Actu mode, Fashion week & Salons

Vivement l’été…

NinaRicci-Stylecom-motsdemode
Nina Ricci Printemps été 2011. Image : Style.com

Je vous l’accorde : nous ne sommes jamais contentes. La mode est cyclique, notre humeur tout autant.
En définitif, et de façon unanime : il suffit d’assister aux défilés de la saison prochaine, à peine entrée dans la saison qui les précède, pour en rêver.

L’été prochain : le marine est le nouveau noir, les couleurs fluo tendance stabilo s’affirment haut et fort, la féminité est revendiquée. Et puis, j’ai surtout eu l’impression que les créateurs prenaient moins de risques, restaient sur leurs acquis, assuraient les coupes simples et les silhouettes durables (à l’exception de Dior sans doute, toujours aussi… particulier).

J’ai pour ma part été emballée par Anne-Valérie Hash, experte sur le mix féminin-masculin. L’été prochain, son colorama est absolument poudré : nude, rose, safran, et ponctué de couleurs sourdes, gris ou bleu. J’ai particulièrement adoré ses pantalons flous forme carotte, ses tops en mousseline et ses robes asymétriques… Tout est tellement portable qu’on ne peut que craquer.

Autre coup de coeur pour le créateur Peter Copping chez Nina Ricci. Vagues de couleurs pop, mix de jupes et de tops austères, de cols extravagants et de simples noeuds à l’épaule. Copping a eu l’air de bien s’amuser. Et nous, nous étions à la fête, ambiance néo princesses sur le podium, tantôt sévère, tantôt impertinente…

Côté accessoires, craquage total pour les bibis, les voilettes, les headbands et les feutres de Maison Michel. La collection collab avec Opening Ceremony est simplement une tuerie (disponible fin novembre, les enfants). Chez Maison Michel, on est un peu comme Alice au pays des merveilles…
Idem chez Delfina Delettrez dont la collection de joaillerie fut une découverte. Digne descendante des Fendi (et totalement lookée Fendi, faut il le préciser, miam miam les bottines de l’hiver…), Delfina s’est amusée avec les codes masculins, et réinterprète les cols, les manchettes de chemises et les revers de vestes. Non contente de ne faire que des bijoux, elle co produit avec Zanotti sa seconde collection de souliers basée sur les mêmes inspirations. Aussi désirables que portables.

On dirait bien que l’extravagance a laissé sa place aux valeurs sûres…

0
Previous Post Next Post

You Might Also Like

No Comments

Leave a Reply