Just me myself and I

Le first, my last…

Les Tuileries. Café Mode by Geraldine Dormoy. Octobre 2008.

C’est assez rare les coups de gueule sur ce blog. Suffisamment pour que j’ai envie de vous parler de ce qui m’est arrivé lundi et recueillir vos impressions.

Lundi soir, après un tour au Jeu de Paume, je décide, avec mes deux modeux favoris, de rester sur Concorde pour dîner.
Trouver une adresse sympa et relativement accessible n’est pas une mince affaire dans ce quartier. Mon ami F. propose que nous allions au First, le restaurant de l’Hotel Westin. Le cadre y est agréable, la décoration signée de Jacques Garcia.
« Ils proposent une offre sur le dîner si on règle en Amex », nous explique t-il. Mon ami C. et moi-même avions chacun notre Amex sur nous (je m’en sers assez peu il faut dire, si ce n’est pour les voyages et les billets de train, un jour peut être j’aurai mon billet Paris NY gratos… on peut toujours rêver…).
L’offre est alléchante : -50% sur le menu. Nous étions 3, un peu affamés, donc partants pour tester le lieu. à ce prix exceptionnel. Et puis nous avions un peu envie de nous faire plaisir il faut bien le dire, alors l’occasion était là !

Après avoir consulté le menu (compter 25 euro pour le plat de résistance), nous entrons dans le restaurant. Malgré une « étonnante » odeur d’eau de javel dans le sas, nous sommes décidés à dîner sur place…
Première impression : nous allons pouvoir choisir où nous asseoir, le restaurant est à peu près vide. Une petite dizaine de tables – à tout casser – sont occupées. Sur 140 couverts (je me suis renseignée…)
L’accueil est moyen. La jeune femme qui nous reçoit se retourne vers ses collègues lorsque nous lui demandons une table pour trois. Puis nous demande si nous avons réservé. Non, donc. Cela ne parait pas être un problème…
Jusqu’à ce que C. demande si l’offre Amex que nous avons reçu par courrier est toujours valable (l’offre est proposé sur tout le mois de février).

Là, c’est un serveur ou le chef de rang, j’ignore son titre, qui prend le relais.
« Oui en effet, l’offre fonctionne en semaine, du lundi au mercredi soir, et le samedi midi. Mais vous devez réserver, car ce soir nous sommes complets. 90 couverts doivent arriver d’ici 21h« . Il est alors à peine 20h30.

Je suis stupéfaite. Mon ami C. l’est également. F, quant à lui, penche plutôt pour  l’effet « carte Amex » qui aurait tout à coup rempli le  carnet de réservations du restaurant… Nous quittons donc les lieux, un peu surpris par l’accueil et cette drôle de raison sortie d’une pochette surprise.

Immédiatement, je pense au syndrôme Smartbox (lorsque les hôtels refusent certains d’héberger certains clients souhaitant utiliser leur coffret cadeau) et je suis un peu étonnée par ce manque de qualité de service. C’est dans ces moments là que je me rends compte combien je suis devenue attentive à la façon dont on m’accueille dans une boutique ou dans un restaurant…

Nous quittons les lieux (bis!), et nous nous dirigeons vers la place du Marché St Honoré…
Mon ami C. est super furieux.  Après cinq minutes de marche, il me demande d’appeler le restaurant afin de vérifier si nous pouvons réserver une table pour quatre personnes pour le soir-même. Bingo ! J’obtiens une table pour 4 pour la demi-heure suivante.
Et là je suis atterrée. Une adresse avec ce niveau de qualité, un partenariat avec American Express censé créer du trafic au restaurant, et le chef de rang qui nous répond, lorsque mon ami C. le rappelle (car vous pensez bien, qu’il n’allait pas en rester là).
« Ce sont les consignes de la Direction. Nous ne pouvons pas vous accueillir sur cette offre sans réservation. » Courageux.

T’as raison, mieux vaut perdre une table de trois personnes disposées à diner sur place et sait on jamais fêter leur soirée au champagne (oui, bon, je m’emballe, mais qui sait, nous avions peut être un événement à fêter ?…)

Donc, conseil de la semaine, si vous vous retrouvez sur le chemin du First, passez votre tour… Poursuivez votre chemin chez Angelina ou du côté de la place du marché Saint Honoré (Fuxia ou Razowski vous accueilleront avec plus d’égards…). Nous avons terminé la soirée chez Gambino, rue Gomboust. Si je ne vous recommande pas les desserts, je peux vous assurer que les plats y étaient excellents, et le staff souriant…

Et vous, cela vous est déjà arrivé ? Comment vous avez géré ?
Perso, j’en suis encore toute énervée…

Le First
234 rue de Rivoli, 75001 Paris.

0
Previous Post Next Post

You Might Also Like

8 Comments

  • Reply Nanikaa 10/02/2010 at 00:40

    Tu ne devrais même pas mettre le nom et l’adresse, ils ne le méritent pas ! Non ça ne m’est jamais arrivé mais je suis comme ton ami, à essayer de vérifier, rappeler, comprendre en somme. (j’ajoute juste que je déteste la deco de Jacques Garcia, raison de plus pour ne jamais y mettre les pieds !

  • Reply louliedeparis 10/02/2010 at 09:25

    Ça m’étonne pas du tout, l’hôtel est aussi naze que le resto!!!

  • Reply Nardjisse 10/02/2010 at 11:39

    @Nanikaa : tu as sans doute raison pour l’adresse, mais c’est fait, et puis comme ça on situe… Ah bon Jacques Garcia tu n’aimes pas ? Tiens ca m’étonne )))
    @louliedeparis : Ah bon ? Eh bien je ne connaissais pas l’hôtel, mais ce que tu me dis me conforte dans mon avis plus que négatif…

  • Reply TootyLaCoquette 10/02/2010 at 14:21

    Ben quand on a la peau noire y’a pas mal de chose à dire….mais je m’abstiendrai et avouerai qu’avec le temps les choses s’arrange drôlement…
    Quand je vais dans des lieux comme ça je suis toujours accompagnée de personnes qui connaissent déjà. Comme ça, j’ai pas de surprises !

  • Reply TootyLaCoquette 10/02/2010 at 15:20

    ;o)

  • Reply shannonoupas 12/02/2010 at 10:12

    On apelle ça des cons !

  • Reply Nardjisse 13/02/2010 at 17:03

    Oh tu sais on n’a pas besoin de les traiter de la sorte… La qualité de leur service les punit déja bien…

  • Reply Nardjisse 10/02/2010 at 14:24

    @Tooty : oui la je crois que c’est pas le débat mais je comprends ce que tu veux dire. Moi aussi, j’aime bien qu’on me recommande des endroits, c’est le plus sur moyen de ne pas se tromper. D’ailleurs je te conseille le salon de thé Queen Ann dans le Marais, la déco est nulle mais les gateaux sont une tuerie !!! Après une visite à l’Agora Presse, hop un thé et une part de cake…

  • Leave a Reply