Actu mode, Marketing et Storytelling

Karl, my name is Karl

 

Si je vous dis Marc, John, Alexis, Guillaume… Difficile d’identifier que ces prénoms sont ceux de créateurs de mode tant ils sont communs.
Si je vous dis Karl, vous me répondez Lagerfeld, n’est ce pas ?

Le pouvoir du prénom de Karl, un personal branding à lui seul. Directeur artistique de Fendi, de Chanel, à peine plus agé que Monsieur Saint Laurent, l’allemand le plus connu du monde de la mode relance deux nouvelles marques demain, après avoir défilé au Grand Palais aujourd’hui pour la maison Chanel… Petite révolution chez les équipes de Lagerfeld, puisque la marque ne défilait plus depuis près de 2 ans. Retour sur le devant de la scène demain, avec une collection premium, Karl par Karl Lagerfeld, et Karl, une seconde ligne volontairement accessible (de 60 à 300 €) et 100% digitale, disponible sur Net à Porter puis le e-shop du créateur. Un parti pris engagé et sans relais terrestre, audacieux et qui a semble mûrement réfléchi.

J’ai pu découvrir les deux lignes hier au nouveau show room parisien de la maison, à deux pas de Sciences Po. Accueillies par le portrait de Karl de profil, sa nouvelle signature désormais plus que reconnaissable, nous sommes dirigées vers l’une et l’autres des collections. Les codes qui lui sont chers sont immédiatement reconnaissables : le noir, le blanc, les cols, les lignes droites, les coupes ajustées, et l’image du kayser de la mode sous toutes les coutures : logo, portrait, sur tee shirt, sur sacs en toile. Impossible de ne pas craquer sur une pièce, chacun et chacune (puisqu’il existe une collection mixte de modèles conçus pour l’homme et la femme sans distinction, remember Madonna !) pouvant s’approprier son style composé d’humour et d’élégance. Je dois l’avouer, j’étais sceptique, je suis sortie conquise par la qualité et le style de certaines pièces, moi qui ne me considérait pas comme « dans la cible ».

Non content de libérer les codes du retail en diffusant sa collection accessible à 100% sur le web, Karl Lagerfeld lance ses deux nouvelles lignes demain à Saint Germain des Prés, à deux pas de son show room, accompagné de Nathalie Massenet, Madame Net à porter. La France n’étant qu’un acteur parmi d’autres, Lagerfeld lance également ses deux nouvelles lignes à Berlin, Londres, New York et Sydney.

Après le Coca Coca Light, le maquillage Sephora, son parfum Kapsule, les poupées à son effigie, mais également – rappelez-vous – une collaboration – la première du genre – avec H&M, puis plus récemment chez Macy’s, je me demande bien vers quoi pourrait désormais se tourner ce couturier à l’égo inépuisable !


Window Shop, 176 Boulevard Saint Germain & The Cube, Place Saint Germain à partir de 16h30. Les deux adresses sont à quelques pas l’une de l’autre.
A suivre sur la fan page Facebook de Net à Porter.

0
Previous Post Next Post

You Might Also Like

2 Comments

  • Reply Nine Trendy 25/01/2012 at 11:02

    Une collection à un prix accessible…Pourquoi pas mais attention à ne pas devenir une marque quelconque qui ne fera plus rêver.

  • Reply Marie-Anne 25/01/2012 at 16:50

    Je vais aller voir sa collection pas chère mais je trouve que ça craint d’avoir sa gueule partout…

  • Leave a Reply