celine-joan-didion-SS2015-juergentellerjpg
Actu mode, Marketing et Storytelling, STYLE

Celine mise tout sur (Di)Dion

Céline se distingue cette saison par une campagne de publicité aux égéries inspirantes : Marie Agnès Gillot, Freya Lawrence et surtout (et mon coup de coeur) Joan Didion. A croire que la marque suit avec intérêt les inspirations du blog Advanced Style et souhaite aller à contre courant de toutes les stratégies de marques qui visent à rajeunir leur cible.


Joan Didion, c’est l’auteur d’un certain nombre de livres vraiment formidables comme « L’année de la pensée magique » ou « Le Bleu de la nuit ». Cet été, j’ai plongé avec plaisir dans ces deux ouvrages sublimes et douloureux où Didion raconte avec simplicité et émotions les deux événements tragiques de sa vie : la mort de son mari et celle de sa fille unique.
Héroïne discrète de la littérature américaine, à 80 ans, Joan Didion revient à ses premières amours, la mode (elle a débuté sa carrière dans le journalisme de mode). Elle a été photographiée pour l’occasion par Juergen Teller, ex photographe chouchou de Marc Jacobs et qui s’était fait remercié par l’ex DA de Vuitton après avoir refusé de photographier une fille d’un tout autre genre, Miley Cirus.
Teller aimant toujours donner du sens dans son travail, il a photographiée l’égérie résidente, Daria Werbowy, prenant la pose façon Didion (photo d’archive à l’appui) au volant d’une bagnole vintage. Au global, une campagne mode slash intello / arty très empruntée (le vêtement est à peine visible, d’ailleurs on s’en fiche, on l’aimera pour l’image), terrain favori de la directrice artistique de la maison, Phoebe Philo, aussi discrète que prudente sur ses prises de parole.
A l’heure du grand n’importe quoi publicitaire (on en parle de Kim et Kanye en Balmain ? ou de Justin Bieber x Karl ?), j’aime cette approche arty austère et l’attitude un brin snobinarde de Phoebe Philo qui milite pour une anti thèse de la mode et installe la marque dans ce carré VIP des marques un brin inaccessibles et un peu perchées et dans ce contexte carrément désirables.

5
Previous Post Next Post

You Might Also Like

No Comments

Leave a Reply