Actu mode, Mode Automne hiver 2011 2012

L’hiver en été


Manteau à poils, 3 Suisses. Image : Mots de Mode.

Eternel recommencement dans le duo « mode et frustration » : à peine entrées dans l’été que l’on a envie d’hiver…
Jeudi dernier, découverte avec Marie de BeSnob des nouvelles collections Automne Hiver des 3 Suisses. L’enseigne de Croix nous promet monts et merveilles coté mode (nouveau craquage pour le manteau Chewbacca, dédicace pour @christopheb) et côté déco. Bref, pas mal d’initiatives qui me laissent penser qu’elle a pris la bonne direction coté mode. Difficile de tout évoquer ici, car il y aurait beaucoup à dire… Aussi, j’ai plutôt envie d’évoquer les points forts qui m’ont séduits.

Tout d’abord ses égéries. En choisissant Judith Godrèche et Julie Depardieu, les 3 Suisses optent pour une mode incarnée par des filles qui savent jouer l’auto dérision (une qualité qui caractérise assez bien l’enseigne je trouve) sans sacrifier à la mode ou à la féminité. Jolies et pince sans rires. J’aime bien l’idée.

Ensuite, les collections. Les 3 Suisses ont poursuivi leur lancée sur de nouvelles marques en propre au style créateur et à mini prix. Ok. Les produits sont fabriqués en Chine, mais la qualité et la créativité sont au rendez-vous. L’une d’elles, Daisy Jee pourrait rappeller un mix d’Erotokritos et des Prairies de Paris. Bon, très bon le mix si on veut faire un peu de Eros-like. Next step : des produits made in Europe ?

Enfin, les collabs. Repérées au premier coup d’oeil, de jolie paires d’escarpins vernis couleur chair et orange à prix raisonnables signées de la plus parisienne des créatrices turques aka Yazbukey et curated by Maria Luisa. Une nouvelle fois cette saison, Maria Luisa Poumaillou collabore avec le vadiste et mise sur l’accessoire pour l’hiver.

En résumé : un bon mix mode où l’accessoire n’est pas relégué au dernier rang, une sélection fine et pointue entre créateurs et basiques, une approche par le prix qui ne sacrifie pas à la qualité, des ambassadrices populaires mais éloignées de tous stéréotypes, une signature et une stratégie de communication de plus en plus claire, et j’ajouterais même une communication 2.0 humaine et ponctuée d’initiatives (live Facebook)… Ca ressemble à une bonne équation mode, non ?
Selon vous, il leur manquerait quoi aux 3 Suisses pour approcher la perfection ?

0
Previous Post Next Post

You Might Also Like

1 Comment

  • Reply isabelle 03/06/2011 at 12:11

    Voilà qui m’interpelle. Je n’avais plus ouvert un catalogue des 3 Suisses depuis… La maison de Starck? Un sacré bail.
    Tu m’allèches ainsi… La veste Chewbaca? Judith Godrèche? Je vais vraiment aller voir ça.

  • Leave a Reply