Vues de mode

Vues de Mode : Maroussia Rebecq


Pull transformé, crédit photo : andrea crews

J’ai découvert le travail du andrea crews il y a quelques mois, et j’ai été assez épatée par la créativité et l’énergie de cette équipe, coachée d’une main de mode par une rebelle de génie : Maroussia Rebecq. En collaboration avec son équipe, elle redonne vie à des vêtements voués à être balancés à la poubelle ou donnés, les détourne, les customise, les magnifie.
Maroussia va plus loin, puisqu’au delà de la mode, elle met en scène des performances décalées, crée des évènements artistiques uniques et pointues, et use de toutes les formes de culture et d’art possibles pour proposer de nouvelles formes d’expression.
Et puis, surtout, Maroussia exprime à sa manière son engagement et sa volonté de faire de la mode une dynamique sociale et associative, une sorte de « networking » en ébullition où la créativité est sans fin.

Maroussia Rebecq nous donne son point de Vues de Mode

Road out Warsaw, crédit photo andrea crews

Maroussia, comment devient on l’activiste d’un crew tel qu’Andrea Crews ? Peux tu nous résumer ton parcours mode jusqu’à aujourd’hui ?
J’etais aux Beaux-arts de Bordeaux, je m’habillais dans les charity, aux puces, et dans les poubelles des marchés, c’est la que je trouvais les plus belles pièces, les exceptionnelles, uniques, dont aucune banale minettes ne voulait. C’était en 95/97 bien avant la mode du vintage, je trouvais des pièces complètement dingues.
Pour moi, c’était manifeste d’être la fille la plus lookée de la place pour deux francs cinquante !
C’est comme ça que jai fait mon premier défilé au CAPC de Bordeaux en janvier 99. Des gens de la rue, des fringues du secours pop, dans un lieu ultra trendy avec un public éclairé, on a tout vendu aux enchères au profit du !
Je n’avais pas envie de faire de la mode, pour moi c’était un truc complètement superficiel.
Je voulais juste montrer qu’on peut voir et faire les choses autrement, choisir son mode de vie et échapper a la pression commerciale environnante, je proposais une esthétique au sens ou je cherchais a bouleverser l’essence des choses , les sens des gens, j’étais post ado, hyper idéaliste! et depuis j’ai jamais laché prise. Mais je trouve maintenant que la mode est un outil tres intéressant, à la fois hyper formel (forme couleur matière) et ultra pop au sens ou ça touche tout le monde!

Comment définirais-tu ton style en quelques mots de mode…
Conceptuel et coloré, ludique!

Quel est ton look du moment pour le jour ? Et le soir ?
Space art tshirt oversize et lunette bling bling, le matin comme le soir, rouge a lèvres fuschia assorti au vélo.

Quel créateur ou quelle marque affectionnes tu particulièrement ?
Je reviens du festival de Hyeres ou j’ai découvert le fantastique Jean-Paul Lespagnard, qui fera la prochaine collec 1.2.3, ce qui me réjouis car en général les marques m’ennuient.

Ta silhouette fétiche pour la saison printemps/été 2008 ?
La double chemise puck et fluo d’andrea crews, avec un collier de fleur dans les cheveux pour le trip au bresil!*
la robe carrée en soie imprimée dessins d’enfant d’andrea crews pour le trip a tokyo!
le upside down a paillette violet marron d’andrea crews pour le trip a new yorkl

Si tu étais un accessoire, tu serais…
Les lunettes foulard de andrea crews.

As tu un une découverte, un secret spot ou autre place to see à partager avec nos lecteurs à Paris ? à Londres ? à New york ? ailleurs ?
Le shop andrea crews à Pigalle, le quartier qui monte en ce moment a Paris ; chez Moune ; l’hotel Amour, Chauvoncourt…

andrea crews
10 rue Frochot, 75009 Paris

0
Previous Post Next Post

You Might Also Like

No Comments

Leave a Reply