Actu mode, Marketing et Storytelling

Aldo, parlez-vous français ?

Aldo par Terry Richardson

Aldo par Terry Richardson

Si il vous est arrivé de passer par la rue de Rivoli ou par le Centre Commercial des 4 Temps récemment, et que vous êtes une cliente régulière des boutiques de chaussures londoniennes, vous avez peut être noté qu’Aldo avait débarqué en France il y a quelques semaines…

Aldo, c’est en quelque sorte une Mecque de la chaussure à très bon rapport qualité / prix : il faut compter entre 80 et 120 euros pour une paire de chaussures femme. Près de trente ans après sa première boutique au Canada, Aldo Bensadoun vient donc d’inaugurer ses deux premières boutiques françaises et compte désormais 1600 boutiques dans 67 pays.
Aldo Bensadoun connait son job : fils et petit fils de cordonnier, non seulement il maitrise le métier mais il a eu très tôt une vision avant gardiste de cet univers en mixant la qualité et le style. J’ai l’air de vous raconter des banalités là, mais rappelez vous des enseignes pure players telles qu’ André, Eram ou Bata : leur repositionnement plus mode et plus pointu est finalement assez récent n’est ce pas ? Mais comme moi, j’imagine que votre préférence va à Zara, H&M ou New Look quand il s’agit de vous offrir une paire de chaussures qualitatives et/ou dans l’air du temps, sans dépenser des fortunes.
Chez Aldo, on devrait trouver un bon compromis mixant les codes du luxe (les égéries, le photographe, la sélection produit) et un prix relativement démocratique.

Last but not the least
, Aldo collabore avec des créateurs comme Mark Fast, Libertine ou Preen, révélant ainsi sa volonté de donner à une mode singulière au plus grand nombre. Et ça, c’est cool !

0
Previous Post Next Post

You Might Also Like

2 Comments

  • Reply Nine Trendy 28/01/2012 at 11:45

    J’ai justement prévu d’y faire un tour !

  • Reply isabelle 02/02/2012 at 10:20

    Dès mon arrivée à Paris, j’y foncerai comme un lapin qui détale.

  • Leave a Reply