Parcours fashion

London day 2

Je me suis donc vengée de la vendeuse de chez UO (cf episode 1)… le lendemain chez New Look où j’ai fait l’acquisition de trois paires de chaussures parfaitement adorables. Au vu des tarifs pratiqués par New Look, et du concept « Good Buy » (la promo de la semaine) : comment résister ???

non, vous ne rêvez pas , j’ai acheté la même paire en deux couleurs, dont une en jaune moutarde…

C’était après être passée chez Primark : le royaume du cheap (pire qu’H&M) à pas cher et où se déclare généralement l’hystérie d’achat de toute bonne shoppeuse non avertie (même les plus averties y passent parait-il…).
L’objectif est simple : nous DEVONS remplir le panier grand comme nous, avec tout ce qui nous passe devant les yeux : tee shirt, débardeurs, chaussettes, leggings, boxers, sacs, sacs, sacs, et autres pochettes, chaussures, chaussures bling bling à talons de 12, bijoux, pyjamas, papeterie, linge de maison, couettes, conneries, et autres bullshits


Vue de dessus de trois Primark bag en cours de shopping intensif…

Moralité, et après réflexion, il a fallu refaire la queue le soir-même pour rendre la moitié de ce que nous avions acheté (ou alors panpancucu chez le banquier en rentrant à la capitale, à moins que notre boss ait décidé de nous augmenter là tout de suite maintenant, mais non…).

Après un rapide déj sur le pouce chez Marks&S, direction la mecque du luxe et de la fashion : Selfridges ! the one and only place to be…

Nous accèdons au magasin par le nouvel espace junior du rez-de-chaussée. J’ai l’impression d’être en disco : musique à fond, fitting-rooms à l’étage aux néons rouges flashy, mini Topshop, stand de tee-shirt Junk Food, marques pour ados, et groupes de teenagers anglaises en train de retourner tout ça… Je prend un coup de vieux (…).

Nous montons à l’étage mode femme créateurs, et là je me sens beaucoup mieux !
Marc by Marc, nouveau corner Athé, un énorme stand Joseph (toujours trop cher même en soldes), je repère Heimstone (à peine deux saisons et déjà chez Selfridges). Nous marquons une pause chez Stella Mc Cartney dont les prix soldés sont limite abordables : il faut dire qu’il ne reste que très peu de pièces, mais un manteau Stella à 200£ c’est quasi donné, non ?

La signalétique audacieuse basée sur l’humour second degré retient toute mon attention. Mais ce que j’aime par dessus tout c’est ce long couloir rouge un peu « spatial »…


Nous repartons sans rien acheter… Oui, oui, c’est encore possible de nos jours…

Passage obligé chez COS : the ultimate store du casual chic&cheap.
Je comprends beaucoup mieux Punky B qui adhère depuis le début à cette marque. Le concept de la boutique, tout comme le style des collections, est à la fois épuré, casual et élégant. Si Carolyn Bessett Kennedy était encore parmi nous, je suis convaincue qu’elle s’habillerait chez COS… Tout est pensé élégamment : le mobilier, les cabines d’essayage, le fauteuil club pour le mec qui accompagne sa nana, sans oublier le packaging et le papier de soie dans lesquels la vendeuse vous emballe votre jolie robe en soldes. Du pas cher avec les codes du haut de gamme… J’ai hâte de découvrir la boutique parisienne en mars.

Notre parcours se termine par le Dover Street Market : un lieu absolument génial à l’initiative de Rei Kawakubo, de Comme des Garçons. Un immeuble boutique à deux pas du Ritz, où la marque y présente ses collections, mixées à d’autres marques hype ou carrément luxe : Fred Perry, Pierre Hardy, Ann Valery Hash, Nina Ricci, Martin Margiela… Au détour d’un cabinet de curiosités, on découvre une décoration inattendue, des cabines d’essayages muséales, une sélection de vêtements étudiée, le tout sur sol bétonné et murs cliniques… Les vendeurs sont ultra lookés (nous sommes tombés en amour face à un super beau type à l’allure preppy, une espèce inconnue en France…), et plutôt avenants.
J’ai adoré la petite terrasse du restaurant de Rose Bakery situé au 4ème étage (toute la cuisine est faite maison), qui donne sur les toits : on a un peu l’impression de vivre ici…

Last but not the least, nous concluons par les incontournables Harvey Nichols et Harrods, où une razzia à l’épicerie s’impose (cadeaux, snobismes et autres craquages), puis nous grignotons chez Harrods 2, le nouvel espace de restauration d’Harrods…

En rentrant, mes pieds me disent STOP, et moi je dis ENCORE…
Demain, suite et fin…

0
Previous Post Next Post

You Might Also Like

4 Comments

  • Reply Julie 22/01/2008 at 01:35

    Alors moi y un truc que j’ai pas compris quand je suis allée à Londres : je n’ai jamais trouvé Newlook Oo. Pourtant, je me suis fait un mappy et 10 fois Oxford Street ! Serait-ce le 7é étage et demi de John Malkovich ???

  • Reply MissNardj 22/01/2008 at 09:22

    @julie : il est sur oxford street coté Marble arch, en face de Primark… En attendant London, tu peux toujours aller à Thiais : c’est tout de suite moins funky mais bon…

  • Reply Cily 22/01/2008 at 10:08

    Les chaussures jaunes sont sublimes!!! J’adore le devant, le noeud.. Très très bon achat!

  • Reply MissNardj 29/01/2008 at 17:55

    @cily : connaissant ton oeil d’experte féérique et modesque, je suis ravie qu’elles te plaisent !

  • Leave a Reply