc, son fondateur, directeur de la Villa Noailles, est un activiste de la mode. Un vrai Robin de Bois qui a su oeuvrer pour construire un Festival de mode sur le plan international, et soutenir la jeune création en lui apportant des moyens, un réseau et des partenaires afin de lui permettre d’émerger.
3. Un lieu magique comme espace d’expression : la Villa Noailles, conçue par Robert Mallet-Stevens à la demande de Marie-Laure et Charles de Noailles. L’occasion de réviser vos classiques de l’architecture contemporaine.
4. Comme tout rendez-vous de la profession, c’est l’occasion ou jamais de se montrer et de montrer sa garde-robe. En blouson signé Jour/né et chaussé de nos Superstar bubblegum (talons de 12 dans le sac, l’accès à la Villa Noailles se mérite !).
5. Un partenaire de taille : Chanel ! Un clin d’oeil impertinent au LVMH Prize ?

Image tirée de l’exposition de Cécile Bortoletti, consacré aux 30 ans du Festival
cecile_bortoletti_004
Le lauréat de l’an dernier, Kenta Matsushige, présentera sa nouvelle collection au festival
kenta_matsushige_003

6. Un jury de pointures qui invite au name dropping : Virginie Viard, Carine Roitfeld, Loïc Prigent, Olivier Zahm, La Princesse Caroline de Hanovre… Digne d’un front row !
7. Je vous parle de mode mais le festival c’est aussi un rendez-vous incontournable des professionnels de l’image, qui consacre une partie de son espace aux talents émergents de la photographie. Perso, je craque pour le travail sur le paysage urbain de la photographe anglais Pooly Tootal, qui me rappelle par instant les images de Stephen Shore.
8. On ne va pas se mentir : ce festival, c’est aussi l’occasion de faire un break. On vit au ralenti pendant 4 jours, on parle de mode, on lézarde sur la pelouse de la Villa Noailles, on dîne en terrasse le soir, on fait la fête en bord de mer… C’est un peu une dolce vita hyeroise.
9. Ce festival, c’est également l’occasion de découvrir les créateurs de la région. Parmi eux, je vous recommande chaudement de prendre un instant pour rencontrer mon amie Charlotte qui a fondé sa marque d’accessoires Maison Chacha.
10. Last but not the least, si comme moi, vous louez un véhicule pour l’occasion, je ne peux que vous recommander de vous échapper une 1/2 journée à St Tropez (destination chère à Karl !) ou à Porquerolles et découvrir la beauté de ces deux adresses hors saison.

Deux comptes Twitter à suivre pendant le Festival : @LoicPrigent @Oh_hyeres – Retrouvez moi également sur @Instagram et sur @Snapchat

(Image : la silhouette du gagnant du festival 2014 Kenta Maatsushige, photographiée par Anna Orlowska)

2014_08_cityguide_lamaisonrouge
Cityguide, CITYGUIDE

3 trucs à faire à Paris cet été

Le mois d’août à Paris, c’est vraiment le pied. La circulation s’est calmée, les parisiens ont déserté, les rues se vident…
J’aime profiter de cette période pour me réapproprier ma ville. Evidemment depuis quelques mois, c’est assez particulier, j’ai fait à peu près 100 fois le tour de mon quartier, donc j’en profite pour changer d’air … et traverser la Seine !
Toujours est il que le mois d’aout, c’est aussi le moment pour redevenir un touriste dans sa ville… J’avais envie de partager avec vous 3 trucs à faire ce mois-ci à Paris.


Une expo ?

La maison rouge est l’un de mes lieux favoris.
Tout l’été, vous pourrez retrouver l’exposition « Le Mur » qui s’illustre par les oeuvres personnelles d’Antoine de Galbert, le propriétaire de la fondation. Enfin uniquement celles qui s’accrochent au mur. La fondation d’art contemporain fête ses 10 ans, l’occasion pour son fondateur d’exposer une part de son intimité (et pour avoir eu la chance de le rencontrer une fois, je peux vous dire que l’homme est on ne peut plus discret). Petit détail sympa : l’équipe a souhaité en faire une exposition interactive. Donc smartphones et tablettes sont les bienvenues, vous proposant ainsi de découvrir du contenu complémentaire à l’expo. Petit conseil : profitez de la présence de Rose Bakery Culture, pour bruncher avant ou après l’expo, leur latte et leurs muffins sont excellents, et le service beaucoup plus sympa que dans le Haut Marais.

la maison rouge, 10 boulevard de la Bastille, 75012 Paris.
Ouverture du mercredi au dimanche, de 11h à 19h, nocturne le jeudi jusqu’à 21h.


Une sieste ?

Oui l’été c’est sans doute l’occasion ou jamais de chiller sous les arbres.
L’institut suédois vous invite à emprunter un livre (d’un auteur scandinave, pas le dernier Amélie Nothomb hein) et un transat et à vous installer tranquillement sur la pelouse au calme pour profiter de son jardin d’été. Vous pouvez vous offrir un café et des biscuits (bien meilleurs que ceux que vous pourrez trouver chez le fabricant de meubles suédois) et faire un break au milieu de l’agitation touristique propre au quartier !

L’institut suédois, 11 rue payenne (l’accès se fait par le 10 rue Elzévir), 75003 Paris.
Ouverture de 13h à 19h sauf le lundi.


Un diner ?

On en a parlé 10 000 fois, mais c’est quand même la période idéale pour en profiter. Le Perchoir est THE roof top, situé sur les hauteurs d’Oberkampf, vers Ménilmontant. Il vous invite à l’évasion. On peut y boire un verre ou diner à l’étage en dessous (attention réservation OBLIGATOIRE). La vue est dingue et l’ambiance plutôt décontractée. Bon plan : allez y en journée, c’est souvent plus calme, et moins branché.

Le Perchoir, 14 rue Crespin du Gast, 75011 Paris
Ouverture : le Bar, à partir de 16h tous les jours ; restaurant ouvert du mardi au samedi, sur réservation au + 33 (0)1 48 06 18 48

2014_04_cityguide_stockholm_02
Cityguide, CITYGUIDE, En vacances à...

L’été scandinave

Cet été, pour la première fois, je n’irai pas en Méditerranée. Véritable accro au soleil, j’aime partir au bord de la mer, à la plage, sur une île, bref, j’aime revenir bronzée, avoir bonne mine, ça donne tout de suite la pêche !

Non cet été, nous avons décidé de louer une maison en Suède.

2014_04_cityguide_Goteborg_01

2014_04_cityguide_goteborg_04

2014_04_cityguide_stockholm_03

Au départ, je n’étais pas très emballée par l’idée, puis j’ai fait quelques recherches, et je me suis dit « et pourquoi pas ? ». J’ai découvert Stockholm au cours d’un week-end il y a près de 3 ans, et j’ai tellement adoré cette ville et l’état d’esprit des scandinaves, que je suis intriguée par la saison d’été…

Avantage #1 : la Suède pratique des tarifs accessibles l’été. En moyenne 170€ le billet d’avion aller/retour. Et les prix des locations saisonnières n’ont rien avoir avec la Cote Basque, la Provence ou l’Espagne.

Avantage #2 : Nous serons près de Goteborg la première semaine, et du côté de Stockholm la seconde semaine, deux villes qui combleront mes envies de shopping si le combo silence + vue sur le lac me rend trop dingue !

2014_04_cityguide_goteborg_05

2014_04_cityguide_goteland_06

Avantage #3 : la Suède c’est la patrie du bon gout en matière de design et de déco intérieure. J’espère revenir les bras chargés de coussins, vaisselle et autres accessoires pour ma maison et la chambre de ma fille.

Et vous la Suède, vous connaissez ? Vous avez des adresses à me conseiller ?

Toutes les images et leurs crédits sont sur mon compte Pinterest

2014_04_kidandcoe_4_original
Cityguide, CITYGUIDE, En vacances à...

Vacances pour familles contemporaines

Milk a lancé la tendance. Avant (avant quoi ? avant internet, avant l’iPhone, avant les rééditions de chaises Eames, avant les collections capsules, avant la mode du burger…), on ne parlait jamais de « familles contemporaines » ou de « familles modernes ». Parfois au 20heures, on parlait des bobos, des nouveaux consommateurs artys branchés, d’une nouvelle génération de familles militant pour le beau, le bon, le cool.
Désormais, les contenus destinés à cette nouvelle catégorie se multiplient : les magazines (Milk, Doolittle, Marie Claire Maison), les émissions de télévisions (les Tribus de Constance, sur Maison+), la déco, la mode (Bonton, Zef, Smallable…), les fêtes d’anniversaire (MyLittleDay). Bref, la famille contemporaine est bel et bien devenue un business.

Nouvelle initiative qui a su retenir mon attention par la qualité de son offre et son image : KID & COE.

Kid & Coe, c’est le Airbnb des familles contemporaines. Un site new-yorkais de jolies locations saisonnières (on est très très loin d’Abritel…). Maisons et appartements smarts et cools, design intérieur soigné, destinations citadines ou bucoliques, images dignes d’un magazine de déco…
L’accès au site est hyper simple et intuitif, on s’inscrit comme hôte ou comme invité. On choisit parmi les destinations existantes (Paris, la Toscane, la Californie, la Scandinavie, l’Amérique Latine…), on sélectionne l’adresse selon notre budget et ses gouts, on checke les dispos et on se met en relation avec les propriétaires ! Airbnb je vous dis !

La qualité majeure : on choisit selon ses propres affinités, et par la même occasion on bénéficie des tips et des échanges avec les propriétaires. Les images sont évidemment très « vendeuses » et accessoirement de véritables sources d’inspiration  en matière de décoration pour sa propre maison !
Inconvénient : les prix sont globalement assez élevés. Certaines adresses sont vraiment très smarts, mais mon sentiment c’est que certains surévaluent leur prix de location s’adressant ainsi à une cible ultra sélective.

2014_04_kidandcoe_1_original 2014_04_kidandcoe_2_original 2014_04_kidandcoe_3_original

Parmi mes coups de coeur : the Wouwermanstraat Residence à Amsterdam (tout droit sorti d’un board Pinterest !), The Kamehmeha Residence à Hawaii et The Grant Street Residence à Brighton.

Petit conseil : le site est encore en version beta, donc un peu d’indulgence sur les points d’amélioration et notamment sur le temps des téléchargements des images pour chaque profil de maisons.

(image home : The Faubourg Residence, Paris, Kid & Coe)

2014_02_Standard_hotel_nyc_motsdemode
Cityguide, CITYGUIDE, En vacances à...

New-York i love you

Une semaine à New-York entre Noël et le Nouvel An. Une semaine de rêve pour notre voyage de noces.
J’aime beaucoup cette ville, à la fois totalement inaccessible tant elle est vaste, et hyper friendly avec ses multiples quartiers et ses ambiances si différentes d’un bout à l’autre.

J’ai séjourné au Standard Hotel, dans le Meatpacking district. Le Standard, c’est à la fois bobo, branché, familial, un peu snob, design, déjanté, paisible… Les chambres ont vue sur l’Hudson River et la High line et sont réputées pour leur principe de voir et être vu (en gros vous pouvez vous faire mater de l’extérieur). Client ou pas, on peut y boire une bière, faire du patin à glaces, diner au restaurant, s’offrir une coupe de champagne au dernier étage en découvrant Manhattan…

Hormis un petit incident la nuit du 31 (un petit malin a laissé couler son bain et inondé 12 étages à lui tout seul), je peux vous assurer que j’y ai vécu l’une des meilleures expériences hotelières dans une capitale : personnel un peu snob par moment mais vraiment à votre écoute, petit déjeuner de rêve, chambre canon équipée d’une douche et d’une baignoire XXL, l’une des plus belles vues sur la ville, et une localisation assez parfaite si vous voulez bouger dans le Village, monter sur Midtown ou Central Park ou traverser le fleuve pour aller à Brooklyn…

J’en profite pour partager avec vous ma Google Map de New-York avec ma sélection d’adresses à découvrir ou redécouvrir : restaurants, boutiques, bars, musées…
N’hésitez pas à la partager !

Standard Hotel High line
848 Washington Street, New-York

Satu_Maaratanen_Hyeres 2013_mots_de_mode_nardjisse_ben_mebarek
CITYGUIDE, Culture mode, En vacances à..., STYLE

Hyères #2 : Hyères 2013

J’en ai mis du temps à revenir vers vous au sujet de mon séjour à Hyères, mais le temps justement m’a manqué.
J’avais très envie de débriefer de Hyères avec vous… Hyères ? Oui le Festival de la mode et la photographie créé par Jean Pierre Blanc, et qui se tient chaque année au printemps, quand il fait beau et que les couleurs jaillissent dans les rues.

Continue Reading

MERCI Vahram Muratyan-juin 2013 motsdemode
Cityguide, CITYGUIDE, LIFESTYLE

Merci Paris

Hier soir, fashion week masculine oblige, un petit bout de la hype internationale se réunissait chez Merci pour fêter la nouvelle scénographie estivale du concept store bobo, édifiée par Vahram Muratyan, directeur artistique talentueux et auteur du best seller Paris vs NYC. Une construction ludique, un festival de couleurs, un storytelling poétique autour du bisou et de la signalisation. Je vous invite à aller découvrir cette ravissante mise en scène jusqu’au 25 août et pour donner l’eau à la bouche, lisez l’interview de Vahram sur le site de Merci. C’est par ici. Merci qui ?

MERCI
111 boulevard Beaumarchais, 75003 Paris
Horaires d’ouverture : du lundi au samedi, de 10h à 19h