LOUIS VUITTON 2013 2014 450x675
Fetiche silhouette, Straight to the Point, Trending

Ou il est question de… pyjama

La question du pyjama me taraude depuis quelques temps.

Le peignoir et le déshabillé version Etam et Natalia Vodianova est il un cliché imaginaire ou une réalité pour les clientes de la marque de lingerie réputée pour ses défilés branchés ? La lingerie se porte t elle uniquement à la maison ? Et peut on porter le pyjama au bureau ?

Je me suis offert un chemisier « pyjama d’homme » il y a quelques jours. Les remarques n’ont pas tardé à fuser… Perso j’adore l’idée de la méprise sur un vêtement. Décaler un sweat un peu masculin en le portant sur une jupe imprimée et des talons, porter la chemise en jean de mon mec sur un top en dentelle, acheter mes débardeurs au rayon garçons d’H&M… La mode s’était emparée de la tendance dessus dessous avec les codes de la lingerie il y a déjà plusieurs années…

Princesse Tam tam, et plus récemment Oysho ou Intimissimi en ont d’ailleurs fait leur fond de commerce, on ne sait plus trop si on s’offre là bas un vêtement d’intérieur ou d’extérieur. Idem chez Feel at Ease une nouvelle marque française que j’ai découvert cet hiver,et qui détourne le bleu de travail en grenouillère casual à la fois indoor et outdoor.
Pendant ce temps, la mode réinvente les codes de la lingerie fine… Et le pyjama devient tendance (on y arrive…). Alors qu’il y a quelques mois, Princesse Tam Tam réinventait le pensionnat de filles autour d’une pyjama party, Marc Jacobs en arborait un fleuri lors de la cloture de son dernier show Louis Vuitton Automne hiver 2013/2014 et Missoni militait pour le cocooning à l’occasion de son dernier défilé milanais… Après le dessus dessous, le dedans dehors alors ?

(Louis Vuitton Automne Hiver 2013)

0
Previous Post Next Post

You Might Also Like

No Comments

Leave a Reply