Fashion week & Salons

I want yellow boots (la mode la mode la mode)

Margiela_Motsdemode_mars10
Margiela, Halle Freyssinet, Paris, Mars 10. ©motsdemode

Vendredi fut une très belle journée de défilés.
Avoir découvert le travail de Roland Mouret fut une belle expérience.
Ce créateur française exilé à Londres est le chouchou des rédactions (Anna Wintour en tête qui était dans la salle), et leur fait honneur avec une collection hyper bien construite, ultra glamour, sexy, bien coupée, désirable, hitchcockienne… Une expérience formidable, moins exceptionnelle question mise en scène avec une série de gros ballons gonflés à bloc suspendus au plafond, et une lumière très dure, rendant quasi impossible la prise de vue de qualité.

Show Dior. Impossible d’y assister mais je n’en ai pas reçu de bons échos, passons. Le show était véritablement à l’extérieur de la tente dressée comme à l’accoutûmée au sein des Tuileries. Défilés de personnalités, de journalistes, de rédactrices connues et moins connues. Ballet de chaussures sur talons de 18, combats de looks, batailles de photographes street style… Certaines personnalités doivent carrément être effrayées par cette meute d’appareils photos devenant carrément hystériques à l’approche d’un détail qui tue (fourrure rose, talon aiguille, Carine Roitfeld, chien gonflable Grazia, pochette assortie aux wedges…)

Vivienne Westwood. Une étonnante présentation de looks aussi excentriques les uns que les autres.
Les filles étaient sublimement maquillées, le mix des matières et des imprimés est totalement improbable, mais le résultat suffit à éclairer le catwalk : des plaids sont réinterprétés en manteaux façons cape ceinturés, des toiles de jouy côtoient des écossais et des léopards, du jaune, du rose, du gris, du bleu, waow les rangers glitters sont remarquables…
Il est clair que la collection ne peut pas laisser indifférent. Je n’aime pas tout. Voire presque rien. Mais j’aime surtout l’énergie qu’elle y a mis, et le nombre de silhouettes qui ont défilé. Et ce parti pris de suivre sa ligne de conduite excentrique, mode, pleine d’humour et d’audace. Le vrai twist à l’anglaise qu’on a pu noter sur le front row avec Beth Ditto en guest et à quelques mètres, l’équipe de Gareth Pugh, dont nous avions appréciés le look il y a deux jours… Et puis il était plutôt chouette ce final collégial, Vivienne en tête de meute, bouquet de fleurs dans les bras, hyper fière.

Margiela_Motsdemode_mars10
Margiela, Halle Freyssinet, Paris, Mars 10. ©motsdemode

Show Margiela. Assurément mon préféré depuis le début de la fashion week parisienne et l’une des plus belles expériences visuelles qu’il m’ait été donné d’avoir. Le show avait lui aussi lieu dans l’un des hangars de la Halle Freyssinet (comme Westwood et Lanvin). Quasi 1000 personnes rassemblées dans ce lieu habité par Margiela (et surtout son équipe désormais aux commandes). La lumière se résumait au rouge des néons chauffants au plafond, les places étaient réparties par grappes de 20 sièges environ (une vingtaine de grappes au total) et la présentation fut faite  pour ainsi dire « à l’ancienne », chaque mannequin défilant de groupe en groupe dans le but de présenter sa silhouette. Un très beau mix d’allures masculines décoincées par des détails chocs : pantalons coté face, jambes nues coté pile, dos décolleté plongeant, mix de légéreté féminine et de flanelle aux accents « boyish », couleurs vives et éclatantes contre gris souris, noirs et bruns., pour finir avec des grosses chapkas géantes en fourrure dont les oreilles descendent jusqu’à la taille des filles…  Malgré la bande son inquiétante, j’ai vraiment adoré ce défilé d’une pure beauté. Je me suis laissée emportée par la collection, des vêtements aux chaussures, j’en suis encore toute étonnée. pour être honnête. Je m’attendais à du convenu, du créateur et de l’espièglerie, certes, mais pas du convenu déconvenu… Je sais c’est pas clair… C’est limite freudien.
Pas de doute, c’est bien l’esprit Margiela qui est aux commandes, et ce, malgré le départ du créateur.

Je suis conquise, vous l’aurez bien compris. Une seule question, et pas des moindres, à mon esprit : quand vais je pouvoir enfin shopper ces bottes jaunes ?

(pardon pour la qualité des images prises depuis mon iphone)

0
Previous Post Next Post

You Might Also Like

3 Comments

  • Reply Kaoliang 06/03/2010 at 11:45

    Tes photos sont très bien et c’est un challenge avec un iPhone. Ton compte rendu est quant a lui carrément génial ! Je te verrais bien avec une chapka MMM !

    • Reply Nardjisse 06/03/2010 at 19:25

      Merci Merci Merci K ! moi aussi je me verrai bien avec un extra maxi chapka pour un streestyle parisien EMF !!!

  • Reply Kaoliang 09/03/2010 at 17:21

    Tu m’étonnes ! Un petit combo chapka x masque à gaz, je pense que ça pourrait bien le faire :)

  • Leave a Reply