Humeur de mode

Nars

NarsCosmetics-motsdemode
Nars Cosmetics, Pure Matte Backstages

Pas le temps de poster cette semaine, juste envie de papoter make-up et histoires futiles avec les nouveautés NARS que je viens de découvrir… Je ne sais pas si c’est l’âge et la sagesse qui me travaillent, mais je crois que je suis en train de devenir coquette… Dingue.

Mon premier blush sérieux (sorti des marques de mass-market) c’était un NARS. Et oui, même pas un MAC ou un CHANEL. Un NARS, que je me suis offert au Printemps.Il s’appelait Orgasm… Tout un programme, n’est ce pas ?

« Tout ce qui embellit ou concourt au bien-être est bon », affirme François Nars.  Je confirme. Il suffit de prêter attention au regard amoureux lorsque vous vous pomponnez…

Dans la collection d’hiver, mention spéciale pour le rouge Terre de feu et Vesuvio, qui accompagneront parfaitement mon dress code « week-end d’automne », (entendez K-way, grosse maille cachemire et bottes de pluies) sur les plages de Biarritz en novembre…

Pas le temps de poster cette semaine, juste envie de papoter make-up et histoires futiles avec les nouveautés NARS que je viens de découvrir… Je ne sais pas si c’est l’âge et la sagesse qui me travaillent, mais je crois que je suis en train de devenir coquette… Dingue.
Mon premier blush sérieux (sorti des marques de mass-market) c’était un NARS. Et oui, même pas un MAC ou un CHANEL. Un NARS, que je me suis offert au Printemps. Il s’appelait Orgasm… Tout un programme, n’est ce pas ?
« Tout ce qui embellit ou concourt au bien-être est bon », affirme François Nars.  Je confirme. Il suffit de prêter attention au regard amoureux lorsque vous vous pomponnez…
Dans la collection d’hiver, mention spéciale pour le rouge Terre de feu et Vesuvio, qui accompagneront parfaitement mon dress code « week-end d’automne », (entendez K-way, grosse maille cachemire et bottes de pluies) sur les plages de Biarritz en novembre…
Pas le temps de poster cette semaine, juste envie de papoter make-up et histoires futiles avec les nouveautés NARS que je viens de découvrir… Je ne sais pas si c’est l’âge et la sagesse qui me travaillent, mais je crois que je suis en train de devenir coquette… Dingue.Mon premier blush sérieux (sorti des marques de mass-market) c’était un NARS. Et oui, même pas un MAC ou un CHANEL. Un NARS, que je me suis offert au Printemps.Il s’appelait Orgasm… Tout un programme, n’est ce pas ?« Tout ce qui embellit ou concourt au bien-être est bon », affirme François Nars.  Je confirme. Il suffit de prêter attention au regard amoureux lorsque vous vous pomponnez…Dans la collection d’hiver, mention spéciale pour le rouge Terre de feu et Vesuvio, qui accompagneront parfaitement mon dress code « week-end d’automne », (entendez K-way, grosse maille cachemire et bottes de pluies) sur les plages de Biarritz en novembre…
0
Previous Post Next Post

You Might Also Like

No Comments

Leave a Reply