Blogging, Humeur de mode

Point d’interrogation

hijab girl
Weheartit

Intéressant le point de vue de Slanelle sur les limites que l’on se fixe sur nos territoires blogs.
Introduit en expliquant qu’aujourd’hui « bloguer est devenu aussi naturel que d’écrire sa liste de courses », le post de Slanelle évoque les limites que son auteur ne franchira jamais sur son blog.
Intéressant parce que j’évoquais justement le sujet hier autour de la collection Etam développée par Alix, et qui prête à débat (débat étant un bien grand mot) non pas sur la collection en elle-même, ni sur le fait que la styliste qui l’a conçue est également blogueuse, mais plutôt sur le fait qu’elle en est elle même l’égérie. Jusqu’ici rien d’exceptionnel, Natalia Vodianova étant elle même l’égérie de sa propre capsule pour Etam.
« Oui mais elle est mannequin la Vodianova » me dit on dans l’oreillette. Ah, et donc se montrer en petite culotte c’est franchir une limite pour vous ?
Chacun ses degrés me direz-vous… Bien oui, c’est aussi ça la liberté du blog, on y montre ce qu’on veut.

Alors quoi, « la blogueuse de mode » comme on l’aime l’appeller doit savoir tout faire ? Etre photographe, journaliste, savoir manier la plume (et l’art du verbe), avoir de l’humour, être jolie, parfois anorexique, styliste, mannequin, invitée aux défilés, être une socialite, savoir cuisiner, passer des disques en soirée ?…

Alors ces limites, où sont elles ? Et surtout demain être l’auteur d’un blog, qu’est ce que cela pourra bien vouloir dire pour soi-même et vis à vis des marques ?

0
Previous Post Next Post

You Might Also Like

5 Comments

  • Reply delcarla 06/04/2011 at 12:43

    oui mais super moyen d’expression!!intelligently-sexy.centerblog.net

  • Reply Luxury Activist 06/04/2011 at 23:43

    J’ai bcp aimé le ton de ton billet. Les questions sont intéressantes. Je pense en effet qu’il ne faut pas oublier qu’un blog n’est pas une entreprise ou un magazine.
    LA

  • Reply isabelle 07/04/2011 at 10:59

    J’ignorais tout du contrat d’Alix et de Etam. Tu as raison, c’est intéressant. Pourquoi un top peut poser en petite culotte et pas une blogueuse? je sens que je vais y réfléchir toute la journée. Concernant Alix, cela ne me gêne pas. Elle a une plastique délicieuse et comme j’aime la cohérence de son blog, je suis ravie de voir « son style » développé par Etam. je m’achèterais bien même une de ces petites culottes, tiens…
    Pour en revenir à ton sujet. J’ai souvent été épatée par la diversité de talents que montrait Garance sur son blog (stylisme, photos, illustrations…) beaucoup plus que ce que l’on demande à une rédactrice de mode de n’importe quel magazine. J’ai de plus en plus l’impression que le point positif du blog est d’être une « sacrée école » finalement…

  • Reply Revue de Web n°86 : Passé, présent, futur… | Besnob 15/04/2011 at 11:27

    […] profitera pour prolonger la réflexion autour de la collaboration entre Alix et Etam, toujours chez Nardjisse. The Cherry Blossom Girl pose effectivement moitié nue, ce qui semble en effaroucher certaines. […]

  • Reply vivi 18/04/2011 at 10:50

    mode!

  • Leave a Reply